Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Déchets électriques : les sites marchands tardent à appliquer la reprise gratuite

Déchets  |    |  Mickaël Charpentier  |  Actu-Environnement.com

La majorité des sites Internet marchands ne pratique pas la reprise "un pour un" des petits équipements électriques et électroniques (EEE) tels que les smartphones, révèle une étude de l'association de défense des consommateurs et usagers (CLCV).

Pourtant, d'après l'article R. 543-180 du code l'environnement, la loi oblige les magasins et les sites Internet marchands à accepter la reprise gratuite d'un appareil usagé lors de l'achat d'un produit neuf du même type. La collecte de ces biens de consommation vise à augmenter leur taux de recyclage qui n'était que de 30% en 2014.

D'après l'étude réalisée par CLCV en avril 2016 auprès de 21 sites Internet marchands vendant des équipements électriques et électroniques (EEE), près de la moitié d'entre eux n'indiquent pas la possibilité de reprise pour les usagers. De plus, 19% des autres sites obligent encore l'acheteur à souscrire une livraison spécifique payante pour pouvoir bénéficier d'une reprise.

Lors des deux précédentes enquêtes, en 2014 et en 2015, l'association avait déjà alerté sur les manquements des vendeurs des EEE en ligne.

A la question d'un parlementaire, le ministère de l'Environnement a répondu en janvier dernier : "L'Etat va engager des actions de contrôle de ces dispositions afin de s'assurer de la mise en œuvre effective des mesures d'information du consommateur et de reprise des DEEE dans le cadre du dispositif « 1 pour 1 »".

Réactions1 réaction à cet article

 

Bonjour,
L’Europe est une des régions du monde les mieux organisées pour la collecte des DEEE. Néanmoins le traitement de ces déchets s’organise au niveau mondial et on observe de nombreux flux, notamment depuis l’Europe vers la Chine et l’Afrique.
Le recyclage des métaux critiques est encore très peu effectif dans le monde, surtout lorsqu’on ne s’intéresse qu’aux biens de consommation usagés.
Le Japon est de loin le plus avancé dans le domaine, grâce à une réglementation incitative.
Ces éléments confirment les informations de cet article ; ils proviennent de l'étude sur le recyclage des métaux critiques à partir des DEEE et batteries usagées, une analyse stratégique collective menée par le CVT AllEnvi ; pour en savoir plus : http://www.cvt-allenvi.fr/actualites/121-publication-recyclage-metaux-critiques

François Christiaens | 28 juin 2016 à 09h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Mistral+ Top Speed : solution pour le tri des papiers et films plastiques Pellenc ST