En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Déchets des supermarchés : Auchan opte pour la méthanisation

Déchets  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Depuis 2008, 15 magasins Auchan du Nord font traiter leurs déchets fermentescibles par la voie de la méthanisation. Les déchets organiques non donnés aux banques alimentaires, y compris ceux des laboratoires de fabrication (pains, pâtisseries, fruits et légumes, poissons, viandes, volailles…) et les déchets organiques emballés (sauf ceux avec un emballage en verre) sont regroupés et envoyés à un prestataire belge spécialisé dans la méthanisation.

Sur place, les déchets sont séparés de leur emballage qui pour certains seront recyclés avant d'être traités biologiquement. La méthanisation est un processus de digestion anaérobie de la matière organique qui aboutit à la production d'un produit humide riche en matière organique appelé digestat et d'un biogaz, mélange gazeux composé d'environ 50 à 70% de méthane (CH4), de 20 à 50% de gaz carbonique (CO2) et de quelques gaz traces (ammoniac, azote, sulfure d'hydrogène). Ce biogaz peut être valorisé énergétiquement par combustion sachant qu'un m3 de biogaz équivaut à 6 kWh. Le digestat est quant à lui composté et valorisé s'il répond aux normes de qualité en vigueur.

En 2009, 3.100 tonnes de déchets ont été traitées pour ces 15 magasins ce qui a permis de produire 525 MWh d'énergie en un an. 75 % de l'énergie produite sur le site est injectée sur le réseau électrique belge, les 25% restants sont utilisés pour le fonctionnement des installations du site.
L'expérience doit être étendue aux hypermarchés de Nice, Soisy et Villetaneuse qui sont en train de l'expérimenter. À l'avenir, Auchan prévoit de privilégier les hypermarchés installés près d'un centre de méthanisation.

Réactions24 réactions à cet article

 
Dommage

Pourquoi faire traiter ces biodéchets à plus de 80 kmde l'agglomération Lilloise alors que celle ci dispose d'une unité de méthanisation ?

Le bilan environnemental a t'il été pris en considération ?

Jean Pierre | 23 décembre 2009 à 12h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Dommage

parce qu'en France sont programmés des trimécanobiologiques à vocation de compost (frelaté) agricole et non pas de production de biogaz ...pourquoi ? soldes dans les TMB inutilisés de cette manière partout ailleurs (cela se comprend faire recycler les déchets par les plantes et les humains !! c'est stone !!) mais faut pas se laisser faire et changer la donne

marthe | 03 janvier 2010 à 21h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Quel prestataire ?

Savez vous quel est ce prestataire Belge ? et quels magasins auchan sont concernés ? je suis dans le sud et nous avons des projets de méthanisation pour des grandes surfaces.

Elodie | 05 janvier 2010 à 08h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Dommage

Manifestement vous manquez d'information fiable
Les 2 installations de méthanisation du nord de la France (Lille et Calais) traitent des biodéchets collectés sélectivement donc je ne comprend pas du tout votre réaction.
Désolé de vous contredire mais la vérité est de temps en temps nécessaire pour éviter les éternelles rangaines

Jean Pierre | 05 janvier 2010 à 10h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Quel prestataire ?

Il s'agit de la société Vanheede Environment (facile à trouver sur le net) et l'installation de méthanisation est au nom de la société SODECOM à QUEVY
Mais y peu de chance qu'ils descendent dans le sud
Pour mémoire dans le sud de la France il y a une usine en fonctionnment MONTPELLIER et une autre en fin de chantier celle de MARSEILLE à FOS SUR MER

Jean Pierre | 05 janvier 2010 à 10h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Quel prestataire ?

Merci beaucoup !!!

Elodie | 05 janvier 2010 à 15h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 
reponse cool

la méthanisation ne fait pas vraiment partie des projets des TMB prévus en France puisque une cinquantaine (60) ? à vocation de fabrication de compost à partir des poubelles grises est bien programmée....et qu'il est ..bien prévu de déposer ce compost douteux sur les terres agricoles( norme franco française oblige ) et que les molécules c'est comme le nuage de Tchernobyl, ne connaissent pas de frontières dans l'espac poubelle et qu'elles flirtent parfois les unes avec les autres ..bonjour les mélanges chimiques!..d'où cette impression de "ressasser" mais je souhaite plutôt que de nombreuses personnes informées puissent peser contre ce projet pour le faire évoluer et se diriger vers le "biogaz" comme cela sera fait à Paris , mais c'est vrai que là bas ils se sont tous réunis autour d'une table .J'ajoute que 4 de ces TMB à compost frelaté sont prévus en Vendée et que rien ne semble pouvoir arrêter ce choix douteux (avis des enquêtes publiques non respectés.)..tout le monde , je me répète, c'est vrai, ne pourra manger bio !et le professeur Belpomme et les congrès médicaux sur les dangers des cocktails chimiques alimentaires sont peanuts!et vive l'augmentation des cancers ...

marthe | 05 janvier 2010 à 17h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:reponse cool

Je ne comprends pas votre hostilité au projet d'AUCHAN en tant que tel car il me semble de plus en plus évident que vous parlez d'autre chose qui n'a rien à faire ici
Pour ma part je maintiens ma remarque première concernant le transfert de ces déchets à plus de 80 km au lieu de les traiter sur place.
Je suis par contre très favorable à leur méthanisation et à la collecte des biodéchets auprès des gros producteurs tels que les centres commerciaux
Concernant vos remarques il semble que vous soyez très largement mal informée. Le projet parisien auquel vous faites référence comportera à terme des installations de tris mécaniques des OMr afin d'en extraire d'une part des recyclables (métau surtout, une fraction biodégradable et une fraction incinérable.
La fraction biodégradable sera méthanisée puis maturée afin de la valoriser en tant qu'énergie (biogaz) et qu'amendement organique (compost au sens de la norme NFU44051).
La fraction incinérable sera quand à elle valorisée sous forme énergétique pour en faire de la chaleur (chauffage urbain) et de l'électricité.
Ce projet vient en remplacement de l'usine d'incinération actuelle qui valorise les OMr sous forme de chaleur et d'électricité.
Pour info le couplage de tris mécaniques et de traitement biologique (méthanisation/maturation)correspond bien au terme TMB : traitement mécano biologique.
Par ailleurs il semble que vous faites une confusion entre la procédure du grand débat public et les enquêtes publiques.
Regardez mieux sur le net le pourquoi de la procédure utilisée à Paris
Sauf erreur de ma part la vendée a fait partie des premiers départements français à réviser son plan départemental. A cette occasion comme à Paris rous les acteurs y compris les associations ont été consultées et je pense pouvoir dire que certaines ont participées à la commission de révision
Si tout c'est normalement déroulé, le projet de plan a été soumis à enquête publique avant d'être voté définitivement
Ensuite chaque installation dès lors que la réglementation le prévoit est soumise à enquête publique dans le cadre de sa demande d'autorisation d'exploiter
Espérant vous avoir un peu éclairé

Jean Pierre | 06 janvier 2010 à 09h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
consultation ? balade bidon pas cool

un peu de recul dans les événements ,
1) la consultation des dites associations a été :les trimballer sur un site de traitement des déchets en Bretagne, comme on balade les enfants à Dineyland..Aucune discussions sur les tenants et les aboutissants d'un tel projet contrairement à ce qui s'est fait à Paris , autour d'une table..la méthanisation semble bien pourtant la solution la moins coûteuse en dégâts "humains"...

2)Le Projet de TMB 85 s'est fait hâtivement , suite à un bras de fer citoyen contre le projet du conseil général 85 de l'installation d'un incinérateur à Grosbreuil..
En conséquence, ce dernier échaudé, a décidé de monter l'opération seul , sans débats , uniquement avec des ingénieurs de gros tuyaux ...je le sais car depuis toutes les associations "emmenées dans le petit train" ont posé et émis certaines réserves ...qui n'ont toujours pas été résolues.
Les deux enquêtes publiques sur deux sites de construction ont bien donné 80% de refus d'un tel projet....quid des deux à suivre ?
Ce n'est pas "l'usine" qui est contestée , tous ici sont d'accord pour que les déchets soient traités sur place comme le veut la loi -d'autant que sur le littoral, nous devons aussi traiter les déchets de nos chers nombreux touristes..
..Ce qui est inadmissible pour les citoyens Vendéens, c'est le choix d'utiliser cette matière hautement suspecte pour en faire du compost agricole avec une norme bien pratique franco française qu'aucun pays d'Europe ne veut utilisé de cette façon.
Il suffit de savoir que l'Ademe ne subventionnera plus aucun projet TMB à vocation compost agricole,
que le CNIID , la FNE, les associations de Nature les plus importantes en Vendée , des élus , des associations Citoyennes s'opposent à l'épandage.d'une telle mixture
Que les médecins, chercheurs en congrès dénoncent les méfaits des cocktails chimiques dans notre alimentation....Que certains comme le Professeur Belpomme* ou d'autres chercheurs à l'Inra prennent leur bâton de pèlerin pour faire des conférences dissuasives...
Que la population, des associations se mobilisent pour trouver et mettre en place des projets alternatifs
Que le sénateur D Soulage ( Grenelle 1 -2 éme lecture ) a demandé tout simplement son interdiction !
Et qu'enfin le plus mauvais petit chimiste sait que la fermentation n'empêche pas les molécules de migrer (vous vous rappelez le petit nuage radio actif à nos frontières)
Le risque est donc réel de voir arriver jour après jour dans nos assiettes des doses à ingérer , qui comme l'amiante, feront le lit de cancers et autres maladies dites " de civilisation...."heureux les Vendéens , ? ils ne seront pas intoxiqués par l'air pollué de dioxine mais par la nourriture frelatée.Ce que nous souhaitons c'est de bien prendre en compte le risque ( non pas auprès du lobby des rois du tuyau) et d'appliquer le principe de précaution élémentaire .MAIs me direz vous ..des marchés ont été passés, de l'argent échangé...La ministre de la Santé montre l'exemple ...elle rompt ce qui semble bien être une erreur de "gestion" humaine... alors pourquoi pas aussi rompre avec ce principe de compost agricole empoisonné ?

marthe | 06 janvier 2010 à 11h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:consultation ? balade bidon pas cool

Désolé une nouvelle fois de vous dire que vos informations sont imparfaites. Les associations étaient membres de la commission de la comission de révision du plan départemental et à ce titre ont pu participer à toutes les réunions de cette commission. C'est au sein de cette commission qu'ont eu lieu les dicussions
Même si je reste un farouche partisan de la méthansiation je ne vois en quoi elle fait moins de dégats humain
Vous savez ce n'est pas en utilisant des arguments totalement erronés que l'on aide une filière loin bien au contraire
Expliquez moi comment le compost qui sortirait de l'usine Parisienne sera meilleiur que celui qui sortirait des usines vendéennes si elles se faisaient

Jean Pierre | 06 janvier 2010 à 14h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:consultation ? balade bidon pas cool

le compost de l'usine parisienne sera destiné à fabriquer du méthane, donc du biogaz pour faire rouler les camions bennes à ordures pas à le "manger".....
le compost prévu en Vendée sera destiné à être épandu sur nos cultures ... c'est toute la différence et j'attends que l'on me certifie que les détritus fermentés tous ensemble...pfao, phtalates, médicaments .. bisphénol et autres petites merveilles chimiques ne transiteront pas , frontière obligée ???? dans nos organimes via la chaîne alimentaire
l'idéal serai de faire ce que nous faisons , trier, recycler, écorecycler, composter , lmite voire refuser les emballages , les produits , solvants toxiques etc etc c'est un boulot à temps plein actuellemnt !!!
mais même, si nous habitants de bord de me, le faisons au moins mal , nos touristes et ceux qui n'ont pas de poubelles suffisemment variées, balancent ds leurs poubelles grises les produits chimiques qui se retrouveront dans le compost du TMB
suis -je assez claire cette fois

marthe | 06 janvier 2010 à 17h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:consultation ? balade bidon pas cool

Oui votre entetement montre combien vous manquez d'information. En effet si vous avez quelques instants je vous conseille de regarder le site sur le débat public qui s'est tenu pour le projet d'Ivry et vous pourrez constater que contrairement à vos affirmations le compost qui sera produit par cette usine sera bien utilisé en agriculture comme celui de Vendée.
Pour votre information, dans le cas de la méthanisation, la fermentation qui précède la phase maturation et donc l'obtention d'un compost est de type anaérobie c'est à dire en absence d'oxygène.
Dans le cas du compostage cette fermentation est aérobie (en présence d'oxygène) et ne permet donc pas de produire du biogaz.
Les seules différences entre ces projets résident dans la production de biogaz (méthanisation) et dans la destination des refus (valorisation énergétique à Paris et enfouissement en Vendée
Moi aussi suis je assez clair

De grace arrêtez de parler de sujet qui n'ont rien à voir avec l'article (problématique du traitement des déchets vendéens vendéens par compostage)
Votre propagande ne sert pas la cause louable de la méthanisation

Jean Pierre | 08 janvier 2010 à 09h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
donc même combat

donc nous avons les mêmes soucis quant à la phase finale de l'utilisation du produit
je maintiens que ce n'est pas raisonnable de nous faire manger une fois de plus des produits qui auront été engraissés avec des matières que l'on découvrira très probablement toxiques dans quelques temps...
toujours est-il que
le trimethanobiologique a aussi pour vocation de fournir du biogaz .et de l'engrais frelaté...
.le trimécanobiologique ne fournira que de l'engrais frelaté
D'ailleurs un article dans le journal du coin parle de méthanisation ...en devenir ?
Comme quoi on peut peut-être valoriser ces déchets et récupérer une partie en énergie....
Mais de plus en plus de responsables de santé s'insurgent contre l'engrais frelaté de notre alimentation source de cancers ...je ne l'ai pas rêvé!
Affaire à suivre .et veuillez rester courtois cela aide à faire avancer le débat

marthe | 08 janvier 2010 à 12h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:donc même combat

Désolé mais je ne partage pas votre avis.

Vous êtes surement contre le traitement des déchets ménagers résiduels sur toutes ces formes car si je compte bien : incinération : non, compostage : non; méthanisation : non
il ne reste donc que l'enfouissement pour ces déchets alors
Beau cadeau pour les générations futures surtout pour les archéos

Mais revenons en à l'article sur Auchan puisqu'il s"agit du sujet. Qu'en pensez vous ?

Jean Pierre | 09 janvier 2010 à 16h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
non pas

pas contre tout.!
.je fais partie des seniors qui ont connu bien des erreurs commises par nos apprentis sorciers élus depuis maintenant plus de 60 ans
Donc comme beaucoup, nous sommes méfiants face à un si "beau projet" mené par un si gros lobby !! l'argent des déchets est fascinant, n'est ce pas !! je parle du trimécano..
pour le triméthano , le fait d'utiliser le gaz obtenu pour faire rouler les camions bennes paraît excellent . plutôt amusant amusant même ..la boucle est bouclée ..
Mais désolée , dans mon petit coin...des éco-citoyens, les associations naturalistes, environnementales , les élus locaux,syndicalistes, paysans etc etc s'opposent au compost frelaté sur les cultures .C'est comme cela ! en Europe le compost des trimécanobiologiques est considéré comme tellement mauvais qu'ils en font du remblais
En revanche gaspiller des déchets verts pour les mélanger avec ce compost frelaté , n'est pas écologique. Dans notre petit coin , des plates formes de compostage sain se créent, des éco-recycleries, des déchèteries en réponse à ce problème. et en opposition au tout tuyau de notre omni président
Hier soir sur arte une excellente émission sur le plastique, et ses conséquences sur la pollution alimentaire ( diverses maladies générées par son absorption à des doses infimes) à revoir ...
Je ne suis pas contre tout , tous mes amis cités plus haut se battent contre la pollution des sols agricoles . Ils sont pour la survie de leurs enfants , ce qui peut paraître plutôt raisonnable

marthe | 13 janvier 2010 à 11h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:non pas

Toujours aussi désolé de votre obstination à parler d'autres choses que du sujet de l'article

Une fois encore je vous informe que pour traiter des déchets triés à la source (déchets de cuisine principalement) il faut y incorporer un quantité importante de déchets verts pour que l'on puisse les composter

Vous qui semblez une adepte du compostage de proximité renseignez vous auprès des spécialistes qui vous diront que dans certain cas il faut ajouter à 1 kg de biodéchets de 1 à 2 kg de déchets verts.
Vous voyez finalement la aussi il faut ajouter des déchets verts pour que ça marche est ce pour autant qu'il s'agisse de dilution comme vous le dites. J'en doute

Je maintiens que vous ecrivez sans cesse je suis contre mais rarement je propose celà
l'exercice est plus dur surtout quand il faut le faire en tant que responsable au niveau d'un bassin de vie voire d'un département

Faites un jour l'exercice de vous demandez comment prendre en charge (c'est à dire collecter traiter ou éliminer) la masse des déchets contenus dans nos poubelles que l'on appelle les textiles sanitaires. Sous cette dénimination on retrouve les couches (de tous types et pour tout age), les mouchoirs en papier et tout les produits de cette nature. pour information l'ADEME annonce en moyenne une masse de 35 kg/an/hab pour la france en 2007. Faites le compte pour la Vendée et dites moi ce que vous en faites. S'il vous plait vous dites être senior alors je suppose que vous savez ce que c'est de lavez des couches alors merci de ne pas vous lancer dans le discours convenu sur ce sujet. Ceux qui en parlent si fort n'ont ni enfants ni personnes agées chez eux.

Vous verrez que l'exercice n'est pas si simple qu'il n'y parait tant pour la collecte que pour le traitement.
Comment faire pour stocker de telles bombes olfactives pendant des jours et des jours pour éviter de surpayer quand on a mis en place une redevance à la levée ou à la pesée.
Est ce bien logique dans ce cas de faire payer plus chers les foyers avec jeunes enfants, les nounous et les foyers avec personnes agées ? Ne sont ils déjà pas assez pénalisés ou est la solidarité ?
Je vous laisse continuer l'exercice et vous verrez qu'il est facile de dire non mais c'est beaucoup plus dur de dire oui et de faire quelquechose pour tous et pas que pour vous.

Moi aussi je dérive par rapport à l'article mais vraiment il y a tant de contrevérités d'énoncer quand on aborde le sujet des déchets ménagers que de temps en temps il faut prendre le temps de le dire

Autre exemple sur les vérités qui fachent. Comment expliquez vous l'information donnée hier sur le nombre important de centenaires en France par rapport à nos voisins Européens ?
On est nuls sur tout et surtout sur la pollution qui tue tant et plus mais on a le plus de centenaires. Ce satané principe de précaution a du plomb dans l'aile ces derniers temps, aurait il attrapé la grippe. Je m'évade mais trés loin mais c'est parfois bon de sourire

Je vous laisse à vos réflexions

Jean Pierre | 13 janvier 2010 à 18h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:non pas

loin du sujet ? peut-être peut-être pas !
....methano mecano c'est encore et toujours le même principe - plutôt bon au départ : une grosse usine qui va collecter les poubelles mal triées; faire le boulot à la place des personnes..puisque nous sommes irresponsables ( c'est ce que disent de nous les élus )
Pour les grandes surfaces, la méthanisation pourrait être une solution locale , car c'est possible aussi de le faire , j'ai la documentation sur le sujet,) sans aggraver les transports. Pour les lieux de grande fréquentation touristique, c'est la quadrature du cercle: pas assez de poubelles ou de lieux de recyclage, pas assez de gestes écocitoyens..bref on nous dit tout et son contraire ... et , effectivement, ramasser les ordures telles quelles , avec tous leurs emballages recyclables ou non , et les envoyer au trimécano ou méthano ..cela représente la solution applicable à court terme.Pas fatiguant.un peu cher peut-être ?
Pour le compost , merci de la leçon je connais "compost citoyen", et je composte ds mon jardin....et les déchets verts ajoutés aux fermentescibles sains de la maison vont sur le jardin sans pratiquement de polluants
C'est la différence
Et vous avez raison de croire que nous vivrons tous ou presque très vieux..que les médecins sont des ânes quand ils nous alertent contre les polluants chimiques,l'aggravation des cancers chez les jeunes ..qui ne vivront pas centenaires à ce rythme et avec ce que nous leur laisserons...Que même les USA s'en préoccupent ..
MAIS que nous français avec notre norme NFU44051 avons le droit d'épandre les résidus compostés des triméthano et tri mécano sur nos carottes et que jamais , au grand jamais, les molécules des toxiques ne flirteront avec les molécules végétales et encore moins humaines...vous pensez bien que nos scientifiques l'auraient dit..AH! c'est vrai que le lobby du déchet est super puissant..qu'une chape de plomb semble bien posée sur ce sujet..sans parler des marchés passés ....
Allons donc faire un tour dans les pays nordiques où ils semblent plus respectueux de leur environnement et de leur citoyens
je vous souhaite un fort bon appétit pour vos futurs cocktails de carottes au bisphénol A . plus la peine de discourir il me semble - tout est de toute façon déjà réglé et nous n'avons plus que la solution :manger bio ce qui est une honte car c'est très cher et réservé à une petite partie d'entre nous... et donc , de ce fait en exclue un grand nombre

marthe | 14 janvier 2010 à 10h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:non pas

Je vois bien que l'exercice vous rebute pas facile de répondre sinon pas de vagues affirmations maintes fois lues et pas souvent fondées

Pour nos voisins nordiques j'ai eu la chance d'y aller pour voir entre autre ce qu'ils faisaient en matière de traitement des déchets : première surprise ils incinèrent plus que nous mais c'est vrai il fait plus froid alors autant valoriser au mieux ces cochonneries
J'ai même vu aussi les grosses installations de méthanisation de déjections animales (eh oui ils en ont beaucoup eux aussi) dans lesquelles ils sont autorisés à y mettre beaucoup de choses comme des boues de stations d'épurations, des déchets des industries agroalimentaires sans réels contrôles.
Mais c'est l'Europe du nord donc c'est forcément mieux

Même nos amis allemends incinèrent plus que les français mais ça faut pas le dire sinon ça froisse certains. Promis c'est pas moi qui le dit mais l'ADEME lors du débat public sur Ivry
Vous voyez je vous incitais à vous y pencher on y trouve des choses intéressantes même sur la position de l'ADEME sur les TMB. Bien sûr c'est pas exactement ce que vous dites mais je doit mal entendre

Quand à la capacité de nous tous à trier tant et plus acceptez de vous renseigner avant d'être toujours aussi affirmative.
Regarder ce que donne la collecte sélective des biodéchets appliquée à l'ensemble des habitants d'une collectivité et vous verrez que vous ne tenez pas les objectifs que vous supposer. L'exemple de Lorient est de ce point de vue très instructif

De même pour la pureté des composts pouvez me prouver que le compost citoyen comme vous dites a des teneurs en éléments traces métalliques nulles. Je suis sur que non mais j'ai forcément tort puisqu'il suffit de dire que c'est faux sans jamais rien démontrer.

Ma reflexion sur l'espérance de vie qui ne cesse d'augmenter n'a pas pour objet de dire qu'il faut polluer mais de simplement rappeller que les raccourcis rapides faits par certains sur les liaisons de causes à effets ne sont pas toujours aussi simples.
Effectivement ces derniers temps on a beaucoup entendu parler du principe de précaution pour une pandémie qui devait tuer des milliers voire des dizaines de milliers de personnes et qui aujourd'hui n'est même plus une épidémie
Cherchez dans vos archives le nombre de malades et de morts qui devaient être touchés par la vache folle où sont ils ?
Pourtant c'était des médecins qui parlaient de médecine

Cette civilisation de la peur m'inquiète car pour nos enfants et nos petits enfants ils n'auront que ça dans la tête et oublieront de profiter de la vie

Jean Pierre | 14 janvier 2010 à 12h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:non pas

sur la partie résultat mecano ou methano c'est d'actualité le compost obtenu à partir de ces ordures sera à traiter intelligemment !!!!!
je vous joins ces réfléxions d'un élu pas encore "séduit" par le lobby déchets : de Dany DIETMANN maire de Manspach

"je viens d’organiser deux jours d’information terrain avec M.Philippe Krenzer et Jacob Mayne Professeurs affiliés à HEC (Hautes Etudes Commerciales) Paris, pour tracer des pistes économiques nouvelles en phase avec l’évolution durable. A cet endroit nous avons rencontré AGRIVALOR et sa chargée d’étude Laetitia BLEUZE qui nous a expliqué qu’en matière de compostage le TMB est l’outil le plus catastrophique que l’on ait pu inventer.
Mais ce que nous ne savions pas c’est qu’à l’échelle européenne s’est montée une organisation « EUROPEAN COMPOSTING NETWORK » qui refuse d’accepter la candidature française de Véolia, au prétexte que le TMB n’est en aucun cas une filière de production compost cohérente avec les orientations qualitatives et européennes durables.
Cela veut dire en clair qu’en dehors de la France, l’union européenne est en train de bannir le TMB en ce qui concerne le compost.
Il ne fait que très peu de doute que le compost de TMB ne va pas tarder à être interdit d’épandage. Par ailleurs sachons ne pas oublier que dans le TMB, le papier carton disparaît, le plastique qui en sort n’est plus recyclable, et le compost pourri de métaux lourds, de produits chimiques toxiques, de substances médicamenteuses complexes ne peut guère aller ailleurs qu’en décharge.
Quel gâchis. Merci Véolia."
il est temps de tous se réunir et de trouver les multi solution quant aux résidus de nos ordures
sur ce je laisse les élus prendre enfin ce problème à bras le corps ....

marthe | 18 janvier 2010 à 11h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 
ENFIN DES CHOSES CONCRETES EN FRANCE

BRAVO . APPARTENANT A UN GROUPE D AGRICULTEURS AYANT UN PROJET DE METHANISATION PRES D EPINAL 88 JE TROUVE TRES TRES BIEN VOTRE DEMARCHE

Anonyme | 20 janvier 2010 à 16h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:non pas

Toujours pas de réponse aux questions posées, toujours les méchants travailleurs du déchets et les gentils autres

Au sujet de l'heureux élus alsacien dont vous parlez pouvez me dire :
1 Ce qu'il fait des OM résiduelles et des encombrants ?
2 Quelles sont les sociétés qui travaillent pour sa communauté de communes ?
3 Où sont installées toutes les installations qui traitent les déchets de cette communauté de communes ?
4 L'évolution de la redevance depuis sa mise en service
5 L'évolution de la masse globale des déchets issus des ménages depuis la mise en service de la pesée embarquée

Vraiment prenez le temps de vous documentez (le site internet de cette communauté de commune permet d’avoir accès à toutes les réponses ) et acceptez aussi de dire que l'herbe n'est pas toujours plus verte chez les autres.

Mais je sais bien que vous refuserez de dire :
1 Il les incinère en dehors du département (Belfort)
2 Entre autres SITA (dans le genre petite société locale)
3 Aucune sur le territoire sauf peut être un paysan pour les déchets verts
4 Elle ne cesse d’augmenter d’année en année
5 La masse globale des déchets augmente pardon je devrait dire produits et déchets mais au final c’est ça la vérité

Jean Pierre | 24 janvier 2010 à 14h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Quel prestataire ?

Bonjour,

je m'intéresse de très prêt à la mise en place d'un projet similaire sur la Bourgogne. Nous pourrions peut-être échanger nos idées et réflexions ?

Philippe Le Bel | 23 avril 2010 à 14h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Une grande surface met ses déchets dans un bac broyeur mais pas hermétique et celui-ci n'est vidé que tous les mois. Je ne vous dis pas les voisins ce qu'ils peuvent subir. C'est pourquoi je recherche une loi qui permettrait de les obliger à vider et nettoyer la benne plus souvent. Merci pour tous renseignements qui seront les bienvenus

legrandduc0 | 26 octobre 2010 à 21h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

METHANISATION OK MAIS NE POURRAIT ON¨PAS PENSER AUX ANIMAUX EN FRANCE QUI MEURENT DE FAIM SI JE N OSE PARLER DE CERTAINES PERSONNES QUI SE CONTENTERAIENT DE PRODUITS PASSES DE DATE !
OU EST LE COMMENCEMENT ET LE FINAL DE CE PROBLEME........ EN SACHANT QUE LES DATES EXPIREES N ONT DE VALEUR QUE LA COUVERTURE DE SA JUSTE VALEUR!!!!!!!

catsaze | 02 février 2011 à 21h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager