En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Des dizaines d'établissements scolaires construits sur des sites toxiques

L'association Robin des Bois rend public un ensemble de diagnostics dévoilant l'empreinte toxique héritée des activités industrielles du passé sur les bâtiments accueillant des enfants et des adolescents.

Risques  |    |  Agnès SinaïActu-Environnement.com

Ils auraient pu rester sur des étagères ou stockés dans des disques durs d'ordinateurs. Il s'agit d'un ensemble de diagnostics de la pollution des sols sous les écoles et les établissements médicaux sociaux réalisés depuis 2012, dans le cadre d'une campagne nationale conduite sous la responsabilité du ministère de l'Ecologie. Les circulaires du 4 mai 2010 et du 17 décembre 2012 et le document du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) du 8 octobre 2014 présentent les premières conclusions de cette démarche inédite.

Crèches, écoles maternelles et élémentaires, collèges et lycées, centres médicaux sociaux sont les établissements concernés par cette vaste enquête restée inconnue du public. Sols, air et eau ont été examinés. Dans ces diagnostics, les polluants ne sont pas systématiquement nommés. Les trois grandes familles sont les polluants métalliques au premier rang desquels le plomb, les hydrocarbures au premier rang desquels le benzène, le toluène, l'éthylbenzène et le xylène et les solvants chlorés.

''La plupart des polluants incriminés sont considérés sans seuils d'effets – autrement dit, ils peuvent être nuisibles pour la santé des enfants à de très petites doses – et l'objectif doit être de réduire avec constance leurs concentrations à un niveau aussi bas que possible'', note Robin des Bois, qui a entrepris depuis mai 2016 de rassembler tous les diagnostics et de solliciter à cet effet toutes les préfectures et autres services de l'Etat concernés. L'association a publié le 18 septembre 2017 l'inventaire des établissements des régions Provence-Alpes-Côte d'Azur et Hauts-de-France.

Archéologie industrielle

''Les dossiers scolaires des Hauts-de-France et de Provence-Alpes-Côte d'Azur sont passionnants. Ils permettent de faire une plongée dans l'archéologie industrielle de chaque région. Les écoles et autres lieux d'accueil des enfants ont souvent été construits sans tenir compte des pollutions historiques des sols et de la dispersion des déchets, effluents et remblais coutumière des XIXème et XXème siècle. La scolarisation s'est installée sans frais et sans soucis sur la désindustrialisation'', observe Robin des Bois.

Dans les Hauts de France, sur les 103 établissements diagnostiqués, 19 nécessitent la mise en œuvre de mesures spécifiques, voire sanitaires. A Dunkerque, une ancienne raffinerie de pétrole était contiguë à l'école. Dans plusieurs établissements du Nord, en raison de la toxicité hérité d'usines de ferrailles et de blanchisseries, il est recommandé de restreindre les accès au jardin pédagogique par des clôtures ou des barrières, ou de recouvrir les sols par un matériau synthétique. Les terres doivent être remplacées par des apports dont la qualité sera contrôlée par la mise en place d'un grillage avertisseur.

Dans un lycée de Lille, des hydrocarbures ont été quantifiés dans l'eau du robinet de l'établissement à des concentrations qui indiquent une dégradation de la qualité de l'eau potable. Une crèche est construite à l'emplacement d'un ancien site de mécanique industrielle dont une usine à gaz et un atelier de fonderie de cuivre, qui ont légué des composants organiques volatils sous les dalles.

A Roubaix, un lycée est superposé à une ex fabrique de cuisinières ayant fonctionné de 1923 aux années 1960, à un garage ayant fonctionné de 1923 à une date inconnue après 1951 et à une chaudronnerie exploitée dès 1874 et ayant évolué au fil du temps en fabrique de métiers à tisser mécaniques, de machines Jacquard et de machines à filer le lin. Résultat : les teneurs en plomb dans le sol nécessitent la restriction de l'accès aux sols à nu. Dans une école maternelle de l'Oise, il est recommandé de laisser couler le robinet deux à trois minutes tous les matins et le plus fréquemment possible dans la journée avant de consommer l'eau en raison de la présence de solvants chlorés liés à la fabrication de moules métalliques puis de composants électroniques jusqu'en 1982.

Des aménagements suffisants dans la plupart des cas

En région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), 108 établissements ont été inventoriés. Dégradation de l'eau dans une école primaire à Cannes liée à la présence antérieure d'un garage automobile, espaces verts contaminés à proximité d'un lycée à Nice, production d'huiles végétales à proximité d'écoles maternelles.... A Marseille, autour de plusieurs groupes scolaires, l'environnement est industriel depuis le XIXème siècle avec la présence d'une huilerie, d'une fabrique de sulfure de carbone, d'une savonnerie, d'une tonnellerie et d'une fabrique de filtres en fibre végétale permettant d'extraire l'huile d'olive.

Les cas sont nombreux, plus ou moins alarmants. En Paca, la plupart sont classés B, ce qui signifie que les aménagements et les usages actuels permettent de protéger les personnes des expositions aux pollutions, que celles-ci soient potentielles ou avérées. Des modalités de gestion de l'information doivent cependant être mises en place pour expliquer ce qui doit être fait si les aménagements ou les usages des lieux venaient à être modifiés. Les dossiers scolaires d'autres régions seront publiés par Robin des Bois dans les semaines qui viennent.

Réactions1 réaction à cet article

 

Bonjour
Cette info que je connaissais déjà en tant que professionnel de l'Eco-construction nous enseigne que les politiques et les institutions ne donnent pas la priorité à la SANTE de tous et des enfants en particulier dans les bâtiments publics

remy1948 | 20 septembre 2017 à 09h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Agnès Sinaï

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…