En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Contournement autoroutier de Strasbourg : l'Etat suspend les travaux

Transport  |    |  Dorothée LapercheActu-Environnement.com

Les ministres de la Transition écologique et des Transports ont décidé de suspendre l'opération de déboisement nécessaire aux travaux préparatoires du projet de contournement autoroutier de Strasbourg. En cause : la qualité de la compensation écologique des travaux prévue par le concessionnaire Arcos. Ce dernier prévoit notamment de requalifier un ancien camp militaire en site naturel favorable (plantation de haies, vergers, etc.) ainsi que d'autres sites de compensation pour une surface totale de 52 ha. Or en juillet, le Conseil national de protection de la nature (CNPN) avait émis un avis négatif estimant que le projet souffrait de nombreuses imperfections en matière d'évitement, de réduction et de compensation.

L'année dernière, le CNPN avait déjà considéré que les mesures compensatoires prévues pour l'ancien camp militaire "ne paraiss[ai]ent pas suffisamment abouties et ne présent[ai]ent pas, à ce stade, de garanties de pérennité et de faisabilité". Il demandait qu'Arcos fournisse un projet de mesures compensatoires abouties "a minima sans perte nette d'habitats, garanties foncièrement et techniquement, chiffrées et assorties d'un calendrier de réalisation".

Suite à ces avis, le gouvernement estime que "le dossier du concessionnaire doit donc être sérieusement retravaillé en ce sens, en liaison avec les services de l'Etat et les collectivités (métropole, département, région), et sera à nouveau présenté prochainement au Conseil national de protection de la nature (CNPN)". Le contournement autoroutier doit s'étendre sur 24 km sur deux fois deux voies, avec deux raccordements aux autoroutes A4 et A352.

"L'histoire de ce projet a toujours été marquée par des contradictions entre les transports, l'agriculture et la nature, le tout dans un espace à enjeux proche de la métropole, soulignent dans un communiqué commun les deux ministères. L'Etat entend à la fois permettre la réalisation de ce projet attendu localement, et s'assurer qu'il apporte les meilleures garanties en matière environnementale."

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…