Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Consommation responsable : l'idée gagne du terrain, mais la pratique est encore freinée

Gouvernance  |    |  Sophie Fabrégat

Soixante-seize pour cent des Français déclarent se mobiliser pour une consommation responsable, révèle le baromètre de la consommation responsable 2022, présenté par l'Agence de la transition écologique (Ademe) et Greenflex, le 6 octobre. Mais que signifie consommer responsable ? Pour 60 % des personnes interrogées, il s'agit de ne plus consommer de produits ou services superflus ou bien de réduire sa consommation en général ; pour 34 %, cela signifie consommer autrement (produits écolabélisés, locaux, éthiques…).

Au quotidien, une majorité des répondants (63 %) déclare avoir changé certaines pratiques pour réduire l'impact de sa consommation sur l'environnement, 13 % estiment faire tout leur possible pour réduire leurs impacts. En revanche, 14 % se déclarent indifférents (3 % de moins qu'en 2021) et 6 % agacés : ils n'ont pas envie de changer leurs habitudes.

Parmi les gestes de consommation responsable privilégiés figurent : une plus grande attention à l'origine des produits (67 %), éviter les ingrédients controversés, comme l'huile de palme ou les parabènes (71 %), ou encore choisir des produits qui rémunèrent mieux les producteurs (54 %).

Mais le prix peut représenter un frein : 64 % des personnes interrogées estiment que consommer responsable coûte trop cher et 45 % que l'offre de produits responsables est insuffisante. Pour réduire les coûts, 49 % limitent donc les achats de produits neufs, 42 % privilégient les achats de seconde main ou d'occasion et 24 % préfèrent louer ou emprunter plutôt qu'acheter. Pour beaucoup, réparer (71 %), acheter des produits de qualité qui durent plus longtemps (81 %) ou acheter moins (73 %) peut même constituer une source de plaisir, voire de satisfaction et de fierté.

Reste à revoir les normes de consommation au sein de la société. La plupart des personnes interrogées estiment vivre dans une société qui les « pousse à acheter sans cesse » (90 %). Chez un tiers des 18-34 ans, consommer autrement fait même redouter un sentiment d'exclusion auprès d'amis, de la famille...

Réactions2 réactions à cet article

 

Il y a 50 ans, j'étais allé avec un copain faire des courses dans un supermarché, il aimait bien dépenser. Une fois le chariot rempli, je lui ai demandé si vraiment tout cela était bien utile, et s'il pouvait abandonner son chariot, sortir les mains vides. Après réflexion, il l'a fait. Le message était passé. Seul regret, nous n'avons pas rangé mais pas d'inquiétude, le personnel était disponible.

28plouki | 07 octobre 2022 à 14h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Sans compter les arnaques manifestes que sont la plupart des annonces et étiquettes, y compris celles qui sont promues par notre administration omnisciente. Du pur greenwashing institutionnalisé et des leçons de morale permanentes.
Assez !

Albatros | 11 octobre 2022 à 13h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]