En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Sable bitumineux : huit prix Nobel de la paix écrivent à Nicolas Sarkozy

Energie  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

A quelques jours du vote, par les représentants des Etats membres de l'UE, des modalités de mise en œuvre de la directive de 2009 sur la qualité des carburants, 8 prix Nobel de la paix ont pris la plume pour exhorter Nicolas Sarkozy à "faire le bon choix pour notre environnement". Ils lui demandent de soutenir la Commission européenne dans "ses efforts pour maintenir les sables bitumineux très polluants hors d'Europe".

Dans sa proposition pour limiter l'utilisation des carburants les plus néfastes pour l'environnement, la Commission préconisait en effet de prendre en compte les émissions de gaz à effet de serre liées à la production des carburants et d'attribuer des valeurs plus élevées au pétrole issu des sables bitumineux.

Saluée par les écologistes, cette proposition aurait rencontré l'opposition des commissaires au commerce extérieur, à l'industrie et à l'énergie, et pas seulement… "La France compterait parmi les pays qui seraient en train de céder aux pressions et s'apprêterait à voter contre la proposition de la Commission européenne le 23 février", indiquent dans un communiqué commun les Amis de la terre et Grenpeace.

Au Canada, l'exploitation de sable bitumineux "n'a pas seulement contribué au changement climatique, elle a aussi causé de vastes dommages environnementaux et nuit aux populations locales. Elle est a pollué la rivière Athabasca, l'air avec des toxines et transformé des terres agricoles en friches. Enfin, les mines de sable bitumineux ont entraîné la destruction de nombreuses parcelles de la forêt boréale", dénoncent les Prix Nobel de la paix.

Ces derniers avaient également écrit à Barack Obama pour dénoncer le projet d'oléoduc Keystone XL, qui devait transporter les sables bitumineux depuis l'Alberta (Canada) vers les États-Unis. Projet auquel le président américain avait finalement renoncé.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager