En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

COP 22 : une plateforme collaborative pour accélérer les plans d'actions climatiques des pays

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Un nouveau partenariat, co-présidé par le Maroc et l'Allemagne, a été lancé le 15 novembre à la conférence climatique de Marrakech (COP 22) pour aider à mettre en oeuvre les plans d'actions climat nationaux (NDC).

Le partenariat NDC réunit les pays développés, les pays en développement et les institutions internationales. Il vise à "s'assurer que les pays reçoivent le soutien technique et financier dont ils ont besoin pour atteindre des objectifs climatiques ambitieux".

"Ce partenariat est une plateforme de collaboration essentielle pour aider les pays à intégrer leurs NDC dans tous les secteurs et à tous les niveaux de prise de décision. Par le biais du partenariat NDC, nous mobiliserons davantage le secteur privé, encouragerons la coopération sud-sud et rendrons les donateurs plus réactifs aux besoins des pays", a déclaré Hakima El Haite, la ministre marocaine de l'Environnement, de l'Energie et des Mines, dans un communiqué.

Le partenariat bénéficie du soutien de l'Allemagne, dans le cadre de son financement international sur le climat qui s'est élevé à 2,7 milliards € en 2015 et devrait passer à 4 milliards € d'ici 2020. "La seule chance que nous ayons de limiter le réchauffement bien en dessous de 2 degrés celsius et en gardant la cible des 1,5 degrés celsius à portée est de voir toutes les Parties transformer leurs plans climat nationaux en actions rapidement et de façon transparente, et de travailler de manière plus ambitieuse", a ajouté Barbara Hendricks, ministre allemande de l'Environnement. "Nous sommes impatients d'être membre actif du partenariat et de contribuer à son succès", a également indiqué Laura Tuck, vice-présidente du développement durable de la Banque mondiale.

Le partenariat propose une base de données en ligne qui permet aux pays bénéficiaires d'identifier des fonds et des initiatives "qui peuvent accélérer l'action climatique et l'action de développement". Elle inclut plus de 300 fonds bilatéraux et multilatéraux et appuie des initiatives relatives à la mise en œuvre des NDC, répartis sur 17 secteurs. Cette base de données a été développée en collaboration avec la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (Ccnucc), le gouvernement du Maroc et l'Agence de coopération internationale allemande pour le développement (Giz). Le partenariat prévoit aussi d'améliorer la collaboration entre les agences d'environnement et de développement afin de faciliter l'assistance technique et le renforcement des capacités aux niveaux national, régional et mondial.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager