En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les courses alimentaires d'un foyer émettent près d'1,5 tonnes de CO2 par an

Gouvernance  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
Les courses alimentaires d'un foyer représentent une émission de près d' 1,5 tonnes de CO2 par an, selon une étude réalisée par l'enseigne de distribution alimentaire Système U, le cabinet d'études sur les points de vente Iri et le fournisseur de données sur l'impact environnemental des produits de grande consommation Greenext.

A l'année, un foyer achète 990 kg de produits alimentaires qui représentent 1.480 kg équivalent CO2, soit près de 11.000 km parcourus en voiture. A la semaine, c'est donc 19 kg de courses alimentaires pour 28 kg équivalent CO2 ! Les produits les moins polluants seraient les fruits et légumes qui représentent 10% des courses et 3% des émissions de CO2. En revanche, les produits de charcuterie et de boucherie (5% des courses) pèsent pour 10% des émissions de CO2. Quant aux surgelés (3% des courses), ils émettent 9% des émissions de CO2.

L'enquête observe un écart pouvant aller jusqu'à 24% entre l'impact carbone d'une liste de courses ''mini carbone'' et son équivalent ''maxi carbone'', pour des produits d'usage similaire. Le transport d'un produit peut représenter jusqu'à 85 % de son impact carbone total : c'est le cas, par exemple des poires consommées en France hors saison et produites dans l'hémisphère sud, note l'étude. ''S'informer sur la provenance des produits, privilégier les produits locaux de saison permet de réduire l'impact de notre consommation en réduisant le poste transport'', souligne l'enquête.

Réactions1 réaction à cet article

 
bien vu , mais pas facile a mettre en oeuvre

Je fais attention a ce que j'achete (local et de saison, bio, equitable), mais dans la jungle (le bordel ) des hypermarchés il est quasi impossible de connaitre la provenance d'un produit, ne parlont pas de ceux où il est inscrit fabriqué pour XXXXX France mais dont on ne sais pas où c'est fabriqué (transformé,....).

Faut peut-etre ciblé les petites boutiques comme biocoop, naturalia,....

yara | 12 avril 2010 à 15h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…