Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Nucléaire : le démantèlement du réacteur Phénix est lancé

Risques  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Le décret prescrivant les opérations de démantèlement du réacteur nucléaire Phénix est paru au Journal officiel du 5 juin. L'opération doit être achevée au plus tard en 2050. Le dossier de demande d'autorisation de mise à l'arrêt définitif et de démantèlement déposé par le CEA envisage la fin des opérations "vers 2045".

Le site du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) de Marcoule (Gard) va franchir une nouvelle étape : ce démantèlement fait suite à ceux, achevés ou en cours, des trois premières piles nucléaires françaises (les piles graphite-gaz G1, G2 et G3) et des premiers ateliers de retraitement des combustibles usés et d'extraction du plutonium.

Six étapes

Le décret fixe six étapes pour le démantèlement du réacteur à neutrons rapides et à caloporteur sodium à l'arrêt définitif depuis février 2010. Après avoir déchargé et évacué le combustible, les dispositifs expérimentaux, les protections neutroniques et les composants amovibles du cœur du réacteur (étape 1), le CEA procédera au démantèlement des circuits secondaires et de l'installation de neutronographie. La troisième étape consiste à traiter le sodium liquide (dit "coulable") issu de l'installation, ainsi que les objets sodés. Ensuite, le CEA procédera au traitement du sodium résiduel de la cuve du réacteur et au démantèlement des installations utilisées pour transformer le sodium coulable en soude. Les deux dernières étapes sont, d'une part, le démantèlement des autres parties de l'installation (dont le bloc réacteur, le barillet de stockage des éléments combustibles et les circuits primaires) et, d'autre part, l'assainissement final des bâtiments et des sols. La décontamination finale doit aboutir à un état "compatible avec une utilisation sans contrainte ni surveillance particulière à des fins industrielles ou scientifiques".

Quant au calendrier, il s'établit comme suit : l'étape 1 doit être achevée en 2025 (pour le déchargement des combustibles) et en 2031 (pour les autres dispositifs), l'étape 2 en 2025, l'étape 3 en 2037, l'étape 4 en 2039 et l'étape 5 en 2043. L'assainissement final doit être achevé au plus tard en 2050.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Axdis Prime, l'expert conseil en rénovation énergétique AXDIS PRO