En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Diagnostic de performance énergétique : quelle crédibilité ?

Alors que l'étiquette énergie est désormais obligatoire sur les annonces immobilières, l'UFC-Que Choisir dénonce une nouvelle fois le manque de fiabilité des DPE. L'occasion est donc donnée de revenir sur la fonction et la crédibilité même du diagnostiqueur technique.

Reportage vidéo  |  Bâtiment  |    |  Baptiste ClarkeActu-Environnement.com

Inscrite parmi les obligations légales depuis plusieurs années lors de la vente ou la location d'un logement et d'un local tertiaire, la réalisation d'un diagnostic de performance énergétique n'a jamais réussi à convaincre de son efficacité voire de sa légitimité. Même si les diagnostiqueurs doivent désormais être accrédités à titre personnel par un organisme certificateur, et qu'ils utilisent tous un même logiciel officiel, les évaluations en terme de consommation énergétique et d'émissions de gaz à effet de serre varient d'un prestataire à un autre.

Des variations jugées « effarantes » par l'association de consommateurs UFC-Que Choisir, qui révèle à nouveau qu'en fonction du professionnel, le classement d'une même maison s'échelonne entre C et D voire E ! Pourtant la portée du DPE a été étendue avec l'affichage obligatoire sur les petites annonces immobilières. Objectif : orienter autant que possible les actes d'achat et de location vers les biens présentant des performances énergétiques élevées. Finalité : inciter aux travaux de rénovation énergétique comme l'isolation thermique par exemple.

Mais dénué de crédibilité, ce diagnostic technique perd de son efficacité. A tel point que Nathalie Kosciusko-Morizet et Benoist Apparu, les ministres de l'Ecologie et du Logement, ont indiqué que « des réunions de consultations avec les fédérations de diagnostiqueurs et l'ensemble des acteurs concernés auront lieu tout au long du mois de mars » pour mieux encadrer la profession. Un premier bilan des mesures prises en ce sens devrait être établi en avril.

Réactions10 réactions à cet article

 

Nous sommes très conscient du peu de sérieux apporté par beaucoup de confrère dans la réalisation de ce diagnostic comme dans beaucoup d'autres. C'est une des raisons pour laquelle, nous n'avons pas réussi à percer auprès des agents immobilier et des notaires, mais aussi des particuliers qui recherchent avant tout le prix le plus bas. Concernant le particulier, c'est totalement compréhensible ne connaissant pas la teneur des diagnostics. Concernant les professionnels de l'immobilier ca l'est beaucoup moins. Des certifications ont pourtant été mises en place, ca a fait beaucoup de mal dans la trésorerie de beaucoup de petit cabinet comme le notre pour peu de retour concret. La certification n'est ni plus ni moins qu'une fumisterie. Nous disposons de rapports de cabinets qui sont bien implantés auprès de notaires et d'agents immobiliers qui ne répondent même pas à la règlementation quand à la présentation et au contenu. Visiblement tout le monde s'en fou et encore plus les organismes certificateurs. Heureusement certains exercent la profession avec beaucoup de sérieux, mais ont somme toute du mal à percer tellement la concurrence est rude. Nous faisons notre travail avec sérieux, mais n'acceptons pas de travailler à des prix dérisoires. Les décisions à prendre sont simples, imposer des contrôles avec sanctions fortes, ou supprimer la règlementation, le devoir d'information n'étant pas rempli !!!

dsiproger | 24 février 2011 à 08h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Nous sommes conscient et regrettons que beaucoup de confrères ne font pas leur travail correctement, mais la vidéo ne correspond pas à la réalité. En effet, la caméra thermique n'est nullement un ustensile utile dans le cas d'un DPE. Il ne faut pas confondre DPE et étude Thermique. Le DPE est un outil qui permet de sensibiliser les locataires ou propriétaires au consommation d'énergie et émissions de gaz a effet de serre en classant le bien sur une échelle de A à G.

dsiproger | 24 février 2011 à 08h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,

Il n'est pas indiqué que la caméra est un outil indispensable à la réalisation du DPE. Son utilisation n'a ici vocation qu'à illustrer le propos dans ce reportage.

Cordialement, la rédaction

David Ascher | 24 février 2011 à 09h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Un vrai DPE ne se fait pas sur un coin de table comme j'ai pu le constater lors de ma prise de location récente. Comme il a été souligné déjà par 'dsiproger', la caméra thermique fait gadget dans ce documentaire puisqu'elle ne donne aucune information à entrer dans le logiciel. De plus j'ai toujours été subjugué de voir qu'avec un simple *toctoc* sur une cloison, le technicien était capable de donner des informations précises.

La plupart des DPE sont vraiment indicatifs car obligatoires. Dans ce scope il est évident que les moins chers (et du coup, moins sérieux) remportent les marchés de contrôle.

Cette obligation réglementaire est vraiment perfectible et devrait être assujettie à des sanctions oui, mais pour les bailleurs et loueurs ! Ceux qui ne paient pas la facture de gaz ou d'électricité en somme.

FCKennedy | 24 février 2011 à 09h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mon expérience d'un DPE suite à l'extension de mon domicile principal est désastreuse: aucun appareil, pifométrie à 100%.
Diagnostiqueur doit être un nouveau "green job" grenellien: parasitaire, tout comme ceux de certificateur d'analyses de cycle de vie, d'étiqueteur carbone pour la grande distribution (30g +/- 1kg), de rédacteur de rapports environnement sur papier glacé, de producteur de films de propagande aux fins d'entretenir la panique écologique, etc.
Quand va-t-on cesser ces mascarades grenelliennes "vertueuses" ou "vert-tueuses" qui taxent les consommateurs et les entreprises sans ajouter aucune valeur ni aucun bénéfice environnemental ?

Remi Aubry | 24 février 2011 à 12h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A l'attention de David Ascher,
Monsieur, il n'est effectivement pas dit dans le reportage que la caméra est un outil indispensable à la réalisation d'un DPE. Mais le fait de montrer un "diagnostiqueur" qui utilise se genre d'outil crée le trouble pour le consommateur. Le DPE, comme son nom l'indiique n'est qu'un diagnostique. il a été voulou par le législateur pour sensibiliser propriétaires et locataires aux émissions de Gaz a Effet de Serre. Il est réaliser à partir à partir de factures ou une méthode qui fait référence aux différentes règlementations thermiques apparu depuis 1974, d'ou des valeurs par défaut intégrer à partir d'une date de construction connue, mode constructif d'après RT. Il doit être accompagne de préconisations visant à réduire les émissions de GES et Consommations d'énergies.

dsiproger | 24 février 2011 à 12h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

1 - la camera thermique ne permet absolument pas de determiner l'isolation qu'il y a dans les murs. C'est un outil fantastique pour detecter des défauts d'isolations, d'infiltrations... mais ne sert à rien dans un DPE.

2- c'est FAUX de dire que tous les diagnostiqueurs utilisent le meme logiciel : il existe beaucoup de logiciels dont seuls 4 d'entre eux ont une évaluation favorable de la part du gouvernenement. Ils ne donnent pas tous le meme résultats, les algorythmes de calculs peuvent différer quelques peu et prennent en comptes de facon variable certains facteurs tel que le chauffage passif par exemple.

3- le DPE n'est plus n'y moins qu'une étude énergétique simplifiée relativement fiable quand on rentre les bonnes informations.

4- Oui il faut etre plus strict avec le controle des diagnostiqueurs, arrêtons de laisser n'importe qui faire ces études.

Mat | 24 février 2011 à 14h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,

Nous venons de faire le DPE dans deux appartements F1 que nous louons, parce que nous y sommes obligés !.. Je ne crois en rien a sa pertinence, étant donné que nous avons un chauffage collectif, donc les travaux d'isolation que nous avons fait, dans nos appartements, en faisant poser des fenêtres à double-vitrages, n'ont que peu d'impact sur le DPE. Dans ce cas là, lorsque le chauffage et le chauffage de l'eau sont collectif, le DPE devrait être fait pour l'immeuble entier et non être obligatoire pour chaque propriétaire. Nous avons donné l07 euro en pure perte !.. Nous les regrettons ils auraient été mieux employé ailleurs !...

Jacqueline | 25 février 2011 à 15h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Franchement quand je lis certains commentaires de mes con-frères, je me dis qu'il y a de la jalousie dans l'air.

Tout d'abord, j'utilise aussi une caméra thermique pour le DPE, bien sur ce n'est pas obligatoire, mais c'est une sacrée plus value auprès des clients. Cela donne du sérieux à notre profession, pis j'indexe en fin de rapport de l'imagerie thermique à mes rapports, pour montrer au client les déperditions (d'ailleurs le bonhomme parle de visualisation des déperditions et pas visualisation de l'isolation). Comme en plus on donne des recommandations, cela permet de les justifier par l'image.

Bref, si certains diagnostiqueurs jugent ça inutile, c'est sans doute qu'ils sont trop radin pour investir dans du matériel. Surtout que le coût d'une caméra thermique est d'environ 4 000 € en entrée de gamme.

Quand au logiciel, il n'a pas tord... J'ai travailler pour plusieurs cabinets avant de me mettre à mon compte, et même si les logiciels sont différent, la méthode est la même (méthode 3CL).

Quand à la guerre des prix et au manque de sérieux de certains professionnels, c'est vrai que c'est une plaie pour la profession. Moi personnellement, j'ai tout misé sur la qualité, j'utilise des outils que ne sont pas nécessaire pour les diagnostiques, mais qui apporte un plus indéniable pour le consommateur. Comme un thermo-hydromètre, humidimètre, caméra endoscopique... Bref, je vais plus loin que ce que demande la législation, et je les vends plus cher ... La qualité ça se paie !

Maugis | 25 février 2011 à 23h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je suis totalement d'accord avec 'Mat'. Je voudrai rajouter quant même que:

-le DPE (sur l'existant) s'effectue à l'aide des factures d'énergie, et non pas avec la réponse à la question: "Vous avez une idée de la consommation mensuelle ? "

-la méthode 3CL est utilisée par tout le monde mais les logiciels qui l'exploitent sont différents

- Il y a dans cette vidéo une mauvaise interprétation de l'image de la caméra thermique. Dire qu'il y a un "problème" entre le palier et le mur est totalement FAUX. Il s'agit tout simplement d'un pont thermique courant dans une habitation isolée par l'intérieur (pont thermique entre le mur isolé donnant sur l'extérieur et le plancher intermédiaire non isolé).

Manu
Ingénieur thermicien

Manu | 02 mars 2011 à 09h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…