Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Transports combinés : la Commission européenne consulte sur la révision de la directive

Transport  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Jusqu'au 16 septembre, la Commission européenne consulte le public dans le cadre de son projet de révision de la directive sur les transports combinés de marchandises.  Ce texte vise à favoriser le transfert du fret routier vers des modes de transport plus faibles en émissions carbone, tels que le rail et les transports fluviaux et maritimes.

La Commission prévoit de réviser la directive qui date de 1992. Son nouveau texte « plus ambitieux » est attendu pour le troisième trimestre 2022, a indiqué la Commission. Il s'inscrit dans le cadre de la stratégie de l'UE pour une mobilité durable et intelligente présentée en décembre 2020. Parmi ses objectifs, cette stratégie prévoit d'augmenter le trafic ferroviaire de marchandises de 50 % d'ici à 2030 et de le doubler d'ici à 2050 dans l'UE. La Commission veut aussi mettre en œuvre « sans délai » les principes du « pollueur-payeur » et de l'« utilisateur-payeur » dans tous les modes de transport, notamment en recourant à des mécanismes de tarification du carbone et des infrastructures.

Réactions2 réactions à cet article

 

Bonjour
Est-ce que cela signifie que des travaux d'aménagement et / ou réfection (il y a un nombre certains d'entrepots, quais de chargement plus ou moins abandonnés le long des voies) de grandes ampleurs vont être entrepris ?
Est-ce que nous allons ainsi assister à l'utilisation massive des Modalor pour transporter le max de camions circulant sur les plus grands axes ?
Est-ce qu'il sera possible de connaitre les axes qui seront concernés ?

Dionee

Dionee | 24 août 2021 à 11h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Donc d'abord trouver un moyen de faire payer la tipp aux poids-lourds étrangers, par exemple pour des raisons de sécurité (sic) interdire de rouler à 2 réservoirs, donc obligation de plein en France.
Ensuite la question financière se posera : route ou rail.
Dans la mesure ou la sncf y mette pas le foutoir, qui dit rail route dit fiabilité, présence etc.

pemmore | 24 août 2021 à 14h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager