En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Pole Expertise

Diagnostic immobilier : comment s'assurer que le chauffage au sol est performant ?

Eric Biogeaud, Responsable des ventes chez FLIR, aborde les atouts de l'imagerie thermique dans le domaine des diagnostics du bâtiment. Tout en rappelant le nécessaire professionnalisme des experts pour arriver aux bonnes conclusions... preuve à l'appui !

Avis d'expert  |  Energie  |    |  Actu-Environnement.com
Environnement & Technique N°348 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°348
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

Les systèmes de chauffage au sol par rayonnement présentent de nombreux avantages pour les occupants d'un bâtiment. Du confort et de l'espace en plus. Revers de la médaille : les canalisations d'eau chaude ou les fils électriques installés sous le plancher sont invisibles. Dans les nouveaux bâtiments disposant de planchers bétonnés, la canalisation de chauffage est même noyée dans la chape... Pas facile de faire le point sur le fonctionnement de l'installation !

L'audit énergétique des parties cachées d'un bâtiment

Lors d'un audit énergétique, ou lors de la réception d'un chantier, les professionnels du bâtiment doivent systématiquement évaluer ce qui n'apparaît pas au premier coup d'oeil. Car il arrive qu'un système, apparemment en bon état de marche, présente des défaillances cachées.

Les problèmes peuvent être liés à la fabrication de la chape ou à la mise en place des canalisations. Heureusement, ils peuvent tous être rapidement détectés à l'aide d'une caméra infrarouge. Pour ce faire, les spécialistes en gestion de l'énergie n'ont qu'à activer le système de chauffage pour disposer d'un aperçu immédiat de l'ensemble du système grâce à la thermographie.

En l'absence de caméra infrarouge, seule l'inspection des pompes permet de comprendre ce qui se passe dans le sol... Autant dire qu'il s'agit d'un diagnostic à l'aveugle !

Diagnostiquer grâce à la thermographie

Diagnostic du chauffage au sol avec une caméra infrarouge FLIRPour bien comprendre l'intérêt du diagnostic par infrarouge, voici un exemple concret. Cette illustration 1 présente un circuit de chauffage par rayonnement, au démarrage, avec superposition numérique des images thermiques et visuelles.

L'analyse de profil a été effectuée sur les lignes pseudo orthogonales Li1, Li2 et Li3 qui recouvrent les canalisations. Sur la droite, la ligne Li2 présente une zone plus froide et irrégulière qui doit faire l'objet d'une analyse ultérieure, car elle peut indiquer des variations dans l'épaisseur de la chape ou dans l'adhésif utilisé pour les finitions. La ligne Li4 met en évidence cette variation thermique.

Le recours à une caméra infrarouge a permis, dans ce cas, de mettre en valeur un vice caché, très difficile à diagnostiquer autrement.

Attention aux erreurs d'interprétation...

Diagnostic énergétique avec une caméra infrarouge FLIRToutefois, si l'imagerie thermique est une vraie avancée en termes de diagnostics dans le bâtiment, la culture bâtimentaire n'en demeure pas moins nécessaire pour apprécier les résultats avec discernement.

Cette illustration 2 présente un collecteur alimentant un système de chauffage par rayonnement avec des pompes de circulation, une pour chaque section du collecteur. Selon l'outil de mesure, les points Sp1 et Sp2 sont presque à la même température... ce qui est exact en matière de métrologie. Toutefois, le diagnostic de l'installation de chauffage ne sera exact que si le technicien met en valeur les conditions de la mesure : un ruban isolant a été appliqué à Sp1. Dans ce cas concret, le débit du flux est à 44 °C et non à 30,5 °C. Il faut donc éviter toute erreur d'interprétation dans ce cas.

La technologie ne remplace pas le métier !

En résumé, le recours aux nouvelles technologies repousse les limites du diagnostic immobilier, au profit d'une meilleure clarté quant à la qualité des biens lors d'une transaction, et à un meilleur ciblage des travaux de performance énergétique. Toutefois, ces avancées ne sauraient se faire au détriment de la culture bâtimentaire des intervenants. Un diagnostic fiable s'appuie bien sur des outils et des hommes !

Avis d'expert proposé par Éric Biogeaud, Responsable des ventes France & BeLux chez FLIR

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager