Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Décharges littorales à risque : le gouvernement lance un dispositif d'accompagnement des collectivités

Pour résorber les 55 décharges littorales françaises présentant, à court terme, le plus fort risque de déversement de déchets en mer, le gouvernement lance un dispositif d'accompagnement des collectivités volontaires avec un fonds spécial.

Déchets  |    |  D. Laperche
Décharges littorales à risque : le gouvernement lance un dispositif d'accompagnement des collectivités

Trente millions d'euros : c'est le budget qui sera consacré à la résorption ou la renaturation de trois premières décharges littorales parmi les plus sensibles, celles Dollemard, en Seine-Maritime, celle de Fouras (Pré-Magnou), en Charente-Maritime, et celle de l'anse Charpentier, en Martinique. Cette volonté de contribuer à la lutte contre la pollution des océans avait été annoncée, le 11 février dernier, par Emmanuel Macron lors des conclusions du One Ocean Summit, à Brest. L'objectif est de traiter, dans les dix ans, les 55 décharges littorales françaises présentant, à court terme, le plus fort risque de déversement de déchets en mer. Lors d'un déplacement à Dollemard, Bérangère Abba, secrétaire d'État chargée de la Biodiversité, est revenue sur l'inventaire de ces sites prioritaires ainsi que sur le dispositif d'accompagnement des communes.

Le problème est conséquent. Les déchets présents dans ces décharges – renfermant par exemple des contaminants comme le plomb, du mercure, des hydrocarbures, de l'amiante ou encore des plastiques – peuvent se retrouver dans les océans après des inondations ou encore du fait de l'érosion des côtes. Car si ces décharges étaient à l'origine loin de la mer, le recul du trait de côte les a rapprochées du rivage. Les scientifiques n'ont pas encore cerné l'importance des conséquences de ces rejets, mais celles-ci s'avèrent d'ores et déjà préoccupantes. Et avec les changements climatiques, cette question devrait se poser de manière encore plus accrue.

16 000 décharges historiques connues

Ces décharges sont des héritages d'une période où les déchets ménagers et industriels étaient stockés à proximité de leur lieu de production, avant l'instauration, dans les années 1970, des lois relatives aux installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE). Désormais fermés ou abandonnés, ces sites historiques seraient au nombre de 16 000 en France.

“ Cet inventaire n'est pas exhaustif et sera évolutif ” Ministère de la Transition écologique
Pour réaliser l'inventaire des décharges littorales à traiter en priorité, le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) a retenu celles à moins de 100 m du trait de côte, ainsi que celles dans une zone soumise à l'érosion ou à la submersion marine. Point à noter : cet exercice a exclu de l'analyse les dépôts sauvages de déchets. Finalement, il en est ressorti les 55 sites visés par le ministère (1) . « Cet inventaire n'est pas exhaustif et sera évolutif, a précisé le ministère de la Transition écologique. Il sera notamment possible pour les maires ou associations de protection de la nature de signaler aux préfets des décharges littorales abandonnées présentant des risques de relargage de déchets en mer et toutes les informations utiles sur l'état des sites. »

Car le recensement repose sur les informations disponibles dans la banque de données des anciens sites industriels et activités de service (Casias) et certaines décharges ont pu passer entre les mailles du filet. « La couverture du territoire national par les inventaires des anciennes décharges est non homogène, pointe le BRGM sur le site Georisque. Des erreurs de localisation peuvent exister ».

Cette cartographie des décharges historiques constitue l'un des points figurant dans la feuille de route « zéro déchets plastiques en mer 2019-2025 » (2) . Une autre action du plan est en cours de finalisation : la réalisation d'un guide destiné aux autorités locales pour la réhabilitation de ces décharges littorales. Ce document devrait être publié dans le courant de l'année 2022.

Lancement d'un accompagnement de l'État

Pour au moins traiter dans les dix prochaines années ces 55 sites, l'État a lancé un dispositif d'accompagnement des collectivités volontaires. Ainsi, le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema) se mettra – gratuitement – à la disposition des collectivités intéressées pour les assister dans la conception de projets de résorption de ces décharges littorales prioritaires. La réalisation des études et les travaux seront aidés à hauteur de 50 % maximum du coût de l'opération grâce à un fonds porté par l'Agence de la transition écologique (Ademe).

La question des décharges historiques nécessitera également des recherches sur l'évaluation et le traitement des rejets de déchets solides dans l'environnement marin-côtier, selon des scientifiques du BRGM. Ces derniers ont contribué à des travaux internationaux (3) sur la question, publiés dans la revue Frontiers in Marine Science. Les chercheurs appellent notamment à une approche multidisciplinaire reposant sur le génie côtier et la dynamique littorale ainsi que sur les sciences de l'environnement et du déchet. Ils pointent les lacunes à résorber sur la connaissance de la quantité, la nature et l'impact des déchets qui pourraient être rejetés par les sites d'enfouissement.

Autre point à améliorer : la surveillance des taux d'érosion sur les anciennes décharges et la mise en place d'outils prédictifs pertinents, mais également la réglementation ainsi que les mécanismes de financement à long terme. « Étant donné que les déchets solides persisteront indéfiniment et que le niveau de la mer augmentera pendant de nombreux siècles, la longue échelle de temps de ce problème nécessite une appréciation plus large et devrait être incluse dans la politique côtière et de gestion des déchets », estime le BRGM.

1. Télécharger la liste des 55 décharges littorales prioritaires
https://www.actu-environnement.com/media/pdf/news-39139-BRGM-DechargesLittorales-Alea-V1-180222.pdf
2. Télécharger la feuille de route zéro déchets plastiques
https://www.actu-environnement.com/media/pdf/news-39139-DGALN-plan-actions-zero-dechet-plastique.pdf
3. Lire Décharges côtières et élévation du niveau de la mer : un défi pour le XXIe siècle.<br /><br />
https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fmars.2021.710342/full

RéactionsAucune réaction à cet article

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires

Partager

Bennes basculantes GS hauteur réduite pour collecte de copeaux métalliques GOUBARD
Centre de Test Pellenc ST : optimisez vos process de traitement des déchets Pellenc ST