En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Cruiser : renouvellement de l'autorisation pour 2009

Agroécologie  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Michel Barnier, Ministre de l'Agriculture et de la pêche a renouvelé l'autorisation pour 2009 de la préparation Cruiser, insecticide utilisé en traitement des semences de maïs pour lutter contre le taupin.

Elle a été accordée jusqu'au 15 mai 2009 et à des conditions restrictives et sous réserve d'un renforcement du suivi de son utilisation, après un avis favorable de l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA) en date du 14 novembre 2008, indique un communiqué du ministère.

Le ministère assure que ses conditions de fabrication seront strictement encadrées. Un renforcement des conditions d'enrobage des semences devrait être précisé par un arrêté ministériel et l'usage de l'insecticide sur une même parcelle est autorisé une année sur trois. Par ailleurs l'agriculteur devra mettre en place des déflecteurs sur les semoirs afin de limiter les émissions de poussières lors des semis.

Le protocole de suivi sera poursuivi et renforcé et notamment étendu à 6 régions (Midi-Pyrénée, Rhone-Alpes, Aquitaine, Alsace, Poitou-Charentes et Limousin) au lieu de 3 l'année dernière. Le pilotage de ce protocole sera assuré par un comité placé auprès du cabinet du ministre, associant toutes les associations qui le souhaiteront dans le cadre d'un suivi régulier et transparent. L'autorisation sera immédiatement suspendue si les éléments de suivi ou toute circonstance particulière le justifiaient, précise le communiqué du ministère.

De manière à intensifier les expertises, Gérard Venereau, membre de la brigade nationale d'enquête vétérinaire, sera chargé de collecter, harmoniser et centraliser toutes les observations permettant de déterminer les raisons de la mortalité de ruchers. L'Institut National de la Recherche Agronomique devra également faire le bilan de l'état des recherches sur les méthodes agronomiques alternatives et évaluer les pratiques des autres pays européens pour lutter contre le taupin. Les résultats de cette étude sont attendus dans un délai de trois mois, indique le ministère. Enfin, à l'occasion du renouvellement de son comité d'experts spécialisé sur l'évaluation des produits phytosanitaires, les associations de protection de l'environnement et les représentants de la profession apicole, pourront proposer des candidatures d'experts apidologues à l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments.

Opposés à cette autorisation, les apiculteurs et plusieurs associations de défense de l'environnement avaient organisé une journée d'action, le 3 décembre dernier demandant à Michel Barnier de ne pas renouveler l'autorisation de cet insecticide. France Nature Environnement qui étudie actuellement les possibilités d'action en justice, a en outre, lancé une pétition en ligne, demandant l'interdiction immédiate du Cruiser et l'application sans retard du plan Ecophyto 2018. Cette pétition sera envoyée au Ministre de l'agriculture, au moment de l'Assemblée générale de France Nature Environnement, le 14 mars 2009.

Réactions5 réactions à cet article

 
M.BARNIER, vous mettez notre avenir en péril

Notre santé et notre avenir ne passe pas par l'agriculture intensive imposée par quelques décideurs abjectes.
Votre décision est assimilable aux nombreuses erreurs de la finance qui nous ont amené à la situation actuelle.
Votre décision Monsieur BARNIER aura des conséquences sur des millions d'humains.
Nous ne pourrons vous le reprocher car les catatrophes écologiques provoqueront la disparitiion de la vie.
Si pour la finance, malgré tout les pouvoirs peuvent agir,avec le Cruiser et d'autres substances chimiques autorisés malgré l'avis défavorable des experts intègre et indépendants, non soumis au dictat des groupes chimiques, c'est notre Mort qui est programmée.
Merci pour votre cadeau de Noël Monsieur BARNIER

Jacques | 18 décembre 2008 à 08h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:M.BARNIER, vous mettez notre avenir en péril

Les experts indépendants (de tout lobby, y compris des lobbys anti-phytosanitaires) ont jugé le produit sur. Les experts que vous nommez indépendants ont généralement les conclusions avant d'avoir lancé l'étude: je n'appelle plus cela un expert, c'est un politique avec un vernis d'expert.

Patrick C. | 18 décembre 2008 à 15h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Michel BARNIER...Décevant.

Très décu de cette décision concernant le cruiser,mais logique de la part d'un ministre qui après avoir cédé sur le thon rouge sacrifie maintenant les abeilles au nom du rendement et de la productivité avec tous les risques que celà comporte.
Suivant sur la liste des décisions indamissibles ? N'ayez crainte çà va venir.
La France devrait avoir honte de telles décisions et l'Europe ricane.

Deltoy | 18 décembre 2008 à 15h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
M.BARNIER, vous mettez notre avenir en péril

Experts ou pas, la mise sur le marché ne dépent que de l'avis d'un ministre, que l'on croyait un peu écolo d'ailleurs... A tort...

N'importe qui de sensé, et qui comprend un minimum les mécanismes naturels, ne mettrait pas cette infecte *$€€"@# de nouveau dans le circuit alimentaire, car c'est de cela, au-delà du problême apicole et de la survie des abeilles (qui sont des pollénisatrices essentielles), qu'il s'agit.
C'est un problême de santé publique, et le ministre Barnier vient de s'assoir dessus. Syngenta peut se frotter les mains...

Paul Soldermann | 19 décembre 2008 à 12h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:M.BARNIER, vous mettez notre avenir en péril

L'avis n'était pas défavorable que je sache. C'est pas beau de mentir.

Ryuujin | 29 avril 2010 à 17h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…