En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Porte-greffes transgéniques de vigne : consultation publique sur la prolongation d'un essai en plein champ

Agroécologie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Une consultation du public sur une demande d'autorisation pour la prolongation d'une expérimentation en plein champ de porte-greffes* de vigne génétiquement modifiés est ouverte jusqu'au 30 avril sur le site Internet www.ogm.gouv.fr, a annoncé le Ministère de l'agriculture . ''Toute personne qui le souhaite est invitée à faire des commentaires sur ce projet'', a indiqué le Ministère dans un communiqué.

Cette demande a été déposée par l'INRA (Institut national de la recherche agronomique). L'expérimentation a été mise en place en 2005. Cet essai concerne des porte-greffes de vigne modifiés pour les rendre résistants à la maladie du court-noué qui ''touche environ les deux tiers du vignoble français et affecte la production de raisin et la longévité de la vigne'', a expliqué le Ministère, en soulignant qu' ''aucun traitement efficace contre cette maladie n'existait à ce jour''.

L'essai vise à répondre ''à plusieurs questions scientifiques'' concernant l'efficacité du transgène contre le virus du court-noué et les impacts environnementaux des porte-greffes génétiquement modifiés. Selon le Ministère, des conditions expérimentales ''strictes'' seraient prévues pour éviter tout risque de dissémination des transgènes : ''les porte-greffes ne produisent pas de fleurs et les inflorescences du greffon seront éliminées avant floraison ; une bâche installée dans le sol limitera le développement des racines'', a-t-il affirmé.


* Porte-greffe : partie du pied de vigne comportant le bas du cep et la partie racinaire.

Réactions2 réactions à cet article

 
Ouba ! Ouba ! Ouba !

Comment peut on jouer ainsi avec la vie de nos descendants ?
Si les intentions des fabricants étaient louables quelques années d'études sérieuses et complètes seraient les biens venues.

marsupilami | 16 avril 2010 à 00h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Ouba ! Ouba ! Ouba !

C'est bien pour faire des études sur le sujet qu'ils demande l'autorisation de faire des essais.

Ryuujin | 22 avril 2010 à 15h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager