En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Compagnie du Vent poursuit son projet éolien offshore des Deux-Côtes

Energie  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com

Alors que le gouvernement français n'a toujours pas publié l'appel d'offre de 3 GW pour l'éolien offshore, la société spécialisée dans l'éolien La Compagnie du Vent a annoncé qu'elle poursuivait les études pour son projet éolien offshore en cours de développement en mer des Deux-Côtes. Ces études porteront plus précisément sur la compatibilité du parc avec la pêche et sur son intégration paysagère : "Nous allons notamment poursuivre le dialogue avec les pêcheurs en vue du réaménagement du parc le rendant compatible avec la pêche, redoubler d'attention sur l'étude d'intégration paysagère, et plus généralement sur l'ensemble des études visant à insérer au mieux le projet au sein de son territoire", indique Jean-Mathieu Kolb, Directeur adjoint en charge du développement du projet des Deux Côtes à La Compagnie du Vent.

Pour prendre cette décision, la filiale de GDF Suez s'est appuyée sur le débat public qui s'est tenu dans la Somme et la Seine-Maritime entre le 28 avril et le 10 septembre 2010 et sur les résultats d'une enquête TNS Sofres portant sur l'acceptation du projet dans les départements concernés.

Selon l'étude, le projet des Deux Côtes est soutenu par les deux tiers de la population locale (55% dans la Somme et 70% en Seine-Maritime). Les habitants sont majoritairement d'accord sur les bénéfices généraux du projet en termes d'écologie et d'indépendance énergétique par exemple. Mais d'autres dimensions, comme la pêche, la valeur immobilière des habitations de la région côtière, ou encore l'attrait touristique, font l'objet de davantage d'interrogations. Ainsi la question du paysage inquiète 39% des personnes interrogées qui anticipent des conséquences négatives en la matière en Seine-Maritime et 56% dans la Somme.

Situé à 14 km au large du Tréport et du Hourdel, ce parc éolien offshore devrait compter 140 éoliennes de 5 mégawatts (MW) chacune et générer une puissance totale de 700 MW. Il produirait environ 2,16 térawattheures chaque année. Le projet représente un investissement d'1,8 milliard d'euros.

Réactions1 réaction à cet article

 

ils ne s'embétent pas avec toutes ces considérations quand il s'agit de construire une centrale nucléaire!

lionel | 24 décembre 2010 à 08h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager