En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Lancement du concours agri-écologique ''Prairies fleuries''

Agroécologie  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
En cette année internationale de la biodiversité, la Fédération des Parcs naturels régionaux, les Parcs nationaux de France, l'Assemblée Permanente des Chambres d'agriculture lancent le 3 mars le premier concours agri-écologique ''Prairies fleuries'', en partenariat avec les syndicats d'AOC fromagères, les syndicats d'apiculture et des associations environnementales.

Le prix d'excellence agri-écologique récompensera dans chaque catégorie, au niveau local et national, les exploitations dont les prairies présentent ''le meilleur équilibre entre production de fourrage de qualité et préservation de la biodiversité''.

18 territoires de Parcs en France et environ 300 exploitations agricoles peuvent participer au concours. Sont concernées : les prairies permanentes, situées en plaine ou en montagne, gérées par la fauche ou la pâture. Les prairies pourront comporter haies, bosquets, murets, buissons dans la limite des seuils prévus par les usages locaux. Les alpages, estives et parcours de plus de 15-20 ha sont exclus du concours, pour des raisons d'organisation (ces surfaces sont généralement riches en espèces).

Chaque Parc adressera avant fin avril un bulletin d'inscription aux agriculteurs en activité, situés dans le secteur retenu par le concours. Trois grandes catégories de prairies naturelles situées en plaine ou en montagne seront primées : prairies de fauche maigres, prairies de fauche grasses, prairies pâturées. Le concours se déroulera en deux étapes. Un jury local visitera la parcelle en présence de l'exploitant ou d'un de ses représentants. La visite sera organisée entre mai et juillet, à une date fixée dans chaque Parc suivant la précocité de la végétation. Puis après délibération au niveau local, le jury désignera au maximum deux exploitations pouvant concourir au niveau national. De son côté, le jury national se réunira pour désigner, par vote, les exploitations lauréates du concours national.

Les lauréats nationaux recevront des récompenses honorifiques et un chèque de 600 euros, permettant ''de contribuer à récompenser les services écosystémiques rendus par les prairies fleuries''. Les Prix seront attribués en octobre prochain lors du Congrès annuel des Parcs naturels régionaux qui se déroulera dans le Parc de la Montagne de Reims (en Champagne-Ardennes).

Réactions2 réactions à cet article

 
PNCévennes et concours

Difficile en Cévennes d'associer les prairies et les fromages de chèvre:la principale composante des exploitations caprines sont les parcours et ce sont eux qui donnent leur spécificité aux pélardons. Inclure une catégorie "parcours" pour 2011 ?
600 euros pour un vainqueur national! Certes, c'est un mois de salaire de pas mal d'exploitants...

Anonyme | 02 mars 2010 à 22h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
récompense faible / maïs

La récompense est bien symbolique. Les producteurs de maïs en ont quasiment autant par hectare, directement, sans compter ce que paye la collectivité pour enlever les boues d'érosion (1m3 /ha/an au moins en moyenne) et les pollutions diverses liées aux exces de nutriments et certains pesticides.

Plant | 04 mars 2010 à 18h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…