En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'UE parvient à un compromis sur la réduction des émissions de CO2 des voitures

Lundi 1er décembre, les 27 sont parvenus à un accord sur la réduction des émissions de CO2 des véhicules. Le compromis, moins strict que la proposition d'origine de la Commission européenne, est dénoncé par les associations environnementales.

Transport  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com
   
L'UE parvient à un compromis sur la réduction des émissions de CO2 des voitures
© JJK
   
Après plusieurs mois de tractations et de pressions de la part des constructeurs automobiles et des associations de défense de l'environnement, les 27 se sont accordés de manière informelle sur les objectifs futurs de réduction d'émissions de CO2 des voitures. Le compromis obtenu lundi par le Conseil des ministres et le parlement européen doit désormais être entériné par l'ensemble du Conseil et soumis au vote lors de la session plénière du Parlement les 4 et 5 décembre prochain à Strasbourg. Selon cet accord, les constructeurs automobiles devront réduire les émissions de C02 de leurs voitures neuves à partir de 2012 sous peine de pénalités. Un compromis jugé en recul par les associations de protection de l'environnement.

Un objectif progressif jusqu'en 2020

Le compromis obtenu fixe un objectif moyen à long terme de 95 g de CO2 par kilomètre parcouru pour les véhicules neufs en 2020, contre 159 g/km en 2005. Cet objectif devra être atteint de manière progressive avec des objectifs intermédiaires de niveaux moyens d'émissions de CO2. Ainsi, le compromis prévoit un effort progressif des constructeurs automobiles sur la période 2012 – 2015 pour parvenir à une moyenne d'émissions de CO2 de 130 g/km pour l'ensemble de la flotte de véhicules neufs vendus sur le territoire européen. 65 % de la gamme des véhicules neufs des constructeurs devra être en conformité en 2012, 75 % en 2013, 80 % en 2014 et 100 % en 2015.
Un objectif précis devrait être attribué à chaque constructeur automobile pour parvenir à l'objectif d'une émission moyenne de 130 g de CO2 par kilomètre parcouru. Ainsi, le groupe Fiat devra réduire ses émissions à 122 grammes, Renault et Peugeot-Citroën entre 126 et 127 grammes, le groupe Volkswagen à 132 grammes.
Des pénalités sont encourues par les constructeurs automobiles en cas de non respect des objectifs fixés. De 2012 à 2018, les industriels seront tenus de payer 5 € pour le premier gramme de CO2 supplémentaire, 15 € pour le deuxième gramme, 25 € pour le troisième gramme et 95 € pour le quatrième gramme et au-delà. A partir de 2019, les constructeurs automobiles devront s'acquitter d'une amende de 95 € pour chaque gramme de dépassement de l'objectif.
Si le rapporteur du Parlement européen, Guido Sacconi, s'est dit satisfait par le compromis obtenu - le règlement sur les émissions de CO2 par les voitures particulières constitue l'un des principaux résultats dont pourra se targuer l'Union européenne à la conférence de Poznan - les associations de défense de l'environnement dénoncent un recul des objectifs. En décembre 2007, la Commission européenne avait en effet proposé d'atteindre l'objectif de 130 g/km à l'horizon 2012, un objectif contesté par les constructeurs automobiles et certains Etats membres, l'Allemagne et l'Italie en tête. Les constructeurs automobiles, durement touchés par la crise actuelle, continuent de faire pression sur l'UE pour assouplir ces objectifs.

Les associations dénoncent le compromis

L'association Agir pour l'environnement dénonce dans un communiqué un accord en demi-teinte : sous la pression conjointe des autorités allemandes et des constructeurs automobiles, le projet de la Commission européenne a connu depuis janvier 2006 de sérieux reculs qui ne peuvent satisfaire complètement les associations qui luttent contre le dérèglement climatique. Agir pour l'Environnement constate, avec une amertume non dissimulée, que les demandes formulées par les constructeurs automobiles ont été intégralement acceptées par les Etats membres, repoussant de 3 ans la mise en œuvre effective de la réglementation européenne tout en obtenant un rabais faisant passer le seuil de rejet d'émissions de CO2 de 120 à 130 grammes par kilomètre.
L'association Greenpeace France dénonce elle aussi cet accord : avec un tel compromis, les constructeurs automobiles vont être autorisés à émettre plus encore qu'ils ne le font aujourd'hui ! À l'heure de la crise du secteur automobile, tout le monde s'accorde à dire que l'avenir de cette industrie en Europe réside dans des voitures moins polluantes, les États offrent des milliards aux constructeurs et… l'Union européenne adopte une législation au rabais ! Voilà un signal extrêmement grave envoyé par l'Europe au monde, au lendemain de l'ouverture de la Conférence des Nations unies sur le climat de Poznan, commente Anne Valette, en charge de la campagne Climat de Greenpeace France.
Pour Agir pour l'environnement, la crise que traversent les constructeurs automobiles est le fruit d'un manque d'anticipation notoire et le reflet du conservatisme industriel dont ont fait preuve la plupart des industriels du secteur. D'ici à 2015, les constructeurs devront donc mettre sur le marché automobile des véhicules rejetant sensiblement moins de CO2.

Réactions6 réactions à cet article

 
Grammes de CO2 au KM et consommation de carburant

Greenpeace a bien raison de dénoncerl'immobilisme des constructeurs automobiles.
Cet article donne l'impression surrealiste que tout le monde maitrise bien les grammes de CO2 par kilometre. D'où vient ce CO2?
Ce CO2 vient tout simplement de la combustion du carbone (C) contenu dans le carburant. La gymnastique de conversion est la suivante en gros:
120g de CO2 au km c'est 12kg de CO2 aux 100 kms
CO2 pese 12+ 2X16= 44 (pour 12 de carbone)
Donc 120g de CO2 au km c'est 12X (12/44) = 3,27 kg de Carbone pur aux 100 kms
Comme 1 litre de carburant représente environ 700 grammes de carbone pur on obtient finalement:
120g de CO2 au km c'est 3,27/0,7= 4,67 litres aux 100 kms!
On peut appliquer le meme coefficient de proportion pour transformer toute valeur de g de CO2 au km en nb de litres aux 100 kms, qui est l'unité connue de tous les automobilistes.

Il serait tellement plus simple de taxer le carbone au litre d'essence plutot que de parler de ces miserables grammes de CO2 qui ne signifient pas grand chose.

Pour ceux qui veulent agir pour réduire leurs émissions de CO2, merci d'aller sur le site de notre jeune association TACA.

TACA | 04 décembre 2008 à 14h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
CO2 des voitures

Comme le propose le confrere il serai plus simple de taxer le carburant. On ne parle plus de la taxe carbone qui est uns solution efficace

J'ai eu l'occasion d'écouter des experts europeens il y a bientot deux ans ils proposaient un chiffre audessous de 120 gr mais dej²à a cette epoque le lobby des constructeurs automobil s'y était opposé. Il y a un double lobby celui des constructeurs et celui des usagers "Touche pas à ma voiture" a nous de faire changer les mentalités

jm | 04 décembre 2008 à 16h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Grammes de CO2 au KM et consommation de carbura

Mais où sont donc passés les poids lourds; personne n'en parle.

diane | 05 décembre 2008 à 17h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:CO2 des voitures

Co2 voitures...voitures..voitures: mais où sont donc les poids lourds 100 fois plus polluants?

diane | 05 décembre 2008 à 18h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
développement d'un véhicule électrique

le manque déplorable d'ambition de certains "décideurs" qui n'est plus une surprise, pourrait être compensé par le développement volontaire d'une filière électrique parallèle qui ramènerait le taux de gaz à effet de serre émis dans la fourchette prévue initialement.

Anonyme | 06 décembre 2008 à 18h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Grammes de CO2 au KM et consommation de carbura

Pourquoi les ecolos ne poussent-ils pas la taxe carbone ?
Une des solution efficace pour diminuer les emissions de gaz a effet de serre.

Anonyme | 09 décembre 2008 à 15h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…