Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Bruxelles exclut d'utiliser les obligations vertes pour financer le nucléaire

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

La Commission européenne va émettre, en octobre 2021, jusqu'à 250 milliards d'euros en obligations vertes (green bonds) pour financer le plan de relance européen (doté de 750 milliards).

« Le projet de l'UE d'émettre jusqu'à 250 milliards d'euros d'obligations vertes d'ici à 2026 fera de nous le plus gros émetteur d'obligations vertes au monde », a déclaré, le 7 septembre, Johannes Hahn, commissaire européen au Budget, dans un communiqué.

Pour rappel, les obligations vertes sont des emprunts obligataires « durables » dont les fonds seront affectés au (re)financement de projets « verts ». La Commission « rendra compte de l'impact environnemental de ces projets ». Les investissements en obligations vertes « contribueront directement à la réalisation des plans climatiques nationaux et des objectifs climatiques de l'UE », a souligné l'exécutif européen.

Selon l'Agence France Presse (AFP), Johannes Hahn a précisé que ce mécanisme ne pourra pas financer des investissements « dans le nucléaire ». En revanche, les centrales à gaz, « sous certaines conditions pour fournir une solution de transition dans la production d'énergie », rentrent dans son champ.

Le nucléaire exclu aussi de la taxonomie verte ?

Cette annonce du commissaire européen augure-t-elle un arbitrage défavorable au nucléaire dans les négociations en cours sur la taxonomie verte ? En avril dernier, la Commission européenne a en effet botté en touche sur l'intégration du gaz et du nucléaire dans la liste des activités éligibles au règlement sur la taxonomie des investissements verts. Et les projets d'actes délégués concernant ces deux filières énergétiques devraient être présentés à la fin de l'année. La taxonomie verte définit les domaines où investir est gage de non-atteinte à l'environnement.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

APIA Systeme, logiciels pour dématérialiser les processus de management G2D Développement