En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Zones humides : l'agence de l'eau Adour-Garonne signe un accord avec le Conservatoire du littoral

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
L'agence de l'eau Adour-Garonne et le Conservatoire du littoral ont annoncé le 6 février avoir signé un accord-cadre pour sauvegarder les zones humides.

Cet accord, conclu jusqu'en 2012, poursuit plusieurs objectifs : sauvegarder et restaurer les zones humides, gérer des sites cohérents par une gouvernance adaptée, collecter et valoriser la connaissance environnementale en faveur de la gestion des milieux, sensibiliser les collectivités, les gestionnaires et les usagers, ont indiqué l'Agence de l'eau et le Conservatoire du Littoral dans un communiqué.

Les zones humides concernées sont notamment le marais de Rochefort, l'estuaire de la Seudre, l'estuaire de la Gironde, le bassin d'Arcachon, le delta de la Leyre, les rives et courants des lacs de la Gironde et des Landes, le marais d'Orx, Barthes de l'Adour et rives des lacs de l'est du Massif central de plus de 1.000 ha (lac de Vassivière, lac de Bort-Les-Orgues, lac de Sarrans-Granval et lac de Pareloup).

Rappelons que le Grenelle de l'Environnement a prévu l'acquisition de 20.000 hectares de zones humides par le Conservatoire du littoral et les Agences de l'eau en vue de leur valorisation.

Depuis 1997, la Journée mondiale des zones humides a lieu chaque année le 2 février pour fêter l'anniversaire de la signature de la Convention sur les zones humides en 1971, dans la ville de Ramsar en Iran. La France, qui a adhéré en 1986 à la Convention de Ramsar, s'est engagée à préserver 23 sites couvrant 928.109 hectares. En un siècle, l'Hexagone a perdu les deux tiers de ses zones humides et depuis une décennie, leur destruction va en s'accélérant. Aujourd'hui, elles ne couvrent plus qu'environ 3 % du territoire.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager