En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

COP 21 : Hollande soutient l'instauration d'un prix carbone et la taxe sur les transactions financières

10 septembre 2015
Spécial COP - Retrouvez toute l'actu Cet article vous est offert par Citae

"S'il n'y a pas les annonces (…) et les preuves qu'il y aura bien 100 Mds de dollars à partir de 2020 et chaque année, il n'y aura pas de succès de la COP 21", a prévenu le Président de la République, lors de l'événement "La France s'engage pour le climat, en avant la COP 21", organisé à l'Elysée ce jeudi 10 septembre. François Hollande a rappelé à la communauté internationale son engagement d'abonder, à partir de 2020 et chaque année, un fonds de lutte contre le changement climatique à hauteur de 100 Mds$. "La solution devra être trouvée à Lima", a-t-il indiqué, à l'occasion des Assemblées d'automne de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI), qui se dérouleront du 9 au 11 octobre.

Selon lui, les Etats, mais aussi la sphère privée et les ONG devront être sollicités. Il faudra également trouver des "ressources nouvelles", comme la taxe sur les transactions financières (TTF) que le chef de l'Etat s'est engagé à soutenir auprès de l'Union européenne. François Hollande s'est également dit favorable à l'instauration d'un prix progressif du carbone, afin de tendre, "un jour, vers un prix unique". Fin septembre à New York, lors de l'assemblée générale de l'organisation des Nations Unis (ONU) sur les objectifs de développement durable, "je défendrai un corridor carbone", a-t-il déclaré.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager