Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Coût de Cigéo : le rapporteur public estime qu'il n'y a pas d'erreur manifeste d'appréciation

Risques  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

Le Conseil d'Etat examinait, le 19 mars, le recours déposé par plusieurs associations contre l'arrêté ministériel qui fixe à 25 Md€ le coût du centre de stockage de déchets radioactifs Cigéo, à Bure (Meuse). Le réseau Sortir du nucléaire, France Nature Environnement, Mirabel-Lorraine Nature Environnement et BureStop55 s'appuyaient sur le chiffrage de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) pour attaquer cet arrêté. Cette dernière estimait à 34,5 Md€, le coût de l'installation.

La rapporteure publique a estimé, pour sa part, "qu'il ne pouvait pas y avoir d'« erreur manifeste d'appréciation » de la part de l'Etat dans la mesure où l'Andra aurait proposé à celui-ci de fixer le coût de Cigéo dans une fourchette allant de 20 à 30 Md€", indiquent les associations dans un communiqué. En conséquence, l'Etat aurait opté pour un "juste équilibre" entre la situation financière des exploitants et le coût pour les générations futures. Un argument que rejettent les associations, estimant que la prise en compte des intérêts financiers à court terme des producteurs des déchets aboutit à un "coût politique", qui ferait "peser un fardeau considérable sur les générations futures".

Le Conseil d'Etat rendra sa décision d'ici mi avril.

Réactions1 réaction à cet article

 

Les associations en question sont par principe antinucléaires.
Par idéologie, par dogme, de naissance en somme.
Elles contestent systématiquement toute décision qui permet à cette industrie de continuer à fonctionner.
Ce ne sont pas des alertes qu'elles lancent, mais du harcèlement permanent.
Le Conseil d’État les déboutera avec condamnation à payer les frais de justice, car ce n'est pas normal que les contribuables les engraissent ad vitam.

stud38 | 30 mars 2018 à 12h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

RED, surveillance caméra thermométrique contre les incendies d'entrepôt KOOI SECURITY