En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Cuvillier : l'écotaxe doit permettre le financement des infrastructures de transport

Alors que le budget de l'AFITF est amputé des recettes de l'écotaxe poids-lourds suspendue, l'Etat verse 650 M€ pour financer les infrastructures de transport, assure le ministre des Transports. Il souhaite mettre en place l'écotaxe avant fin 2014.

Transport  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Lors des questions d'actualité au gouvernement à l'Assemblée nationale, le ministre délégué chargé des transports Frédéric Cuvillier a réaffirmé le 18 février "les engagements de l'Etat" pour financer les infrastructures de transports.

M. Cuvillier répondait à une question d'Eva Sas, députée écologiste de l'Essonne, qui a pointé le budget de l'Agence de financement des infrastructures de France (AFITF) en baisse en 2014, affecté par la suspension de l'écotaxe poids-lourds en octobre 2013. L'agence a en effet adopté le 6 février un budget de 1,8 milliard d'euros pour 2014, en baisse de 98 millions, soit 5,1%, par rapport à 2013.

Des dizaines de projets de tramways et de bus à la trappe

"L'agence ne financera pas cette année le 3e appel à projets transports collectifs ni les contrats de plan état région 2014-2020. La raison de ce coup d'arrêt mis à la politique de mobilité durable en France, vous la connaissez, c'est la suspension de la taxe kilométrique poids-lourds", a déploré la députée. Cette suspension entraîne "un manque à gagner de 450 millions d'euros pour l'agence et son budget est de ce fait en baisse depuis deux ans", a-t-elle poursuivi. Selon les élus écologistes, sur les 770 millions d'euros de recettes initialement prévus avec l'écotaxe, l'Etat ne compenserait qu'à hauteur de 320 millions, laissant un besoin de financement de 450 millions.

"Concrètement, ce sont des dizaines de projets de tramways et de bus à haut niveau de service qui ne pourront être réalisés ou seront retardés. 111 projets avaient en effet été déposés auprès du ministère des transports qui devait annoncer en décembre 2013 les projets sélectionnés cofinancés à hauteur de 450 millions d'euros", a critiqué Mme Sas.

"Avez-vous toujours la volonté de mettre en oeuvre la taxe kilométrique poids lourds (…) nécessaire au financement des transports collectifs ?", a-t-elle demandé à M. Cuvillier.

Vers une application de l'écotaxe avant fin 2014 ?

Le ministre a reconnu que l'AFITF était "confrontée aux effets liés" à cette suspension.

"L'écotaxe doit en effet venir en substitution des recettes budgétaires payées par le contribuable et permettre le financement des infrastructures sur un principe qui est simple : l'utilisation économique des infrastructures des transports doit donner lieu à une contribution pour leur modernisation et pour l'entretien", a déclaré M. Cuvillier.

L'Etat "fait face à ses responsabilités" en versant 650 millions d'euros de budget pour financer les infrastructures de transport, a-t-il assuré.

"Sur la base des propositions" de la mission parlementaire d'informations sur l'écotaxe présidée par le député Jean-Paul Chanteguet, "nous aurons à cœur de boucler" le budget de l'AFITF pour financer "les transports du quotidien et la modernisation des infrastructures notamment ferroviaires, la sécurisation des infrastructures et les transports en commun en site propre" qui sont les "priorités du gouvernement", a affirmé M. Cuvillier.

Invité le 7 février sur RMC et BFMTV, le ministre a jugé "souhaitable" la mise en application de l'écotaxe avant la fin 2014. "Dès que les parlementaires auront rendu en avril leur rapport d'information, compte tenu des conclusions, avec le Premier ministre, nous ajusterons le dispositif", a-t-il indiqué. Frédéric Cuvillier a proposé une affectation du produit de la taxe par région en fonction des recettes.

Réactions4 réactions à cet article

 

Citation "mettre en oeuvre la taxe kilométrique poids lourds (…) nécessaire au financement des transports collectifs"
AU nom de quoi les transporteurs routiers devraient-ils financer les transports collectifs?????
D'accord pour financer l'entretien des routes, c'est logique et souhaitable.
Mais franchement invoquer l'ECOTAXE pour financer les transports en communs c'est juste une façon HABILEMENT détournée d'imposer TOUS LES Contribuables dont une trés grande partie n'emploieront JAMAIS ces nouveaux transports en commun: on nous parle de tramway et de bus "a haut niveau de service"= trés chers. La population RURALE n'a pas a payer les transports des citadins!!!!
L'équité est décidement une valeur oubliée par les politiques écologistes

ami9327 | 20 février 2014 à 17h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Si l'Etat arrêtait un peu de créer des tas de machins administratifs inutiles et faisait de réelles économies sur son train de vie, il arriverait, il devrait arriver à enfin s'occuper de ses infrastructures. C'est son rôle et il gagne suffisamment d'argent pour ne pas avoir sans cesse recours à des taxes nouvelles ou anciennes augmentées. Sa dernière invention ? Une taxe pour réparer (prévenir) de futures crues et inondations. Il prend vraiment ses sujets pour des vaches à lait imbéciles. Paul Chérel

Paul Chérel - pas de pseudo | 21 février 2014 à 16h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Chère Actu-Environnement, pouvez-vous préciser que, depuis maintenant de longues années, sous le dernier quinquennat Chirac, le réseau autoroutier français a été bradé de manière scandaleuse aux petits copains.
Le financement des infrastructures de transport est très gravement amputé des rentrées permises par les péages du réseau autoroutier français. La taxe poids-lourds est une autre manière de financer en priorité des petits copains placés à Ecomouv' et, accessoirement, peut-être un jour, les infrastructures : son rendement prévu de 70% est aussi un pur scandale à mon sens pas assez dénoncé.
Mais comme c'est une "éco-taxe" c'est forcément bon, pas vrai?

Albatros | 24 février 2014 à 10h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ Albatros Je partage votre analyse complètement! C'est ce que j'écris au sujet de cette ecoTAXE! Maintenant que tout est engagé plus personne ne sait trop comment s'en sortir... L'inflation des péages d'autoroutes est largement supérieure a l'inflation générale, il y a là une piste à creuser pour ne pas dire un angle d'attaque pour le problème.

ami9327 | 24 février 2014 à 22h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…