En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le crédit d'impôt en faveur de l'agriculture biologique sera réduit de 50% en 2011

Agroécologie  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com

Le crédit d'impôt accordé à l'agriculture biologique sera prolongé de deux ans mais il s'élèvera à 2.000 euros à partir du 1er janvier prochain alors que jusqu'à maintenant il pouvait atteindre 4.000 euros pour les plus grandes exploitations.

Le nombre d'entreprises qui pourront en bénéficier risque de s'accroître puisque les entreprises en période de conversion seront désormais éligibles sous certaines conditions et pourront le cumuler avec les aides à la reconversion et les mesures de soutien accordées par l'Union européenne dans une limite de 4.000 euros.

Mais ce nouveau dispositif reste insuffisant aux yeux de la Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique (FNAB) qui rappelle que l'objectif fixé par le Grenelle est d'atteindre 20% de la surface agricole utile française en bio en 2020 : "les contradictions d'un Etat français toujours en proie aux lobbies industriels sont révélées dans les actes... En témoigne, le scandaleux soutien accordé à hauteur de 196 millions d'euros à la filière agrocarburants, une ineptie économique et sociale, qui ne vise qu'à l'écoulement des stocks de certains, et toujours les mêmes. Dès lors, comment comprendre la diminution par deux du crédit d'impôt biologique, dont le montant global ne s'élève qu'à 17 millions d'euros ?"

3.769 nouvelles exploitations se sont engagées en bio en 2009, soit plus de 300 en moyenne chaque mois selon l'Agence bio. Fin 2009, les surfaces bio atteignaient 677.513 hectares, soit 2,46 % de la surface agricole utile (SAU) en France métropolitaine.

Réactions1 réaction à cet article

 

Une hérésie de plus!
Qui controle la France, les lobbies industriels de l'age du bronze
après les couches de complication administrative appliquées à l'Eolien, après l'arrêt pur et simple pour 3 mois des projets solaires, après la réduction des avantages fiscaux liés à l'amélioration de l'habitat et l'utilisation des énergies renouvelables, voila une baisse brutale du crédit d'impot accordé à l'agriculture biologique.
Qui nous gouverne? Une bande de guignols uniquement au service des multinationales qui ont simplement interet à ce que rien ne bouge, que la consommation des produits pétroliers et gasiers augmentent, que la consommation des produits plein de pesticides, fongicides, insecticides, bactéricides, stabilisants, colorants, etc continuent de plus belle et ça s'appelle la démocratie, laissez moi rire.

arthur.duchemin | 23 décembre 2010 à 10h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager