En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Valorisation des déchets du bâtiment : la filière renforce ses actions de sensibilisation

Déchets  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

Dans le cadre de la plateforme collaborative Démoclès, la Fédération française du bâtiment (FFB), son syndicat national des entreprises de démolition (Sned-FFB) et l'Ademe ont lancé le 4 mai deux outils visant à améliorer la valorisation des déchets du bâtiment et l'utilisation de matériaux recyclés auprès de la maîtrise d'ouvrage. Selon l'éco-organisme Récylum, à l'initiative de la plateforme Démoclès, les opérations de réhabilitation lourde/démolition du bâtiment génèrent aujourd'hui plus de 42 millions de tonnes de déchets par an, dont 11 millions de tonnes de déchets du second œuvre. En novembre 2017, Récylum indiquait que "seulement 30% de ces derniers [étaient] recyclés alors que la majorité de ces déchets disposent aujourd'hui de filières de valorisation". La loi de transition énergétique de 2015 fixe comme objectif de recycler 70% des déchets du BTP en 2020.

Après la publication de la feuille de route économie circulaire du gouvernement, pour répondre à cet objectif, la FFB a mis à jour son site Internet www.dechets-chantiers.ffbatiment.fr, également décliné en application smartphone, qui indique la localisation des points de collecte des déchets à proximité des chantiers. Un nouveau filtre permet désormais de rechercher les solutions de valorisation des sites filière par filière afin de mieux orienter les déchets du second œuvre (plâtre, PVC, fenêtres, moquettes, verre plat, DEEE). Le second outil met à disposition des fiches d'information, sur le site Internet, pour accompagner les différents acteurs dans l'organisation du recyclage des matériaux présents sur les chantiers. Ces fiches sont également disponibles sur le site Internet du Sned.

La Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) a également signé le 4 mai un partenariat avec le groupe Suez visant à renforcer l'information et la sensibilisation des artisans du bâtiment, en vue d'améliorer le tri et la valorisation des déchets issus des matériaux de construction.

Ces initiatives sont mises en oeuvre, alors que le gouvernement réfléchit à la création d'une filière de responsabilité élargie du producteur (REP) pour les déchets du bâtiment, dont les professionnels du secteur ne veulent pas entendre parler.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…