En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les ministres européens de l'Agriculture se préoccupent de la santé des abeilles

Agroécologie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

La Commission européenne a présenté le 24 janvier aux ministres de l'Agriculture réunis en conseil à Bruxelles sa communication sur la santé des abeilles annoncée en décembre dernier. La Commission cherche via cette communication, à comprendre, et à prévenir les causes de l'augmentation de leur mortalité.

''Plusieurs États membres ont souligné l'importance de l'abeille dans l'agriculture de l'UE et salué les mesures proposées dans la communication'', a indiqué ce mardi 25 janvier un communiqué du Conseil de l'UE. ''Certaines délégations ont insisté sur l'importance de prendre en compte les spécificités nationales et de s'appuyer sur la subsidiarité pour toute action sur le maintien des abeilles'', a-t-il souligné.

Pour rappel : la communication annonce plusieurs champs d'actions afin de prévenir leur mortalité et vise à renforcer les études existantes sur les abeilles (déclin des pollinisateurs sauvages et/ou domestiqués en Europe, instruments de diagnostic appropriés)  alors que le budget de l'UE a déjà dédié 10 millions d'euros sur ce sujet.

Parmi les causes de la mortalité déjà ciblées en 2009 par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et l'Agence française de sécurité sanitaire (ANSES-ex-Afssa) figurent les agents biologiques - prédateurs, parasites, champignons, bactéries et virus- dont certains interagissent, parmi lesquels le ''Varroa'' mais aussi l'impact possible des agents chimiques dont les pesticides, des cultures génétiquement modifiées ou du stress.

Bruxelles entend également désigner un laboratoire de référence de l'UE pour la santé des abeilles, qui devrait être opérationnel d'ici avril 2011. Un programme pilote de surveillance a aussi été mis en place afin d'estimer l'ampleur de la hausse de la mortalité des abeilles. Les contributions financières dans les programmes nationaux d'apicultures pour la période 2011-2013 devraient en outre augmenter de 25%. Des mesures de lutte contre la mortalité des abeilles pourraient également être inclues dans une législation sur la santé animale prévue pour début 2012. La communication vise aussi à améliorer l'accessibilité des médicaments vétérinaires produits pour les abeilles. ''L'UE a donc établi certaines des règles harmonisées pour protéger et maintenir la santé des abeilles, tandis que les États membres peuvent réglementer d'autres aspects de l'apiculture et les activités connexes'', ont indiqué les ministres. Ces derniers devraient se prononcer sur le sujet en mai 2011.

Réactions3 réactions à cet article

 

de TUNIS,
suis pas spécialiste, mais j'entend parler d'effet des ondes ''émissions'' d'antennes et réseaux des téléphonies sur la ''boussole'' de l'abeille, ce qui lui fait perdre ses cordonnés pour le chemin de retour vers sa ruche et donc sa mort ... qu'en est-il au vrai ?
merci.
saisbou.

SAISBOU | 27 janvier 2011 à 10h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

L'impact possible des pesticides !!!
Je dirais plutôt l'impact certain, démontré et ravageur des pesticides !!

L'avenir de l'abeille sera urbain ou ne sera pas...voila ce qui se profile !

Quand va t-on regarder la vérité en face et vraiment prendre les bonnes décisions ??


Emilie

Emilie | 27 janvier 2011 à 17h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

connait t'on l'impact de la nuisance des frelons asiatique sur nos abeilles? car je croit savoir que le frelon detruit les abeilles?

pepere | 27 mars 2011 à 11h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager