En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Prise en compte des émissions polluantes dans la tarification des péages

Transport  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Deux décrets publiés au Journal Officiel du 7 mars confirment la mise en place d'une modulation du tarif des péages d'autoroutes en fonction des normes d'émissions de polluants atmosphériques EURO des véhicules de transport de voyageurs et de marchandises. Les deux décrets pris pour application de la loi Grenelle 2 de juillet 2010 sont entrés en vigueur jeudi 8 mars.

Pour les véhicules non munis d'un équipement d'identification et de perception du péage embarqué, le décret détermine les modalités selon lesquelles le transporteur peut justifier de la classe d'émission EURO de son véhicule ou obtenir le remboursement du trop-perçu de péage lorsque, n'ayant pu justifier la classe d'émission EURO de son véhicule, il a été taxé par défaut à la classe EURO au tarif le plus élevé.

Les deux textes sont la transposition en droit français de la directive européenne Eurovignette 2, inscrite dans la loi Grenelle 2, permettant de moduler les péages pour les poids lourds et les transports de personnes en fonction des performances environnementales des véhicules.

France Nature Environnement (FNE) a salué dans un communiqué la publication des décrets. Pour Michel Dubromel, responsable Transports et Mobilité Durables chez FNE : "c'est une première mise en place concrète du principe pollueur-payeur pour le transport, une mesure incitative forte et cohérente avec les objectifs du Grenelle de l'Environnement. La prochaine étape sera la prise en compte du bruit en application de la Directive Eurovignette 3" qui doit entrer en vigueur en octobre 2013. Tandis que l'éco-taxe poids lourds qui découle de la directive est prévue en France mi-2013. Son coût est situé en moyenne à 12 centimes d'euros le kilomètre contre 17 centimes fixés par la nouvelle Directive Eurovignette.

Réactions1 réaction à cet article

 

Bonne nouvelles mais deux questions ou va partir l'argent de cette nouvelle taxes qui peut être bénéfiques si elles permet l'amélioration de l'entretien de la voirie ou le développement du transport en communs et du fret alternatifs.
Mais n'est ils pas anti-productifs de taxer le transports de voyageurs qui eux permette de limiter le nombre de voitures?Et donc pollution, nuisances embouteillages,... .

vincelefou51 | 12 mars 2012 à 10h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager