En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Batteries : Total et le groupe PSA/Opel créent une société conjointe

Transport  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Jeudi 3 septembre, Total et le groupe PSA/Opel ont annoncé avoir officiellement créé une société conjointe dédiée à la production de batteries pour véhicules électriques. Dénommée Automotive Cell Company (ACC), l'entreprise ambitionne de construire deux « giga factories », une à Douvrin (Pas-de-Calais) en France, puis une à Kaiserslautern en Allemagne. L'objectif est de disposer d'une capacité de fabrication « de 8 gigawattheures (GWh) dans un premier temps, pour atteindre à l'horizon 2030 (…) 48 GWh sur l'ensemble des deux sites ». « Cela correspondra à la production de 1 million de véhicules électriques par an, soit plus de 10 % du marché européen. »

Le conseil d'administration d'ACC est présidé par Ghislain Lescuyer, directeur général de Saft, la filiale de Total spécialisée dans les batteries. La direction générale revient à Yann Vincent, directeur industriel de PSA.

Airbus de la batterie

La création officielle d'ACC vient concrétiser une annonce faite en janvier à l'occasion de la visite du président de la République sur le site de la future usine pilote, à Nersac (Charente). L'objectif des deux groupes est de créer un « Airbus de la batterie », comme annoncé en mai 2019 par le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, et son homologue allemand, Peter Altmaier.

Au total, 5 milliards d'euros seront investis dans ce programme, dont près de 1,3 milliard d'euros de soutiens publics. Saft et PSA/Opel investiront, à parts égales, pour la ligne pilote, et la part de Saft descendra à 33 % en phase industrielle.

Réactions2 réactions à cet article

 

Actuellement acheter une voiture électrique est-il éthiquement et environnementalement soutenable et donc défendable ?

D'ici "un certain temps" acheter une voiture électrique sera-t-il éthiquement et environnementalement soutenable et donc défendable ?

Est-ce que Nikola Tesla - "accessoirement" victime d'Edison - ne proposait déjà pas mieux 'd'son temps" ma

Sagecol | 07 septembre 2020 à 10h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Etrange politique ! les matières premières qui constituent les batteries sont proches de l'épuisement et leurs extractions très émettrices de CO2 ! Et l'hydrogène ils y pensent ?

ebiodiv | 07 septembre 2020 à 10h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager