En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'Etat financera jusqu'à 40% des coûts de raccordements des petites et moyennes installations renouvelables

Energie  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com
L'Etat financera jusqu'à 40% des coûts de raccordements des petites et moyennes installations renouvelables

Lors d'un déplacement dans la Vienne le 25 septembre, Sébastien Lecornu, secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé de nouvelles mesures en faveur des énergies renouvelables. Les petites et moyennes installations de production d'électricité renouvelable pourront bénéficier d'une réfaction tarifaire sur les coûts de raccordement aux réseaux allant jusqu'à 40%. "Jusqu'à présent, seuls les consommateurs et les gestionnaires de réseaux bénéficiaient d'une réduction sur le prix du raccordement aux réseaux électriques, détaille le communiqué du ministère. Cette réduction est prise en charge par le tarif d'utilisation des réseaux électriques". Cette mesure est prise pour faciliter l'atteinte des objectifs en matière d'ENR, "dans un contexte d'augmentation des coûts de raccordement au cours des dernières années".

Le niveau de réfaction sera déterminé en fonction de la puissance de l'installation : plus celle-ci sera grande, moins la réfaction sera importante. Ce calcul vise à "favoriser le foisonnement nécessaire à la transition énergétique ainsi que le développement de l'autoconsommation par le déploiement de petites et moyennes installations de production d'énergies renouvelables". Au total, cette mesure devrait coûter 30 millions d'euros par an, dont plus de la moitié pour les installations agricoles de petite puissance, précise le ministère.

Les coûts de raccordement au réseau gazier des installations de production de biogaz seront également pris en charge à hauteur de 40%. Jusque-là, ils "étaient entièrement à la charge des producteurs, ce qui pouvait rendre impossible des projets de production de biogaz en zone rurale lorsque la ressource méthanisable était trop loin du réseau de gaz", justifie le ministère.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…