En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Covid-19 : quelles innovations durables face aux risques microbiologiques ? (1/3)

La crise sanitaire du Covid-19 replace la priorité de disposer d'armes adéquates pour prévenir la prolifération des agents pathogènes microbiologiques. Actu-Environnement vous présente, en trois volets, des premières pistes technologiques écoresponsables.

Risques  |    |  Cécile Clicquot de Mentque  |  Actu-Environnement.com
Covid-19 : quelles innovations durables face aux risques microbiologiques ? (1/3)

La crise sanitaire liée au Covid-19, par son ampleur, confronte les organisations, collectivités ou entreprises, à la prévention de la prolifération des agents pathogènes microbiologiques, qu'il s'agisse comme aujourd'hui de virus, mais aussi de bactéries. Le sujet n'est pas nouveau pour le monde de la santé ou des industries agro-alimentaires ou pharmaceutiques, mais trouve aujourd'hui un écho particulier pour tous les activités économiques qui devront, à l'avenir, anticiper cette problématique. Pour répondre à ces enjeux, apparaissent des premières pistes technologiques qui ont l'intérêt d'être éco-responsables.

La désinfection des mains simplifiée pour tous

Si la première règle à respecter en tout temps et en particulier en période d'épidémie, est de se laver les mains très régulièrement, il n'est pas toujours facile de pouvoir se les laver dans un lavabo. Et l'alternative avec le gel alcoolique n'est pas non plus la panacée. Car le produit, bien que très efficace, est agressif pour la peau et pas très écologique (dégageant des composés volatils). La solution pourrait donc venir d'une simple borne, implantable à l'entrée de multiples lieux de vie, notamment les restaurants collectifs, les lieux recevant du public, les commerces, permettant de désinfecter les mains sans contact, sans savon ni gel hydro-alcoolique.

C'est ce qu'a développé EverCleanHand, une startup fondée en 2017 en Rhône-Alpes, qui a mis au point l'appareil permettant de pulvériser sur les mains, en quelques secondes, une dose d'une lotion totalement biosourcée (lotion hydrovégétale mise au point par Salveco), dont l'effet désinfectant est officiellement reconnu. Ce geste simple et très rapide permet ainsi de prévenir les risques de contaminations massives de bactéries et virus par les mains, principal vecteur de nombreuses maladies infectieuses (y compris les plus bénignes, ce qui a un coût sanitaire et économique certain). Pour rappel, selon l'Organisation mondiale pour la santé (OMS), 80 % des infections sont manu portées.

L'intérêt de cette approche par borne est d'apporter une solution d'hygiène quasi-immédiate sur les lieux de passage fréquentés, de façon extrêmement simple à mettre en œuvre (car très rapide et peu encombrante) et agréable pour l'utilisateur (pas de sensation d'assèchement de la peau).

 
Ce geste simple et très rapide permet ainsi de prévenir les risques de contaminations massives de bactéries et virus par les mains, principal vecteur de nombreuses maladies infectieuses.  
 
La startup qui a démarré les ventes de cette borne en 2018, compte, à ce jour, une centaine de machines implantées. Elle est aujourd'hui en capacité de produire une dizaine de machines par semaine (si elle est approvisionnée en pièces par ses sous-traitants), étant encore à l'échelle de la très petite entreprise (huit salariés). Mais fort de l'afflux de demandes qu'elle connaît avec la crise du Covid-19 de la part de tout type d'acteurs (centres hospitaliers, restauration, entreprises…) et la prise de conscience associée à cette pandémie, elle pourrait (et devrait) connaître une très forte croissance à l'avenir. Son fondateur, Asbed Kechichian, espère donc que cette période permettra à son entreprise de nouer des partenariats pour croître plus vite et être en capacité de produire plusieurs centaines de bornes par mois à terme, et que les organisations soient mieux armées pour gérer tous les futurs risques microbiologiques, même les plus bénins.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Cécile Clicquot de Mentque

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager