Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Les dix sites les plus pollués du monde, selon la Croix-Verte

Risques  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

Afrique, Russie, Ukraine, Argentine, Bangladesh, Indonésie, la Croix-Verte internationale a mis en avant mardi dix sites qui seraient, selon elle, les plus pollués au monde.

Ce "coup de projecteur doit pousser les gouvernements à trouver le financement pour éliminer ces sources de pollution et protéger les populations", a estimé Nathalie Gysi, directrice exécutive de la section suisse de la Croix-Verte.

En Argentine, le bassin du fleuve Matenza-Riachuelo récupère ainsi les déchets de près de 5.000 industries entre Buenos Aires et le Rio de la Plata. Au Bangladesh, en particulier à Hazaribagh, à la périphérie de la capitale Dacca, 270 tanneries du cuir archaïques impactent près de 160.000 personnes.

Plusieurs produits chimiques jetés dans le fleuve Citarum, en Indonésie, près de Jakarta menacent la santé de plus de 500.000 personnes et dans la province de Kalimatan, le mercure extrait des mines d'or contaminerait près de 225.000 personnes.

En Afrique, au Ghana, la décharge géante de matériel électronique d'Agbogbloshie, dans la banlieue d'Accra, expose 40.000 personnes à sa pollution.

La pollution du sol liée au pétrole dans le delta du Niger, au Nigeria, ainsi que celle provoquée par l'exploitation de mines (aujourd'hui fermées) à Kabwe, la seconde ville de Zambie, sont également pointées du doigt.

En Russie, la ville de Dzerzhinsk abrite un ancien centre de l'industrie chimique polluant. En Sibérie de l'est, à Norilsk, la pollution de l'air provoquée par l'extraction du nickel et du cuivre induit une espérance de vie des ouvriers de l'entreprise Norilsk Nickel de dix ans inférieure à la moyenne russe. En Ukraine, Tchernobyl figure également dans la liste noire de l'association.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

TD-Diver & Baro-Diver : sondes / surveillance des eaux souterraines SDEC