Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

L'UE place le recyclage au cœur de sa stratégie pour limiter les importations de matières premières

Afin de répondre à ses besoins en matières premières rares et limiter les importations de minéraux et métaux, la Commission européenne lance une nouvelle stratégie et préconise notamment un recours accru au recyclage.

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
   
L'UE place le recyclage au cœur de sa stratégie pour limiter les importations de matières premières
   
La Commission européenne propose une nouvelle stratégie pour répondre à ses besoins en matières premières non énergétiques qui sont essentielles pour de nombreux produits manufacturés. Pour certains métaux de haute technicité comme le Lithium, le Cobalt, le Titane ou l'Antimoine, l'UE est très dépendante des importations et l'accès à ces matières premières devient en effet de plus en plus difficile.

Des importations de minéraux et métaux difficiles à obtenir

D'un point de vue purement géopolitique, les ressources importantes se situent de plus en plus dans des régions qui manquent de stabilité politique et économique. De plus, pour de nombreuses matières premières essentielles, l'extraction se limite à quelques pays, explique la Commission. La Chine produit ainsi 95% de tous les minerais terrestres rares utilisés dans les appareils électroniques portables, des écrans LCD et des aimants à haute performance. Le Brésil produit 90% du niobium, nécessaire notamment aux alliages en acier utilisés dans les gazoducs tandis que l'Afrique du Sud produit 79% de tout le rhodium pour les filtres catalytiques des voitures.

Par ailleurs, certains pays émergents comme la Chine et l'Inde sont très actives dans des pays africains riches en ressources, afin de s'assurer un accès privilégié aux matières premières, déplore la Commission qui rapporte une augmentation des prix de ces matières.

Un recours accru au recyclage dans l'UE

Nous devons agir pour assurer que l'accès des entreprises aux matières premières ne soit pas entravé, a indiqué le commissaire européen à l'Industrie, Günter Verheugen qui préconise une meilleure efficacité dans l'exploitation des ressources et un recours accru au recyclage.

Le recyclage présente un potentiel énorme de réduire la dépendance à l'égard des importations pour les matières premières, souligne la Commission précisant que de nombreux produits en fin de vie sont illégalement exportés en dehors de l'UE et donc pas recyclés.

Selon l'UE, des agrégats recyclés peuvent remplacer 10-20 % d'agrégats primaires tandis que l'utilisation de ferraille recyclée a sensiblement augmenté dans les dernières décennies et représente actuellement de 40 à 60 % de la matière entrant dans la production européenne de métal.

Le recyclage contribue également à l'efficacité énergétique, en particuliers dans les cas des matières premières secondaires (ferraille). Ainsi, la fusion de l'aluminium de récupération utilise seulement 5% de l'électricité nécessaire à la fusion primaire.

Par ailleurs, la Commission a appelé à une transparence accrue quant à l'accès de l'industrie aux gisements de minerais et de métaux disponibles dans les réserves naturelles du réseau Natura 2000 de l'UE.

Nous avons besoin d'équité sur les marchés extérieurs, d'un cadre propice à un approvisionnement durable en matières premières de sources européennes, a indiqué M.Verheugen qui table sur fin 2010 pour définir une stratégie européenne.

Réactions2 réactions à cet article

 
quels sont les buts?

Bonjour,
Quels sont les buts in fine?
Vu comme ça, arrivera-t-il un moment où on sera en autarcie avec peu de finance créé ainsi que peu d'emplois?
Je crois en une restructuration de l'économie et de l'activité humaine. Mais on dirati que chez les décideurs il y ait 2 grandes tendances: produire toujours plus (consumérisme) et rationaliser et récup'au maximum ce qui entraîne une restructuration de l'économie actuelle.
Est-ce un nouveau manichéisme ou bien?

lapislazulli | 13 novembre 2008 à 14h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Droit de réponse

Ceci montre bien que nous devons recycler nous mêmes nos déchets plutôt que de les envoyer en Chine ou ailleurs.
Ceci montre que nous devons sortir du jetable pour du durable en électronique, électroménager.
Ceci montre donc que nous devons développer l'économie de la réparation, ce qui se faisait avant.

rené-pierre | 16 novembre 2008 à 13h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager