Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Contournement autoroutier de Strasbourg : le contrat de concession attaqué en justice

Aménagement  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

L'association Alsace Nature a annoncé le 12 septembre avoir déposé un recours devant le tribunal administratif de Strasbourg pour contester le contrat de concession du projet d'autoroute A355 appelée grand contournement Ouest de Strasbourg.

Ce recours, déposé le 20 juillet dernier, attaque le décret du 29 janvier 2016 qui a approuvé le contrat de concession passé entre l'Etat et la société concessionnaire, filiale du groupe Vinci.

Le projet d'autoroute, déclaré d'utilité publique depuis 2008, doit s'étendre sur 24 km sur deux fois deux voies, avec deux raccordements aux autoroutes A4 et A352, précise ce décret. Sa mise en service est prévue d'ici septembre 2020.

L'association craint des conséquences "directes et indirectes" du projet sur l'environnement,"tant en matière de qualité de l'air, d'hydraulique, de protection des zones humides et des espaces agricoles naturels et des espèces qu'en termes paysagers".

Selon elle, ce projet provoquerait une hausse de 58% des émissions carbone "en hypothèse haute de trafic" et "'la disparition d'environ 6 hectares de prairies humides en vallée de la Bruch et de 30 à 40 hectares de surfaces boisées dans les forêts de Grittwald". L'association pointe également "l'opacité et l'illégalité des conditions financières d'attribution de la concession". Elle dénonce le montant actuel du projet qui correspondrait "au double de celui dont l'utilité publique a été déclarée". Son montant était estimé à 355 millions d'euros en 2006, selon Alsace Nature, "alors qu'il s'élève dans le projet concédé à 518 millions, et même à 700 millions en comptant les frais de financement", indique l'association.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

LADOG T1700, véhicule d'entretien multi-outil pour collectivités HANTSCH