En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La relation Homme/nature s'invite au congrès des parcs naturels régionaux

Réunis dans les Landes à la veille de leur cinquantième anniversaire, les parcs naturels régionaux (PNR) ont consacré une table ronde sur l'équilibre entre préservation de l'environnement et développement socio-économique. Un terrain sur lequel ils souhaitent se mettre en avant.

Webconférence  |  Biodiversité  |    |  Marie Jo SaderActu-Environnement.com
La relation Homme/nature s'invite au congrès des parcs naturels régionaux

Comment faire cohabiter sur un même territoire des acteurs qui n'ont pas la même vision de la nature et qui en font des usages parfois conflictuels ? Comment concilier activités économiques et protection de la biodiversité ? Voici les problématiques qui ont occupé la table ronde consacrée au rapport que l'Homme entretient avec la nature à l'occasion de l'ouverture du congrès des parcs naturels régionaux le 5 octobre dernier dans le territoire des Landes de Gascogne.

Bernard Chevassus-au-Louis, président de l'association Humanité et Biodiversité, l'économiste Christian de Perthuis et l'anthropologue Marie Cauli étaient invités à échanger sur ces questions avec les présidents de parcs Michaël Weber et Renaud Lagrave. Au nombre de 51, les PNR gèrent régulièrement ce type de problématiques qui sont parfois spécifiques à des territoires. "Un exercice difficile", pour reprendre les termes du président de la fédération. Mais les parcs souhaitent affirmer leur rôle de "facilitateur" de dialogue en invitant l'ensemble des acteurs de leur territoire à se rassembler autour d'une feuille de route qui fixe les missions du parc en matière de protection de l'environnement, d'aménagement, et de développement économique et social. Avec l'ambition d'être des lieux, des laboratoires, où s'élaborent les politiques de demain.

Réactions2 réactions à cet article

 

Bonjour,
Est ce que vous avez évoqué les PNR arrêtés pat Monsieur Wauquiez ?
Notamment PNR de la Dombes "tué" après plus de 10 ans de travaux. Je trouve qu'une réflexion nationale devrait être étudiée (légiférée) pour éviter qu'au niveau local des élus puissent avoir ce genre de pouvoir de destruction pour des raisons partisanes/politiques, plus que professsionelles.
Tom, un habitant de la Dombes

waker69 | 24 octobre 2016 à 10h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Si vous organisez une conférence Homme - Nature au niveau des 51 PNR qui sont régis par une Charte, alors vous devez répondre NON à l'implantation de Centrale Industrielle Eolienne . C'est l'exemple du PNR du PILAT qui est menacé par 4 projets de CIE alors que 3000 personnes s'opposent à ce genre d'installation industrielle soumise à ICPE ; On ne peut pas demander aux collectivités locales ( région 60 % ) de financer les PNR pour protéger l'environnement naturel et d'un autre coté de laisser implanter des installations qui vont le détruire, c'est soit l'un , soit l'autre , il faut choisir !

germain | 25 octobre 2016 à 04h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Marie Jo Sader

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…