Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Nos assiettes passées à la loupe sur France 3

Risques  |    |  Actu-Environnement.com

Le documentaire "Manger peut-il nuire à la santé ?", réalisé par Eric Guéret, décrypte le contenu de notre assiette grâce à une double enquête scientifique et de terrain.

Arsenic, plomb, mercure, dioxine, DDT... Autant de noms peu rassurants qui figurent pourtant dans les analyses sanguines de chaque Français. Comment ces substances arrivent-elles dans notre organisme ? Afin de le savoir, la journaliste Isabelle Saporta a remonté cinq filières alimentaires.

"Manger peut-il nuire à la santé ?" est une investigation longue et rigoureuse menée durant seize mois au cœur de la fabrique alimentaire. Son objectif ? Décrypter le contenu de notre assiette grâce à une double enquête scientifique et de terrain. Son but ? Nous permettre de faire face à la multitude d'informations anxiogènes et contradictoires auxquelles nous sommes constamment soumis à propos de ce que nous mangeons. Le brouhaha médiatique nous ferait en effet presque croire que notre assiette est devenue notre ennemie. Qu'en est-il ?

Le film s'intéresse aux filières de cinq aliments ou groupes d'aliments parmi les plus consommés en France : porc, saumon, pomme, tomate, pain et croissant. Des vergers d'Angoulême aux silos à grains des Moulins de Paris en passant par une porcherie industrielle près d'Angers ou une ferme d'élevage de saumons en Norvège, les enquêteurs ont glané les indices de notre malbouffe. Adjuvants, vitamines de synthèse chinoises, colorants, pesticides, antibiotiques, PCB, dioxines, autant de molécules chimiques que nous retrouvons dans notre assiette.

Les preuves recueillies par Isabelle Saporta tout au long de son parcours ont ensuite été soumises à l'analyse d'une équipe de scientifiques qui l'a accompagnée durant l'élaboration du film.

Si leurs conclusions sont inquiétantes, le film ne s'arrête pas à un constat catastrophiste. Il tente d'apporter des conseils au consommateur. Le tableau n'est pas complètement noir : mieux manger reste possible. A travers les portraits d'éleveurs ou d'artisans boulangers qui cherchent tout simplement à offrir à leurs clients des produits de qualité, le film montre qu'une autre voie est possible.

Réactions5 réactions à cet article

 

Et pourquoi pas en Prime time???

gaston | 16 février 2011 à 09h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Gaston : voui, dommage que ça nous fasse coucher tard !

Tibidibidi | 16 février 2011 à 12h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Avec tous les conservateurs que l'on trouve dans les aliments, les morts finiront par plus pouvoir se décomposer ;-)
Non plus sérieusement, des études épidémiologiques existent et les quantités dans les aliments sont inférieures aux valeurs limites d'exposition journalières.
Techniquement cela ne devrait pas engendrer de problèmes, mais concernant les produits bioaccumulables, personnellement je ne suis pas rassurée...

Annabelle | 16 février 2011 à 13h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,
sur un sujet assez proche, à lire vraiment : "le livre noir de l'agriculture" d'Isabelle Saporta. Pas rassurant mais essentiel !
Bien à vous

Philippe | 17 février 2011 à 16h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Isabelle Saporta était l'une des journalistes du reportage, il me semble.

Tibidibidi | 17 février 2011 à 16h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager