En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Commission européenne reste divisée sur les autorisations d' OGM

Agroécologie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
La Commission européenne est restée divisée le 7 mai sur les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM). La Commission a renvoyé un certain nombre d'autorisations d'OGM en cours à l'Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA) qui concernent deux variétés de maïs et une pomme de terre génétiquement modifiés alors que l'AESA s'était déjà prononcée en faveur de ces produits.

Les OGM en attente d'homologation européenne sont la pomme de terre Amflora de l'allemand BASF, dotée de gènes résistants aux antibiotiques, et plusieurs variétés de maïs résistantes aux pesticides: le Bt11 du suisse Syngenta, le 1507 de l'américain Pionner-Dow et plusieurs hybrides de l'américain Monsanto.

Rappelons que l'AESA a déjà été consultée à deux reprises sur ces OGM, et à chaque fois, elle les a déclarés sans risques.

Dans un communiqué, Greenpeace a indiqué qu'il se réjouissait qu'aucun OGM n'ait été autorisé, mais l'organisation s'est dite également déçue que les Commissaires ne soient pas allés jusqu'au bout en les interdisant définitivement.

L'absence de décision de la Commission est un vrai revers pour l'industrie biotechnologique. La pomme de terre OGM qui devait être autorisée à cette réunion ne l'a pas été ! C'est aussi un vrai revers pour l'AESA, agence dont le travail est à juste titre de plus en plus décrié, a déclaré l'organisation écologiste.

Il faut maintenant engager une vraie réforme de l'AESA et de l'ensemble du processus d'évaluation. La France a l'occasion de le faire en inscrivant cette réforme à l'ordre du jour du conseil des Ministres du 5 juin, a ajouté Greenpeace.

Depuis 1998, la Commission européenne n'a plus délivré d'autorisation pour des cultures d'OGM dans l'UE. L'AESA devrait rendre son avis dans les 60 jours.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager