En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Continuités cyclables : 152 projets de collectivités soutenus par l'Etat

Transport  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Le 14 septembre, le ministère de la Transition écologique a dévoilé la liste des 152 projets, situés dans 111 territoires, qui ont été retenus dans le cadre de l'appel à projets "Fonds mobilités actives - Continuités cyclables", lancé par l'Etat en décembre 2018. Cet appel à projet vise à soutenir le "déploiement d'itinéraires cyclables structurants dans tous les territoires", en résorbant les discontinuités comme les rocades urbaines ou les voies ferrées. Il s'inscrit dans le cadre du plan Vélo, présenté il y a tout juste un an par le Premier ministre.

Les 152 premiers projets lauréats (situés en métropole, en Corse et en Outre-mer), bénéficieront d'une aide totale de 43,7 millions d'euros de subventions, pour la réalisation de projets d'aménagement cyclables "variés et utiles", a indiqué le ministère dans un communiqué. Les projets soutenus (voir Carte) concernent la création de passerelles, la réhabilitation de ponts ou de tunnels, la sécurisation des franchissements de carrefours complexes, etc. Une "attention particulière", souligne le ministère, a été apportée aux projets en Outre-mer (cinq projets lauréats situés à La Réunion, un projet en Guyane et un en Nouvelle-Calédonie). Auxquels s'ajoutent les projets qui "visent à désenclaver des zones rurales isolées, ou qui cherchent à dynamiser par le développement des mobilités à vélo des villes ou des quartiers dévitalisés".

"Le résultat de cet appel à projets confirme l'engagement fort des territoires dans la mise en place d'infrastructures pour le vélo", s'est félicitée la ministre Elisabeth Borne. Le fonds "mobilités actives" est doté, au total, de 350 millions d'euros sur sept ans, consacré au cofinancement par l'Etat, aux côtés des collectivités, d'infrastructures cyclables.

227 autres projets, portés par les collectivités, ont aussi été retenus dans le cadre de l'appel à projets "Vélos et territoires", lancé par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), avec pour objectif d'aider à l'élaboration de schémas directeurs "vélo".

"Le développement du vélo est au cœur du projet de loi d'orientation des mobilités en cours d'examen par le Parlement, avec de nombreux outils nouveaux et concrets tels que la création du forfait mobilités durables ou le déploiement d'emplacements sécurisés", a ajouté Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat aux Transports.  Le gouvernement fixe l'objectif de tripler la part de déplacements du quotidien à vélo d'ici 2024, en passant de 3 à 9 %.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager