Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Les déchets du bâtiment à la recherche d'une organisation optimisée

Avec 31 millions de tonnes de déchets produits par an, le BTP est un des gros producteurs de déchets français. Pourtant, de la collecte au recyclage, la gestion des produits en fin de vie est très inégale sur le territoire. Etat des lieux.

Déchets  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com
   
Les déchets du bâtiment à la recherche d'une organisation optimisée
© Cole Thornton
   
Les déchets provenant des activités de construction, de réhabilitation et de démolition sont estimés à 31 millions de tonnes par an, contre 26 millions de tonnes pour les ordures ménagères. La grande majorité de ces déchets sont inertes (97 %) ou non dangereux (2 %) et peuvent être, pour la plupart d'entre eux, recyclés ou valorisés. Seul 1 % peut constituer un risque pour l'environnement et la santé humaine et est donc voué à être mis en décharge ou incinéré. Pourtant, en 2004, 45 % des déchets de l'activité travaux publics ou démolition étaient mis en décharge ou incinérés. Si nous avons beaucoup avancé sur la question des déchets dans le secteur, de nombreux progrès restent à faire, note Benoît Loison, président de la commission environnement et construction durable de la fédération française du bâtiment (FFB). Si des filières de recyclage se sont développées pour certains types de produits, d'autres sont encore faibles ou inexistantes. Des progrès vont devoir être réalisés dans les années à venir pour répondre aux exigences de nouvelles réglementations.

Le Grenelle de l'environnement a en effet acté l'objectif de réduire de 15 % d'ici 2012 les déchets mis en décharge ou incinérés, en portant l'effort sur la réduction de la production de déchets puis sur le recyclage. Pour améliorer les chiffres dans le secteur du bâtiment, le Grenelle rend obligatoire les diagnostics déchets préalables aux chantiers de démolition. Le texte de loi acte également la mise en place d'un instrument économique affecté pour encourager la prévention de la production de déchets du BTP et leur recyclage. Un groupe de travail réfléchit actuellement à cette question. Enfin, le Grenelle rend obligatoire les plans de gestion des déchets du BTP, sous maîtrise d'ouvrage des Conseils généraux.
Au niveau européen, une directive cadre sur les déchets adoptée le 20 octobre dernier porte à 70 % le taux de réemploi, recyclage et valorisation matière pour les déchets non dangereux du BTP d'ici 2020.

L'une de nos difficultés réside dans le fait que la production de déchets du bâtiment est très diffuse et très variée, analyse Benoît Loison. Selon Laurent Chateau, de la direction déchets et sols de l'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), il existe aujourd'hui 415 plateformes de regroupement et tri des déchets du BTP sur le territoire et 220 plateformes de recyclage pur. L'implantation des plateformes est insuffisante. Nous avons besoin d'un maillage plus important mais pas seulement… Il faut également changer les pratiques et les mentalités part rapport au tri, à la mise en décharge et à l'utilisation de matériaux recyclés, favoriser le captage de gisements, améliorer l'efficacité du tri et enfin augmenter les filières de recyclage en aval. Car l'un des enjeux aujourd'hui est de trouver des débouchés pérennes aux matériaux récupérés.

Améliorer le gisement des déchets

Chantiers de construction, de réhabilitation, de démolition… Le nombre de producteurs de déchets du bâtiment est énorme. Tout l'enjeu réside dans le captage de ces nombreux gisements de déchets. Sensibilisation, information sont nécessaires pour mobiliser le plus grand nombre. Il est également indispensable que les plateformes de récupération soient bien réparties sur le territoire, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. On estime pourtant qu'au-delà de 20 à 30 km à parcourir, le producteur de déchets ne fait pas l'effort, analyse Dominique Mignon, directeur du développement de l'éco organisme Eco Systèmes. Les plateformes mises en place aujourd'hui sont souvent le fait d'initiatives privées. L'obligation du Grenelle de la mise en place de plans de gestion des déchets au niveau départemental devrait pouvoir améliorer la couverture du territoire.
Mais la production de déchets dans le bâtiment est tellement variée que cela devient un vrai casse tête pour le producteur et un travail à plein temps de trier correctement les différents types de déchets. Béton, plâtre, bois traité et non traité, verre, emballages… Chacun de ces déchets doit faire l'objet d'un traitement particulier pour pouvoir être valorisé. La véritable question, c'est la capacité à trier sur les chantiers. Un travail qui doit être réalisé en amont pour éviter le gaspillage, note Philippe Caillol, président de l'Union des métiers du plâtre et de l'isolation.
Le béton, par exemple, peut être recyclé, concassé et réutilisé mais… nous pouvons avoir des problèmes sur les matériaux concassés car ils ont été mal triés en amont, explique Alain Le Moign, de la société Picheta, qui a développé une activité de recyclage du béton. Nous devons être vigilants sur la qualité des matériaux que nous recevons. Souvent béton et plâtre sont mélangés, ce qui n'est pas bon car le plâtre n'est pas un matériau inerte et peut être sujet à gonflement. Nous sommes donc de plus en plus draconiens sur les déchets que nous recevons.

Trouver des débouchés aux déchets du BTP

La multitude des acteurs et leur éparpillement compliquent également la mise en place de débouchés pérennes des déchets du bâtiment. Or, nous devons générer des gisements importants car aujourd'hui nous sommes fragilisés par rapport aux grands producteurs de déchets qui verrouillent les débouchés, commente Olivier Ezquerra, de la société Sélectis. Chaque plateforme de récupération et de tri recherche des solutions individuellement et localement. Je pense que fédérés, nous serions plus performants, analyse Olivier Ezquerra.
Un vœu qui sera peut être prochainement exaucé : les exploitants de plateformes vont bientôt pouvoir se fédérer au sein d'une structure proche de la FFB, a annoncé Benoît Loison. Le syndicat des recycleurs du BTP devrait voir le jour prochainement.

Réactions9 réactions à cet article

 
Gisement?

Vous êtes sûr du chiffre de 30 Millions de t? On parle de 18 millions pour la seule région Ile de France...

valouforest | 10 novembre 2008 à 09h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Gisement?

Bonjour,

A priori, rien de très étonnant...

Cordialement

David Ascher

Ascher David | 12 novembre 2008 à 11h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Gisement?

3O millions de tonnes représente les déchets générés juste par le secteur batiment (dans le BTP).
Je secteur des travaux public doit générer entre 2 et 3 fois plus .
François Briaudet

Anonyme | 13 novembre 2008 à 09h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Gisement?

Wesh! Je viens de lire un autre article sur la "récuperation et revalorisation des déchets du bâtiment"; où il est question de la difficulté de réaliser ces opérations selon plusieurs critères: possibilité de souillage des déchets et de l'hétérogénéïté de la taille des chantiers. No problemo.
Pourtant. Je travaille souvent sur les chantiers, de tous types, de toutes tailles, dans différents corps de métiers.
Le dernier était: gaineur de climatisation pour la construction d'un Zénith.
Sur ce chantier où travaillait des dizaines de personnes, avec des millions d'euros mis en jeu; il n'y avait qu'une seule benne à ordure pour tous les corps de métiers.
Dans celles-çi on trouvait pelle-mêle: carton, bois, cuivre, aluminium... Les déchets alu, dont mous étions les premiers producteurs, s'élevaient à plusieurs tonnes!(chantier de plusieurs mois)
Posant la question à mon chef de chantier, il me répond qu'ils ne vont quand même pas stocker toutes les gaines non-utilisées! Et le recyclage, connaissait pas.
Question: quelles sont les mesures mises en oeuvre pour informer mais surtout mettre à plat et au pli tout ce qui pourrai être fait en matière de recyclage BTP?

kouane | 13 novembre 2008 à 18h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Récuperation et revalorisation déchets du bâtiment

code de l'environnement : Toute personne qui détient des déchets est tenue d'en faire assurer l'élimination.
Le code de l'environnement définit comme déchet "tout résidu d'un processus de production,de transformation ou d'utilisation,toute substance,matériaux,produit ou plus généralement tout bien meuble abandonné ou que son détenteur destine à l'abandon"

La circulaire interministérielle du 15 février 2000 demande que soit conduite une réflexion locale en vue de planifier la gestion des déchets du BTP dans une logique volontaire et consensuelle.Le schéma régionnal des déchets du BTP a ainsi été approuvé par les préfets de Département et de Région en juillet 2002.

- Les personnes responsables de travaux de construction ou de démolition d'infrastructures ou de batiments sont donc toutes concernées par ces articles.

- Les Maître d'Ouvrages on pour rôle d'exiger un descriptif de la filière de tri et de traitement des déchets,y compris un audit déchets en cas de démolition d'ouvrages.ET on la possibilité maintenant de valoriser une offre d'entreprise ayant cette approche.
- Les Maîtres d'Oeuvre on pour rôle de prescrire et contrôler la gestion des déchets, de vérifier sur le chantier que l'information à bien été transmise (du chef d'entreprise aux équipes en passant par les chefs de chantier)de contôler la propreté du chantier ainsi que la traçabilité de la gestion des déchets (bordereaux)
- Une volonté d'entreprise d'aller dans le sens d'une "bonne" gestion des déchets passe à mon sens par :
Une étude à l'amont du projet,des propositions (parfois en variantes lorsque'elles sont autorisées)technique et/ou gestion des déchets générés par ce chantier.
-De toute façon une étude sur la nature et les quantités des déchets produits,de la filières de valorisation et des centres de regroupement et de tri des déchets.

-Cette approche,souvent plus chère que la solution de base n'est pas encore assez récompensée (malheureusement)

François Briaudet - AMO.c

Anonyme | 14 novembre 2008 à 14h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Récuperation et revalorisation déchets du bâtim

Wesh francois, je te remercie pour ta réponse. Tu as l'air au courant donc je me permets de t'embêter un peu, désolé.
Je suis actuellement en recherche d'un futur potentiel, connaîtrait- tu une formation qui permettrai de travailler dans ce sens: permettre un meilleur recyclage des matériaux dans le secteur du BTP?
Merci beaucoup et bonne chance à toi.

kouane | 15 décembre 2008 à 19h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Récuperation et revalorisation déchets du bâ

Bonjour Kouane,

tu recherches une formation en entreprise (entreprise du BTP qui à mise en place une démarche "recyclage des matériaux") ou une école ? (si oui quel niveau)
joint ton mail si tu veux;
A ton service.

François Briaudet - Bureau d'étude AMO.c

françois briaudet AMO.c | 16 décembre 2008 à 10h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Récuperation et revalorisation déchets du

Salut François,
Je rechercerai plutôt une école. En fait j'ai une licence en sociologie, et je voudrai me tourner vers l'environnement-le developpement durable. C'est le fait de travailler sur des chantiers qui m'a montré l'importance que pouvait avoir le BTP sur le developpement durable (autant sur le recyclage des matériaux que sur la construction elle même, pas souvent éco-logique- mais nomique). Bref c'est dans ce domaine que j'axe mes recherches.
Le souci c'est que dans ces domaines là la demande est plus tournée vers les scientifiques -au sens du domaine de formation- et c'est un domaine où je ne peux que m'améliorer. Il y a une école à Rodez qui propose une approche sociale de l'environnement, mais ils ne demandent que des Master 2.
Sinon je ne suis pas contre une formation pratique non plus. Je ne suis pas rebuté par le travail physique.
Mon mail est: francis.bedoin@yahoo.fr
Bien à toi, bonne fin de journée.

kouane | 17 décembre 2008 à 12h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Gisement?

francois je me suis excuse deux fois je doit faire quoi pour que tu accepte enterer la hache de guerre je ne suis pas un mauvais garçon(desoler de passer par le net pour me re excuse)

karim excuse moi | 11 septembre 2009 à 01h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Bennes basculantes GS hauteur réduite pour collecte de copeaux métalliques Goubard