En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Commission européenne présente le Plan technologique stratégique pour l'énergie

Energie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
La Commission européenne a présenté le 22 novembre un Plan technologique stratégique pour l'énergie (Plan SET) dont le but est de doter l'Europe d'un nouvel agenda de recherche dans le domaine de l'énergie pour atteindre l' objectif de réduction des émissions de GES d'ici à 2020 (réduction de 20% des émissions de CO2). Les énergies renouvelables devront représenter 20% de la consommation énergétique de l'UE et les biocarburants devront totaliser au moins 10%. La Commission souhaite dynamiser la recherche sur les nouvelles technologies énergétiques dans l'UE ''souvent insuffisamment financée, dispersée et mal coordonnée''. La Commission estime que l'Europe devrait réduire le coût des énergies non polluantes et placer les entreprises de l'UE en position de pointe dans le secteur des technologies à faible intensité carbonique.

L'objectif du Plan SET est d'engager l'industrie européenne dans le processus d'innovation afin de devenir le leader mondial dans ce secteur qui , souligne la Commission, est ''en rapide expansion''. Si nous nous laissons distancer dans la compétition mondiale, de plus en plus disputée, pour la conquête des marchés des technologies à faible intensité carbonique, nous risquons de devoir recourir à des technologies importées pour atteindre nos objectifs, a prévenu Andris Piebalgs, membre de la Commission européenne chargé de l'énergie.

Le plan SET propose de dynamiser la recherche et l'innovation dans le secteur privé en harmonisant les activités européennes, nationales et privées. Il propose également la création d'une alliance européenne de la recherche dans le domaine de l'énergie pour accroître la coopération entre les organismes de recherche, ainsi qu'une intensification des activités de programmation et de prospective à l'échelon européen en ce qui concerne les infrastructures et les systèmes énergétiques. Les idées que la Commission présente aujourd'hui permettront à l'Europe de constituer un portefeuille de technologies énergétiques de niveau mondial qui soient d'un prix abordable, non polluantes, efficaces et à faible intensité d'émission, a ajouté Janez Potocnik, membre de la Commission chargé de la science et de la recherche.

La Commission a ainsi énuméré les défis des 10 prochaines années pour atteindre les objectifs de 2020: rendre les biocarburants de la deuxième génération concurrentiels, permettre l'utilisation commerciale des technologies de stockage du CO2, doubler la capacité de production des grandes éoliennes. La Commission a également appelé à plus long terme la mise au point de la nouvelle génération de réacteurs à fission.

L'organisation écologiste Greenpeace, qui a estimé que le Plan SET n'était pas ''stratégique'', déplore que le Plan SET poursuive d'un côté les politiques existantes sur les énergies renouvelables et d'un autre celles des technologies fossiles et nucléaires. En dépit de son soutien à la production d'énergie éolienne et de technologies solaires, le plan SET insiste sur un modèle dépassé de centrales nucléaires. C'est incompatible avec un système d'énergie innovateur et durable basé sur l'efficacité énergétique, les énergies renouvelables (…), a déclaré Frauk Thies , expert en Energie de Greenpeace Europe.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager