Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La Commission européenne déploie des financements en faveur de 100 villes neutres pour le climat

Gouvernance  |    |  Agnès Sinaï  |  Actu-Environnement.com
La Commission européenne déploie des financements en faveur de 100 villes neutres pour le climat

La Commission européenne a annoncé, le 28 avril, le nom des 100 villes sélectionnées dans le cadre de la Mission « villes » de l'Union européenne (UE) lancée en septembre 2021. L'objectif est de rendre ces 100 villes neutres pour le climat et « intelligentes » d'ici à 2030. En France, il s'agit des métropoles de Bordeaux, Marseille, Grenoble, Lyon et Paris, ainsi que Dijon, Dunkerque et Angers.

La Mission villes recevra 360 millions d'euros de financement au titre du programme de recherche et d'innovation « Horizon Europe » pour la période 2022 à 2023, afin d'engager des trajectoires vers la neutralité climatique d'ici à 2030.

Les actions de recherche et d'innovation porteront sur la mobilité propre, l'efficacité énergétique et la planification urbaine verte, et offriront la possibilité de mettre en place des initiatives communes et de renforcer les collaborations en synergie avec d'autres programmes de l'UE.

Des contrats de villes climatiques

Ces villes, sélectionnées parmi 377 candidatures, bénéficieront de conseils et d'une assistance sur mesure grâce à NetZeroCities, une plateforme consacrée à la mise en œuvre de la mission. Celle-ci propose également des solutions de financement supplémentaires et la possibilité de s'associer à de grandes actions d'innovation et à des projets pilotes.  La mise en réseau et l'échange de bonnes pratiques entre les villes seront favorisés.

La Commission invitera les 100 villes sélectionnées à élaborer des contrats de villes climatiques (Climate City Contracts), qui comprendront un plan global pour la neutralité climatique dans des secteurs tels que l'énergie, les bâtiments, la gestion des déchets et les transports, ainsi que des plans d'investissement connexes. Ce processus associera les citoyens, les organismes de recherche et le secteur privé.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Agnès Sinaï

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager