En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

OGM : en 2012, les surfaces cultivées ont progressé de 6% dans le monde

En 2012, 170,3 millions d'hectares d'OGM étaient cultivés dans 28 pays. Si l'Allemagne, la Pologne et la Suède ont arrêté la culture de plantes génétiquement modifiées, les surfaces consacrées aux biotechnologies sont en hausse en Europe.

Infographie  |  Agroécologie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com
OGM : en 2012, les surfaces cultivées ont progressé de 6% dans le monde

Les OGM poursuivent leur progression. En 2012, les surfaces cultivées ont augmenté de 6%, indique le rapport publié en février par le service international pour l'acquisition d'applications biotechnologiques (ISAAA). La croissance des plantations génétiquement modifiée est plus forte dans les pays émergents (11%) que dans les pays industrialisés (3%). Le Soudan et Cuba ont planté pour la première fois des OGM en 2012, portant à 19 le nombre de pays émergents cultivateurs.

Le nombre de pays industrialisés cultivateurs de biotechnologies est quant à lui en baisse en 2012 (8 pays contre 11 en 2011). Cependant, malgré les arrêts de cultures OGM en Allemagne, Pologne et Suède, en Europe, les surfaces GM sont en augmentation de 13% en un an.

Les Etats-Unis restent les champions des OGM avec 69,5 Mha cultivés, loin devant le Brésil (36,6 Mha), l'Argentine (23,9 Mha) et le Canada (11,6 Mha). Mais c'est en Chine, en Inde, au Brésil, en Argentine et en Afrique du Sud que les cultures biotechnologiques augmentent le plus. Ces cinq pays représentent près de la moitié de l'augmentation des surfaces d'OGM en 2012.

Le maïs (NK603, MON810, MON1445 et Bt11) et le soja (GTS) sont les biotechnologies les plus cultivées.

Réactions51 réactions à cet article

 

Une bonne nouvelle, pour une fois !

Laurent Berthod | 19 mars 2013 à 18h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,

On entend beaucoup parler des organismes génétiquement modifiés (OGMs) alimentaires et en particulier des plantes génétiquement modifiées (PGMs).
Mais qu'en est-il des médicaments produits par des OGMs?
Auriez-vous les informations nécessaires pour recrée une carte comme ci-dessus mais avec la production de médicaments ici d'OGMs?

cachalop | 20 mars 2013 à 09h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

...Et bon appétit bien sûr !
(bon cancer et bonne mortification des sols ... ces stats sont le signe que les commerciaux des groupes type monsanto sont encore trop forts comparé à l'information des populations d'agriculteurs et consommateurs sur les impacts réels et l'utilité à double tranchant très coupant de ce type d'agrochimie GM)

Lionel | 20 mars 2013 à 10h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Et comme tous les ans, les mensonges de cet organisme financé par les lobbys Pro OGM réapparaissent pour manipuler l'opinion publique ! Malheureusement pour eux, l’élastique manipulateur a fini par se rompre !!!

- inf'OGM : 2012 : la plus faible progression des cultures OGM depuis 1996
par Christophe Noisette , mars 2013

"L’Isaaa annonce, pour l’année 2012, 170,3 millions d’hectares cultivés avec des plantes génétiquement modifiées (PGM), soit une progression de 6% par rapport à 2011 (160 millions d’hectares), contre des progressions annuelles à 10% et plus les années précédentes. C’est donc la plus faible progression (en %) depuis 1996. Si la surface couverte avec des PGM est importante, elle continue de ne représenter qu’un faible pourcentage des surfaces agricoles mondiales (entre 3 et 5% selon les sources [1]). "

Eau Pure | 20 mars 2013 à 20h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ah bon, comme ça, il n'y a pas ni n'y a eu de culture d'OGM en France ? Ça c'est de l'info dis donc ! Les cultures expérimentales ça ne compte pas c'est ça ? Pas la peine d'alerter ni même ne serait-ce que d'informer ...
Et une carte mensongère de plus, une !

Flo64 | 21 mars 2013 à 00h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Votre infographie est tre intéressante. Il est remarquable que les USA qui cultivent des PGM depuis quelque 20 ans continuent à augmenter les surfaces utilisées pour les PGM. La désinformation qui sévit en France sur les prétendus dangers des PGM (cf la campagne médiatique autour d'un article récent qui ne tient pas la route scientifiquement) est en porte à faux par le fait qu'il n'y a pas de flambées de cancer parmi les innombrables animaux nourris avec des PGM dans les pays comme les USA, le Canada, etc.

Evolution | 21 mars 2013 à 05h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 

La pandémie va bientôt recouvrir tout le continent américain du Nord au sud.

ecojulo | 21 mars 2013 à 09h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je me demande bien en quoi ce groupuscule militant extrémiste, inf'OGM, serait moins menteur que l'ISAAA !

Laurent Berthod | 21 mars 2013 à 09h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

D'après la vice présidente de la confédération paysanne, la demande française en terme de jambon augmente alors que celle des oreilles de porc chute. Il me vient donc une question à l'esprit :
A quand les porcs sans tête et avec six cuisses ?

Une petite période (mais pas trop grande, ça coûte de l'argent) de méditation et de réflexion sur l'étique avant de faire encore plus d'ânerie ?

Pierrot | 21 mars 2013 à 11h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bravo pour cette publication nettement mieux étayée que ce que nous avons l'habitude de lire.
Je ne suis pas persuadé de l’intérêt des OGM RoundUp Ready (maïs NK603 coton MON1445 etc.) mais je crois beaucoup aux économies de pesticides de synthèse par les OGM Bt (MON810, Bt11 etc.).
Le rapport ISAA précise l'économie de pesticide ainsi obtenue:
~~ 500 000 tonnes d'économie de matière active soit 9% c'est considérable et encourageant. Vivement que nous puissions à notre tour faire ce genre de réduction des pollutions.

VD69 | 21 mars 2013 à 13h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Laurent Berthod

Parce qu’il est désintéressé et à visage découvert pas comme votre site noir préféré " alerte environnement " entre autre !!!

Eau Pure | 21 mars 2013 à 19h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ah ! Ah ! Ah ! La recherche de notoriété, de dons et de subventions de toutes sorte est la marque d'un véritable désintéressement ! Les apriori idéologiques, le militantisme sectaire sont la source d'une véritable objectivité.

Laurent Berthod | 22 mars 2013 à 10h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Laurent Berthod et son habituel haine de tout ce qui ne pense pas comme lui...

Heureusement qu'il y a des associations, des scientifiques et des citoyens alertés pour contredire les mensonges d’industriels qui impose leurs business plan dans nos assiettes et font pression sur les politiques !

C'est vrais M. Berthod, concernant les ravages des OGM, pourquoi croire plus Inf'OGM qui n'a rien à vendre que les firmes qui, elles, vendent des OGM ?

Quand aux chiffres de cet études, ils montrent très bien là où les firmes arrivent à faire pression (Amérique du Sud, Asie, Afrique) et là où ils échouent (Europe) Bizarre, non ? L'exception est l'Amérique du Nord... Mais ces firmes sont américaines en même temps !

jujuniep | 22 mars 2013 à 13h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Où peut-on voir de la haine dans ce que j'ai écrit ? J'ai juste une vision réaliste des choses.

Le marché de l'idéologie permet de vendre des mensonges pendants très longtemps. Le Parti Communiste a vendu pendant soixante-dix ans à ses militants et à ses électeurs l'illusion de la merveilleuse société communiste en Union Soviétique.

Les firmes vendent sur un marché où l'acheteur est libre. Si leur produit déçoit, il ne trouve plus preneur.

Pression des semenciers ? Vous voulez nous faire croire que les paysans achètent des semences OGM une kalachnikov dans le dos ? Arrêtez vos sottises !

Point barre.

Laurent Berthod | 23 mars 2013 à 00h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A ce que je vois le débat n'est pas terminé... Foin du génétiquement modifié ( Quand on sait que 42% de la production mondiale agro alimentaire fini dans une poubelle), qui parmi les gentils soutiens de ces pratiques connaissent les conséquences sur les sols des mono cultures intensives de Mais et Soja OGM, sans compter les pollutions diverses et variées que cela engendre, ainsi que les conséquences sur la santé humaine... Alors, sans vouloir faire la morale à qui que ce soit, renseignez vous bien et après portez les jugements que vous voulez...

URBAGRI | 23 mars 2013 à 17h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Jujuniep,

Vous êtes contre les OGM, nous avons tous compris. Vous vous présentez comme une personne avertie de l'agriculture.
Une simple question, pour vous, pourquoi des agriculteurs éduqués sont-ils prets depuis 20 ans à payer plus cher pour des semences OGM Bt (MON810, Bt11 etc.) qui n'ont aucune qualité spéciale en terme de rendement ou de qualité des production?

VD69 | 25 mars 2013 à 09h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Encore un qui est bien mal informé de la culture du maïs et du soja et dont les idées à ce sujet ne sont que des clichés et des idées reçues.

Laurent Berthod | 25 mars 2013 à 09h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Cher Monsieur Berthod,
J'ai juste 40 ans d'expérience, si te est votre cas je veux bien soutenir l'échange; sinon je ne perdrai pas mon temps !
Cordialement

URBAGRI | 25 mars 2013 à 12h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Pour les mêmes raisons que nos avons ce débat, VD69... Une simple question pour vous : malgré tout ce qui est dit par les semenciers, pourquoi une large majorité des agriculteurs ne passent-ils pas aux OGM ?

Mais encore une fois, malgré l'aveuglement apparemment sans limite de certains, je pense qu'il vaut mieux croire des ONG indépendantes (et compétentes) que des semenciers quand il s'agit d'évoquer les problèmes liés aux OGM.

Quand aux pressions dans certains pays, c'est vraiment être de mauvaise foi que de dire qu'il n'y en a aucune ni n'en aura jamais. Je ne parle pas de menace mais de moyens détournés que les firmes savent magnifiquement bien utiliser...

Mais continuez de regarder vos quelques % de progression avec jubilation et de considérer que tout opposant est ignorant. La vrai révolution agricole se fera sans vous !

jujuniep | 25 mars 2013 à 17h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Quarante ans d'expérience de quoi ?

Laurent Berthod | 25 mars 2013 à 17h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Jujuniep,
Vous n'avez pas répondu à ma question et m'en posez une autre. Ce n'est normalement pas de bon ton dans une communication normale, mais je vais quand même tenter de répondre à votre question: "pourquoi une large majorité d'agriculteurs ne passent-ils pas aux OGM?"
Deux types de réponse, en Europe et hors Europe.
En Europe: essentiellement parce qu'ils sont interdit du fait du lobby dit écolo en fait pro-insecticides de synthèse. Accessoirement parce qu'ils n'ont pas envie de se faire détruire leur culture par des barbares.
Hors Europe: on constate que la croissance des agriculteurs utilisant ces semences évoluées reste forte (+6% par an), ceux qui restent réticents le sont peut-être pour des raisons que vous considérez comme écologiques, c'est à dire préfèrent ne pas s’embêter à innover et continuent à déverser des centaines de milliers de tonnes d'insecticides, il y a aussi ceux qui n'ont plus les moyens de payer des semences chères et doivent se contenter de faibles rendements , il y a aussi ceux qui craignent le rideau de fumée envoyé par des illuminés n'ayant jamais vu un champ de maïs.

VD69 | 25 mars 2013 à 19h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

VD69 , je vous avais répondu et votre mail en est la preuve. Certains agriculteurs reste aux OGM et d'autres les refusent pour les même raison que nous avons ce débat : raisons environnementales, sociales, éthiques, etc... en pour ou en contre. Mais encore une fois vous réduisez les sceptiques et les opposants à des ignorants ou à des "malgré eux", menacés par les méchants écologistes. Des faibles rdt sans OGM dites-vous ? Même les plus aveugles n'affirment pas ça !
Des illuminés n'ayant jamais vu un chant de maïs ? C'est la preuve de votre mépris envers ceux qui ne sont pas d'accord avec vous mais qui ont prouvés depuis des années leur parfaite maîtrise du sujet (scientifiques ou ONG).

En France et en Europe, les citoyens vivent dans des Etats de droit où, heureusement, des OGM dont personnes ne veut et dont tout le monde se méfie sont interdits. Ce n'est malheureusement pas partout comme ça...

Et si vous êtes fasciné par la progression dans les pays émergeants d'une technologie veille de 20 ans qui n'a rien prouvé, au contraire, du point de vue agronomique, environnementale, sanitaire, alimentaire alors c'est consternant.

A coup de 6% par an et vu les résistances qui se développent, les OGM seront une technologie arriérée avant même d'avoir été largement adoptée ! Mais non, Cuba s'y met, Monsanto est sauvé...

jujuniep | 26 mars 2013 à 13h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Jujuniep,
Je ne vous avais pas demandé de me répondre, mais de répondre à ma question. Je vous la reformule: Pourquoi d'après vous des millions d'agriculteurs, acceptent de payer plus cher des plants OGM Bt qui n'ont aucun intérêt en terme de rendement ou en terme de qualité commerciale?
Si j'ai souvent tendance à considérer les anti-OGM comme des illuminés, des sectaires, ce que vous traduisez en "ignorant", c'est que jamais ils n'ont été capable de répondre à des questions basiques, hormis de lancer des invectives sur des soit-disant raisons environnementales, éthiques, sociales. Ceux qui vous questionnent sont des porcs qui polluent la planète, sans le moindre sens moral et se foutant des personnes.
Toujours est-il qu'en Europe de votre fait les plants résistant aux insectes, aux maladies ne sont pas prêts à être autorisés ce qui fait les beaux jours des fabriquants de pesticides. Mais la dissémination de ces poisons n'est pas à vos yeux un problème environnemental, ne vous pose aucun soucis moral et vous n'en avez rien à cirer de la santé des agriculteurs qui doivent les épandre.

VD69 | 26 mars 2013 à 15h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@VD69 : Non mais qu'est-ce qu'il ne faut pas lire !!! C'est scandaleux, vraiment n'importe quoi. Comme si les OGM étaient moins pire que l'agro-chimie ou vice-et-versa : LES OGM SONT DE L'AGROCHIMIE. Qu'on y déverse du roundup ou que la plante sécrète elle-même son propre cocktail de pesticides, il y a quand même des molécules polluantes et nocives pour la santé (bien sûr les impacts peuvent varier d'une pratique/d'un produit/d'une technologie à un/une autre). Ce qui est anormal c'est que l'état naturel ne soit pas respecté : la nature se régule d'elle-même lorsqu'une trop grande concentration d'une même espèce se trouve en en même lieu trop longtemps et c'est typiquement ce qui est fait avec la monoculture industrielle. De nombreuses alternatives très pérennes et stables existent : renseignez vous et vous arrêterez de déclamer vos dogmes abrutissants et économiquement intéressés.

Lionel | 26 mars 2013 à 15h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

VD69, j'ai répondu à votre question 2 fois, je vais le faire une troisième : si des million d'agriculteurs cultivent les OGM depuis 20 ans c'est pour de multiples raisons, celles-là même qui font que certaines personnes comme vous sont convaincus du bienfait des OGM. D'où ma question à moi (précédent message): pourquoi alors une grande majorité de paysans ne passent pas aux OGM ?

Selon vous ces derniers ne passent pas aux OGM par peur des écolo terroristes, par manque d'argent et à cause de gouvernements despotes qui les interdisent, ce qui est sensé correspondre à l'Europe selon vous... J'admire votre analyse du choix des agriculteurs et citoyens européens !

Quand au fait d'opposer OGM et pesticides, c'est effectivement très habile d'avoir voulu tenter le coup mais comme l'a dit Lionel@, c'est stupide. Vous voulez faire passer les anti-OGM pour des pro pesticides, c'est typique... et révélateur de l'état de dénis (et de tromperie) dans lequel vous êtes.

En vous lisant, je suis heureux de vivre en Europe, là où ils nous reste quelques parcelles de choix pour notre alimentation sans que des firmes et des pseudo-agronomes nous imposent leurs business plan à l'ADN modifié.

jujuniep | 26 mars 2013 à 17h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ Jujuniep et Lionel,
Jujuniep n'a toujours pas répondu à ma question et Lionel qualifie ma position de scandaleuse, bassement économiquement intéressée.
On est loin de l'image d'Epinal de l'écolo ouvert , en questionnement , cherchant le meilleur pour le monde de demain.
Je vous invite à relire toutes mes interventions et vous pourrez constater que ma préoccupation est celle de l'avenir de l'humanité sur terre et non celle de la défense de telle ou telle catégorie, de tel ou tel lobby, tel ou tel dogme.

VD69 | 26 mars 2013 à 17h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ Jujuniep
Merci d'avoir livré le fruit de votre réflexion. :
"Si des millions d'agriculteurs cultivent depuis 20 ans des OGM , c'est pour de multiples raisons"
J'aurais aimé en savoir un peu plus, vous me dites que ce sont les mêmes qui font que je suis moi-même partisan de certains OGM, c'est déjà çà.

VD69 | 26 mars 2013 à 18h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les anti-OGM sont formidables : ne pas être d'accord avec eux est scandaleux ! Le début du totalitarisme ?

Laurent Berthod | 26 mars 2013 à 22h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

S'il vous plait VD69, relisez moi attentivement : j'ai répondu (3 fois en fait) à votre question sur les agriculteurs. Je me cite :"si des million d'agriculteurs cultivent les OGM depuis 20 ans c'est pour de multiples raisons, celles-là même qui font que certaines personnes comme vous sont convaincus du bienfait des OGM" Je ne vais tout de même pas vous citer toutes ces raisons que vous connaissez et avec lesquelles je ne suis pas d'accord ?

Quand à juger de mon "ouverture" à partir simplement de ma position sur les OGM, qui vous donne le droit de le faire ? Vous ne me connaissez pas et il me semble que sur d'autre sujet, la méthanisation notamment, nos positions n'étaient pas si divergentes... Nous serions donc 2 écolos pas si ouverts que ça ?

Vous pensez à l'humanité (selon vos propres mots) en lui imposant des produits agricoles génétiquement modifiés brevetés, hors de prix, exportés à grand renfort de subvention, à l'efficacité agronomique contestable (et contestée) aux conséquences environnementales et sociales (directes ou indirectes) désastreuses.
Personnellement, quand je pense à l'humanité (pas tous les jours quand même) je vois une agro-écologie adaptée à chaque pays (riche comme pauvre), capable de produire suffisamment en consommant beaucoup moins d'intrants.

Vous voulez nourrir les gens avec du maïs OGM américain ; je veux qu'ils se nourrissent eux même sans pourrir leur nature et leur santé.

Si c'est cela ne pas être ouvert selon vous, alors ok.

jujuniep | 27 mars 2013 à 08h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Puisque Jujuniep écrit que les multiples raisons qui expliquent que des millions d'agriculteurs achètent des semences OGM sont celles auxquelles je pense, je vais un peu préciser mes réponses à ma question.
La raison essentielle du choix des agriculteurs est le fric. S'ils achètent des semences Bt, c'est essentiellement parce que le surcoût de la semence est nettement inférieur au coût des insecticides qu'ils épandaient.
Il n'est pas exclu que certains agriculteurs fassent ce choix pour des raisons écologiques , pour économiser des intrants toxiques.
Ces économies d'intrants toxiques sont chiffrées au niveau mondial à 500 000 tonnes de matières active, c'est déjà un beau résultat.

VD69 | 27 mars 2013 à 11h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Toutes ces dérives (pesticides, insecticides, fongicides et autres OGM) sont directement liées à un consumérisme effréné de nos sociétés au sein desquelles des firmes ont vendu aux agriculteurs le fait que l'utilisation de toutes ces M... allait booster leurs rendements pour pouvoir répondre à la demande du marché.
Oui mais voilà, quand on sait que plus du tiers de la production mondiale est destiné au rebut, on est en droit de se poser la question de la nécessité de booster les rendements...
Alors sans être écolo, pro ou anti OGM, j'ai choisi d'encourager la production locale, respectueuse de la terre et de l'environnement, en achetant directement mes produits chez des agriculteurs fédérés en AMAP et qui cultivent des produits de qualité sans intrants chimiques et sans OGM (avec de très bons rendements). Et lorsque j'observe ces derniers temps la ruée des consommateurs vers les marchés, lieux de distribution et points de vente direct, je me plais à croire que le retour au bon sens prendra progressivement le pas sur ce monde capitaliste et déviant qui marche sur la tête!

AlexG | 27 mars 2013 à 15h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

AlexG, je suis bien d'accord avec vous et c'est pourquoi je suis un adepte de l'agro-écologie qui va bien au delà de la simple opposition bio vs intensif et, en tant que consommateur, des productions locales pour financer des agriculteurs qui cherchent la qualité avant la quantité.

Quand à dire que ce sont des raisons environnementales qui poussent certains agri à cultiver des OGM, j'ai du mal à dire si c'est de l'humour ou pas... Il est clair que la monoculture de plantes roud-up ready a une vertu environnementale avérée et que le maïs Bt devenu inefficace à cause des résistances auquel du coup on rajoute des insecticides a une vertu économique indéniable.
Et le remplacement forcé en Amérique du Sud de l'agriculture vivrière par du soja OGM a une vertu sociale indiscutable qui provoque le bonheur de M. Berthod et autres...
Il est vrais aussi que l'humanité de VD69 se nourrit exclusivement de coton, soja et maïs. Les agriculteurs africains n'ont pas besoins de remplir leurs greniers, simplement de nous vendre du coton...s'ils y arrivent parce que nous, on subventionne. Inutile qu'ils sachent pêcher quand on peut leur donner, non pardon leur vendre du poisson !

Et Laurent Berthod qui repart dans ses délires de totalitarisme écolo... Son degré d'oppression doit être bien bas vu le nombre de fois où les écolo sont soit des fascistes, des terroristes ou des totalitaires !

Allez imposer en totale transparence vos OGM ailleurs, M. Berthod, fuyez vite le totalitarisme vert !

jujuniep | 28 mars 2013 à 13h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ Lanrent : ridicule et sans argument comme toujours. Je suis intervenu car je trouve en effet scandaleux que les cultures OGM soient opposés aux cultures agrochimiques afin de faire paraître une personne opposée aux cultures OGM comme pro-pesticides. Et vous avez sauté sur l'occasion pour énoncer votre "ne pas être d'accord avec eux est scandaleux ! Le début du totalitarisme ?" :
1) C'est normal que des désaccords apparaissent mais ce qui est scandaleux est l'association qui a été faite, pas le désaccord bien sûr !
2) Vous me faites penser à un croisement entre Lepen et Allègre lorsque vous parlez car vous ne faites que de l'incitation politique dans votre sens ; c'est complètement dénué d'arguments concrets (le pourquoi du comment) ; et ce "début du totalitarisme" en parlant de l'écologie en fait partie : c'est populiste, ridicule, immature.

Lionel | 28 mars 2013 à 14h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Jujuniep ne sait pas lire. En tout cas il ne sait pas lire ce que j'écris. Ne pas être d'accord avec une idéologie ne devrait pas être taxé de scandaleux par les partisans de cette idéologie. C'est en effet le début du totalitarisme idéologique : seul moi suis dans le vrai, dans le beau dans le bon et mes contradicteurs sont immoraux.

Laurent Berthod | 28 mars 2013 à 15h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

L'idée qu'une personne opposée aux OGM, quels que soient les sentiments anti-pesticides qu'elle ait par ailleurs, fait le jeu des pesticides peut être contestée, mais elle n'est pas en soi scandaleuse. Estimer scandaleux un argument auquel on s'oppose est bien le début du terrorisme intellectuel et du totalitarisme idéologique

Laurent Berthod | 28 mars 2013 à 15h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ lionel

En quoi les allusions de Laurent sont plus scandaleuse que le discours récurent des anti OGM qui dès qu’il croise un « non contre les ogm » le qualifie immédiatement au minimum d’économiquement intéressés ou le plus souvent d’être à la solde de monsantot et consor.Les donneurs de leçon qui ne se regarde jamais dans la glace sont partout et trop nombreux.
Partout où l’homme vie avec la nature (Afrique Asie) l’homme veut se battre contre elle pour vivre mieux et plus longtemps (lutte contre la mortalité infantile en premier lieu) et ils se battent également contre la nature juste pour pouvoir suffire à leurs alimentation.
Ici (ou nous pouvons certainement quand même valoriser mieux les bienfait de la nature et mieux la protéger des erreur du passer) on entend se discours que je fini par qualifier de débile (réaction d’opposition aux intégriste) où plus c’est nature mieux c’est pour la santé !
OK Revivons avec les principes de la nature : pas de place pour les faible à la naissance ; la loi du plus fort avant l’égalité…..

yanquirigole | 28 mars 2013 à 17h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

M. Berthod, vous continuez de vous enfoncer dans vos délires anti-écolo... Vos propos font l'unanimité contre vous, n'ont aucun fonds, n'apportent rien au débat à part de la tension. Comment voulez-vous un débat apaisé quand vous commencez vos messages par "jujuniep ne sait pas lire..." et les finissez par "c'est bien du totalitarisme idéologique" ?

Dire que les anti-OGM sont nécessairement (c'était le sens du message de VD69) pro-pesticides est bel et bien scandaleux car mensonger, ridicule et pouvant être assimilé à un coup bas dans un simple débat entre citoyens.

Dans tout débat, des arguments peuvent être échangés, certains peuvent ne pas être "tendres". Mais quand ceux-ci tournent à la malhonnêteté (intellectuelle), au mensonge ou au "coup bas", alors oui on peut dire que c'est scandaleux. J'ai personnellement trouvé cet argument ridicule (j'aurais pu dire débile). Lionel, lui, a été scandalisé et on peut le comprendre, surtout si, par exemple, le sujet des pesticides lui tient à cœur.

Si vous assimilez ça à du totalitarisme et du terrorisme, le monde doit vous sembler remplis de dictateurs...
Mais nous savons tous les deux que ce n'est qu'un habile moyen pour pourrir le débat et pour se faire passer comme "politiquement incorrect", n'est-ce pas ?

jujuniep | 28 mars 2013 à 18h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ce n'est pas moi qui m'enfonce, c'est vous.

Laurent Berthod | 02 avril 2013 à 10h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il est donc définitivement scandaleux pour certains qui se disent proches de la nature, d'affirmer que la seule justification d'utilisation des OGM Bt par les agriculteurs est l'économie de pesticide de synthèse.
Si quelqu'un a une autre explication, je l'attends avec impatience. SVP, ne pas décevoir mon impatience en répétant qu'il s'agit de millions de débiles manipulés.

VD69 | 02 avril 2013 à 11h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@yanquirigole : relisez mon message et ceux d'avant, je réagissais aux propos de VD69. Et pour vous répondre posément : je ne suis pas fondamentalement opposé aux manipulations génétiques (même si je pense qu'il y a des moyens plus simples de régler certaines problématiques) mais je pense qu'elles ne doivent être possible, réalisées et mises sur le marché (contrôlé) qu'avec la plus grande maîtrise scientifique sur les manipulations et leur résultats et la plus grande éthique (ni l'un, ni encore moins l'autre, n'est suffisant aujourd'hui) ; enfin, je pense que la forme (et la stratégie par rapport à la nature) des plantes OGM d'aujourd'hui est une dérive dangereuse de la technologie qui a de bien trop nombreux et trop importants impacts négatifs probables ou déjà prouvés et auraient dû être bien davantage encadrés et régulés, c'est pourquoi je suis très fortement opposé aux OGM tels qu'ils sont aujourd'hui (c'est à dire la plante sécrétant ses propres pesticides ou pesticide ultrapuissant déversé sur plante ultrarésistante à ce pesticide : les deux sont des stratégies NON-DURABLE).

Concernant la nature, j'ai l'impression que vous vous égarez complètement : je parlais bien sûr des équilibres naturels de la biodiversité (plantes, insectes, oiseaux, lézards, mammifères, etc.). L'être humain a depuis la préhistoire appris à se soigner (+ ou - bien selon les époques) et ne subit donc plus la loi de la sélection naturelle à proprement parler mis à part à l'encontre de lui-même.

Lionel | 02 avril 2013 à 11h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est plaisant de voir les mêmes arguments fallacieux pour justifier tout et n'importe quoi. Comme d'habitude à ce moment du débat, les pro-OGM nous sortent le fameux argument "les écolos veulent plus de mortalité infantile, plus de maladies, plus de famines..." Classique et stupide à la fois !Et tout ça pour justifier l'agriculture génétiquement modifiée...

Ce que je vois dans ce débat, c'est des "anti" qui veulent débattre d'une technologie contestable (et contestée) qui nous est imposé dans nos champs et nos assiettes et des "pro" qui les accusent de totalitarisme, de terrorisme et de vouloir plus de famines, plus de maladie. Ça parait incroyable dit comme ça mais si on relit les messages, c'est exactement ce qui se passe.

Nous avons même un sois-disant spécialiste qui utilise le fameux "c'est pas moi, c'est vous". Impressionnant ! A quand le "c'est celui qui dit qu'y est " dans l'argumentaire en faveur des OGM ???

Je ne sais pas ce que seront les OGM demain, mais ce qui est sûr c'est que ce n'est pas avec des "spécialistes" comme ça que le débat va s'apaiser.

jujuniep | 02 avril 2013 à 13h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Encore un exemple concret de manipulation par les lobbys, la réduction des pesticides grâce aux plantes OGM ! Malheureusement pour eux, dame nature comme n'aime pas les mensonges !!!

- Inf'OGM : Résistances aux herbicides et OGM : la fuite en avant des semenciers...par Eric MEUNIER , mars 2013

Eau Pure | 02 avril 2013 à 19h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

La technologie des OGM n'est pas contestable. C'est une technologie de plus au service de l’humanité, à condition qu'elle soit, comme toute technologie, correctement maîtrisée, ce qu'elle a été jusqu'à présent.

Laurent Berthod | 02 avril 2013 à 22h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Laurent : "La technologie des OGM n'est pas contestable."
--> HAHA, et d'où sorts-tu ça ? Et c'est toi qui accuses de "totalitarisme" !?! Etbien SI, elle est l'une des technologies les plus contestées à cause de ses applications dangereuses manquant d'éthique et inéquitables !!!

Laurent : "C'est une technologie de plus au service de l’humanité"
--> Pas dans ses formes actuelles en tout cas.

Laurent : "à condition qu'elle soit, comme toute technologie, correctement maîtrisée, ce qu'elle a été jusqu'à présent."
--> Et non, c'est loin d'être le cas aujourd'hui : les exigences sont très loin d'être satisfaisantes en terme de risques et d'éthique par rapport au sols, à l'eau et à la biodiversité ; on peut donc comprendre que les gens n'en veulent pas.

Lionel | 03 avril 2013 à 11h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"Les gens n'en veulent pas". Les gens désinformés par les environnementeurs et les escrologistes.

Laurent Berthod | 03 avril 2013 à 12h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les OGM au service de l'humanité !?!?! Même les jeunes chargés de com' de Monsanto n'osent plus la faire celle là !

L'humanité attend toujours la plante qui poussent sur des sols salés ou désertiques qu'on lui promet depuis 20 ans pour justifier de gène Terminator !

Il est curieux de voir une technologie sois-disant au service de l'humanité provoquer autant de méfiance, de défiance et de rejet de la part d'une large majorité de la société, scientifiques, citoyens, politiques, ONG, professionnels. Et tous seraient manipulés par des menteurs écolos selon M. Berthod ? Son seul argument depuis le début du débat est d'accuser les associations de mensonges (et totalitarisme et de terrorisme, en passant) alors qu'elles ne vendent que de l’information tout en défendant aveuglément la version si peu contrôlée et contrôlable des firmes vendeuses d'OGM. C'est tellement énorme que s'en est ridicule...

Et si nous lisons entre les lignes des proOGM, des gens selon eux mal informés ne devraient pas avoir leur mot à dire sur une technologie qui les concerne au quotidien. Monsanto devrait donc choisir pour nous ce que nous devons manger... Qui parlait de totalitarisme ?

jujuniep | 03 avril 2013 à 15h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Merci Laurent pour votre position et votre discours. C'est réconfortant.

Pierrot | 04 avril 2013 à 10h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Merci à la France pour sa position ferme et notre protection. C'est rassurant.

jujuniep | 10 avril 2013 à 21h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ah, donc on cultive déjà des OGM au Bénin!!! Dans quelle région du pays svp?

Brice | 22 janvier 2014 à 16h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

VD69,
Le rapport ISAA précise l'économie de pesticide ainsi obtenue:
~~ 500 000 tonnes d'économie de matière active soit 9% c'est considérable et encourageant. Vivement que nous puissions à notre tour faire ce genre de réduction des pollutions.
Je vous invite à calculer ce que représente 500 000 tonnes pour 170 millions d'hectares, en terme de kilos de matière active par hectare, pour comprendrez à quel point ces chiffres sont délirants, inexacts et qu'ils remettent sérieusement en question cet organisme.
Ou plutôt j'ai fait le calcul qui nous amène à 2.9 kilo par hectare, de matière active, il faut être totalement ignare pour avaler une aussi grosse salade.
Je vois que le terme "escroc" chère aux fans d'OGM à la vie dure, ont se demande à qui il correspond le mieux!

JFK | 20 février 2014 à 18h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le rapport ISAA précise l'économie de pesticide ainsi obtenue:
~~ 500 000 tonnes d'économie de matière active soit 9% c'est considérable et encourageant. Vivement que nous puissions à notre tour faire ce genre de réduction des pollutions.

Pour une fois je vais préciser ma réponse, quand il s'agit de lutter contre la Pyrale, l'utilisation d'un insecticide homologué, dont la matière active est l'Indoxacarbe, le dosage par hectare est de l'ordre de 150 grammes, ce qui équivaudrait selon les chiffres évoqués par VD69 à une vingtaine d'application par ha et par an, alors que 2 suffisent largement. Dans le registre de la désinformation, les non initiés, sont les meilleurs VRP.
Sachant que tous les produits chimiques récents sont dosés dans les mêmes proportions, comment peut-on obtenir ce chiffre, sur quelle base, quelle confiance lui accorder?

JFK | 20 février 2014 à 19h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager