Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La Commission critique la France pour non-conformité au droit européen

Qualité de l'air, protection de la biodiversité, pollution sonore, qualité de l'eau, gestion des déchets… La Commission européenne met en lumière les retards de la France à l'occasion de son bilan de mise en œuvre de la législation environnementale.

Gouvernance  |    |  Dorothée Laperche
La Commission critique la France pour non-conformité au droit européen

Les mesures d'amélioration de la qualité de l'air ainsi que de protection des habitats et des espèces que la France a instaurées ne sont toujours pas à la hauteur des attentes de la Commission européenne. Celle-ci vient de ...

Réactions2 réactions à cet article

 

La pollution en ammoniac, vient de l'utilisation trop systématique des engrais, la chaleur ayant un effet dégradant sur ceux ci, il s'ensuit la formation de multiples polluants, ammoniac NH3, et aussi ozone O3. En ville il est inadmissible que des installations Chaudières bois "récentes", 15 MW, 9 MW prévues pour Valeur Limite d' Emission 5 mg/m3 comme ERENA à Nantes et Rezé aient obtenu des dérogations pour émettre 15 mg/m3, 3 fois plus, et encore il y eut des dépassements les 4, 6, 20 dec. 2020!! Mme Laernoes écologiste, avait milité pour l' installation de la chaudière bois 9MW, elle est (en tant que députée NUPES) à même d'expliquer les raisons de ces COUACS au parle ment. Les diminutions des espèces protégées continueront tant que des projets carrières seront assortis des dérogations aux esp. protégées (sans compensation), autorisations massives défrichages et suppression Zones Humides, [un exemple fin 2021 est dans le sud 37, il y eût même déboisage, 3 ans avant l'enquête publique ! ] et que ces dérogations seront acceptées par DREAL, DDT. sous préfectures, préfectures, Chambre d'agriculture, département, et assemblées com com. A la commission CDNPS, à chaque fois que les failles et mauvaises pratiques du projet y étaient dénoncées, le leitmotiv de la représentante préfecture était "se recentrer, et ce projet est essentiel pour l'activité économique "

J Cl M 44 | 09 septembre 2022 à 10h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Comme quoi notre président Macron en a plein la bouche de l'Europe mais seulement quand ça va dans son sens : celui du développement économique ! Dès que les directives contrarient ses plans , comme en ce qui concerne la protection de l'environnement , il se dépêche de dire à ses ministres de cacher les feuilles de route sous le tapis. Et tout ça après avoir juré un second quinquennat "écologique" ! A vrai dire, comme il ne sera pas réélu, il peut faire ce qu'il veut et continuer à laisser se dégrader les territoires français sans état d'âme, tout en abandonnant la population aux nuisances et pollutions de toutes sortes avec leurs conséquences. On a les élus que l'on mérite.

gaïa94 | 14 septembre 2022 à 18h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

A lire aussi