En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La certification des capacités de production et d'effacement d'électricité démarre

Le mécanisme de capacité, qui sera effectif en 2017, vise à assurer l'équilibre électrique de la France. Auparavant, tous les moyens de production et d'effacement mobilisables pour passer une vague de froid décennale devront être certifiés.

Infographie  |  Energie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com
La certification des capacités de production et d'effacement d'électricité démarre Comprendre le mécanisme de capacité

Le 1er avril marque le démarrage officiel du mécanisme de capacité. En effet, le gestionnaire de réseau RTE a ouvert la phase de certification des moyens de production et d'effacement d'électricité, en vue de la première année de mise en œuvre du dispositif. "Les producteurs d'électricité ont jusqu'au 15 octobre 2015 pour faire certifier par RTE les moyens de production existants qu'ils rendront disponibles en 2017, date à laquelle le dispositif sera pleinement opérationnel", précise RTE. Les opérateurs d'effacement disposent d'un délai plus long, jusqu'en octobre 2016, afin de leur "permettre de jouer un rôle clé dans le dispositif".

Concrètement, tous les moyens de production existants qui s'engagent à être disponibles en 2017 pour assurer la sécurité d'approvisionnement électrique de la France pendant une vague de froid décennale doivent être certifiés par RTE. Idem pour les capacités d'effacement qui seront mobilisables.

Les producteurs et opérateurs d'effacement certifiés pourront vendre leurs certificats aux fournisseurs d'électricité, qui sont les obligés de ce dispositif. Leur obligation sera calculée par RTE en fonction de la consommation d'électricité qu'ils représentent, notamment aux heures de pics de la demande. "En rémunérant la disponibilité des moyens de production et l'effacement, le mécanisme de capacité incite les acteurs du système électrique à maintenir et développer au meilleur coût les moyens d'effacement et de production nécessaires pour assurer la sécurité d'approvisionnement", explique RTE.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager