En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Donald Trump nomme un climatosceptique à la tête de l'Agence de protection de l'environnement

Gouvernance  |    |  Agnès Sinaï Actu-Environnement.com

Avec la nomination, mercredi 7 décembre, de Scott Pruitt à la tête de l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA), Donald Trump confirme sa ligne de conduite en matière de politique climatique. Lors de son entretien au New York Times, publié le 23 novembre, il avait pourtant semblé modérer ses positions. A la question du chroniqueur Thomas Friedman : "Allez-vous retirer à l'Amérique son rôle moteur dans la lutte contre le changement climatique ?", le Président des Etats-Unis répondait : "Je regarde ça de très près, Tom. Je vais vous dire quoi. J'ai l'esprit ouvert là-dessus. On va regarder très soigneusement. C'est une question intéressante parce qu'il y a peu de choses où il y a plus de divisions que sur le changement climatique".

Cette ouverture s'est soldée par la nomination, sans surprise, d'un climatosceptique à la tête de l'Agence de protection de l'environnement. Ministre républicain de la justice de l'Oklahoma proche des compagnies pétrolières, Scott Pruitt a été l'un des fers de lance de la guérilla juridique engagée ces dernières années dans le but de stopper les réformes conduites par Barack Obama pour lutter contre le réchauffement climatique. M. Pruitt a ainsi réussi à lancer des procédures judiciaires contre le plan climat de la Maison blanche dans vingt-huit Etats.

Les dernières déclarations de M. Pruitt laissent deviner l'étendue de son climatoscepticisme, rapporte Le Monde le 8 décembre : "Les scientifiques continuent d'être en désaccord sur le degré et l'étendue du réchauffement climatique et sur son lien avec l'action humaine", écrivait-il, il y a quelques mois dans la National Review.

Pivot de la mise en œuvre des réglementations du Plan pour l'énergie propre (Clean Power Plan), l'EPA avait été confortée dans son rôle par l'administration Obama. Le président Trump a annoncé vouloir démanteler les pouvoirs de cette agence durant sa campagne.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Agnès Sinaï

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…