Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Une cinquantaine d'Etats s'engagent pour des transports plus écologiques et sains

Transport  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

A l'occasion de la quatrième réunion de haut niveau sur les transports, la santé et l'environnement tenue à Paris, une cinquantaine d'Etats ont adopté le 15 avril la Déclaration intitulée "La ville bouge, place aux usagers". Les ministres et représentants des Etats membres de la Commission économique pour l'Europe (CEE), de l'ONU et de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont participé à cette réunion.

Les Etats participants y réaffirment leur volonté de poursuivre les "quatre actions prioritaires" consécutives à la déclaration d'Amsterdam de 2009 fixées dans le Programme paneuropéen sur les transports, la santé et l'environnement (PPE-TSE). Ils renforcent leur engagement pour contribuer à un développement économique "viable" grâce à l'investissement dans des transports écologiques et favoriser un système de transport "plus efficient". Ils s'engagent également à réduire les émissions de gaz à effet de serre, la pollution atmosphérique et le bruit liés aux transports.  Ils entendent favoriser des politiques et des mesures "propices" à des modes de transport "sains et sûrs".

Les Etats ont introduit une cinquième action prioritaire et s'engagent à "articuler les politiques d'urbanisme et d'aménagement du territoire" avec les objectifs fixés. Ils renforcent l'adaptation des milieux urbains ainsi que les systèmes de mobilité et de transport aux changements démographiques et environnementaux.

Les Etats ont confirmé la poursuite des objectifs du Programme paneuropéen pour 2014-2020. Ils prévoient d'autres initiatives : la prise en compte de "nouvelles données scientifiques" sur l'impact sanitaire combiné de la pollution atmosphérique et du manque d'activité physique. IIs soutiennent également la création d'une signalisation harmonisée au niveau international pour le vélo et la marche, incitant à l'usage des mobilités actives.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager