En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Stockage de déchets non dangereux non inertes : les prescriptions applicables aux installations enregistrées

Déchets  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com
Actu-Environnement Le Mensuel N°388 Cet article a été publié dans Actu-Environnement Le Mensuel n°388
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

Un arrêté du ministre de la Transition écologique, publié le 20 décembre au Journal officiel, fixe les prescriptions techniques générales applicables aux installations de stockage de déchets non dangereux (ISDND) non inertes implantées dans une zone isolée et ne stockant pas des déchets minéraux. La définition des zones isolées est précisée par la directive du 26 avril 1999 relative à la mise en décharge des déchets.

Ces installations sont soumises au régime de l'enregistrement au titre de la rubrique 2760-2-a de la nomenclature des installations classées (ICPE) dès lors qu'elles ne relèvent pas de la directive sur les émissions industrielles(IED). Elles relevaient du régime d'autorisation jusqu'à la publication du décret de modification de la nomenclature du 22 octobre 2018.

Les prescriptions portent sur la conception et la construction de l'installation, sa localisation, la protection du sol et des eaux, les rétentions et confinements, l'accès au site, les contrôles, l'admission des déchets, les modes de stockage, ainsi que la fin d'exploitation. L'arrêté entre en vigueur le 1er janvier 2019.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager