Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Emissions des utilitaires légers : les eurodéputés assouplissent les normes

Transport  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Les députés de la Commission Environnement du Parlement ont examiné le 28 septembre le projet de règlement visant à réduire d'ici à 2020 les émissions de CO2 pour les véhicules utilitaires (fourgons) de moins de 2,6 tonnes. La majorité des parlementaires s'est prononcée hier (32 voix contre 25) pour des normes ''moins sévères'', assouplissant ainsi le texte proposé en octobre 2009 par la Commission européenne.

Les eurodéputés ont voté pour une limite d'émissions fixée à 140gCO2/km d'ici 2020 contre 135 gCO2/km proposés par la Commission (avec des objectifs intermédiaires dès 2014), en soulignant ''le long cycle de production des véhicules utilitaires et des difficultés économiques du secteur, touché par la crise''. Les parlementaires ont ainsi suivi la recommandation du député britannique Martin Callanan (Conservateurs et réformateurs européens), rapporteur du texte.

Rappelons que la Commission européenne avait proposé l'an dernier de ramener les émissions moyennes des utilitaires légers à 175 gCO2/km entre 2014 et 2016 contre 200 gCO2/km à l'heure actuelle. Les députés ont souligné ''que la priorité devait aller à des mesures incitatives. Les constructeurs respectant les objectifs en matière d'émissions pourraient bénéficier de primes ou de conditions financières avantageuses''.

Mais des pénalités restent à l'ordre du jour en cas de non respect de la réglementation. Une amende de 95 € pour chaque gCO2/km supplémentaire est prévue à partir de 2019. Cette amende est néanmoins ''plus faible'' que celle initialement proposée par la Commission européenne de 120 € ''et s'aligne sur celle adoptée pour les véhicules particuliers'', ont expliqué les eurodéputés.

Ce texte sera présenté en séance plénière du Parlement en novembre.

Réactions1 réaction à cet article

 
Pourquoi pas des gCO2/km/T de charge utile ?

Si on ne ramène pas la consommation à la charge utile transportable par le véhicule, on pénalise inutilement les gros porteurs !
Le mode de calcul choisi me semble étrange ...

Bubble jet | 30 septembre 2010 à 18h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager