En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le Plan Solaire Méditerranéen prend forme

Energie  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Dans le cadre de la Présidence espagnole de l'Union Européenne, Valencia accueille les 11 et 12 mai la Conférence de haut niveau sur le Plan Solaire Méditerranéen (PSM) qui rassemblera les Ministres et les représentants des 43 pays qui constituent l'Union pour la Méditerranée. Cette conférence est l'occasion pour les pays d'étudier la feuille de route préparée par la Facilité euro-méditerranéenne d'investissement et de partenariat (FEMIP), branche de la Banque européenne d'investissement regroupant l'ensemble des instruments d'intervention en faveur des pays méditerranéens.
La FEMIP a présenté ses premières réflexions en début de semaine. Une puissance de 20 GW d'énergie renouvelable d'ici à 2020 pourrait être développée sur le pourtour méditerranéen comme cela est prévu par le PSM. Mais sur les 10 GW de projets proposés, peu sont prêts à être mis en œuvre pour l'instant.

À l'occasion de cette conférence, le WWF et la Fondation Heinrich Böll ont lancé un guide sur les étapes devant conduire au développement des énergies propres en Méditerranée. Les associations ont imaginé un pays méditerranéen virtuel baptisé Heliosthana qui d'ici à 2020 s'oriente vers une transition énergétique durable et respectueuse de la planète et de ses habitants. ''En 2020, Heliosthana combine une faible intensité énergétique (20% de moins qu'en 2010) et une part importante d'énergies renouvelables (20% de l'offre d'énergie primaire). Une partie de l'énergie renouvelable est exportée vers les pays voisins. L'éducation, la recherche-développement et la santé ont bénéficié des économies réalisées sur les investissements et importations en énergies fossiles'', détaille le WWF.

Le guide décrit 6 étapes pour y parvenir, des étapes qui selon les associations sont immédiatement applicables aux nombreux pays méditerranéens. ''Le WWF est convaincu qu'Heliosthana peut devenir un modèle pour les pays du Nord et du Sud de la Méditerranée, et un allié idéal pour que le Plan Solaire Méditerranéen atteigne ses objectifs. Chaque pays dans la région devrait construire un plan national pour un développement optimal de l'énergie solaire et assurer sa propre sécurité énergétique'', explique Jean-Philippe Denruyter, Responsable du Programme des Energies Renouvelables au WWF International.

La prochaine réunion des pays de l'Union pour la Méditerranée est d'ores et déjà prévue les 6 et 7 juin prochains à Barcelone.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager