Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Pollution atmosphérique : l'Etat allège son plan de lutte en Ile-de-France

L'annulation de l'interdiction des feux de cheminée en Ile-de-France a été l'occasion d'alléger sensiblement d'autres dispositions du PPA. Plus que jamais, la stratégie de l'Etat contre la pollution de l'air s'apparente à une coquille vide.

Décryptage  |  Transport  |    |  Philippe Collet
Environnement & Technique N°346 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°346
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

Que reste-t-il de la politique de l'Etat de lutte contre la pollution de l'air en Ile-de-France ? La question se pose depuis que les préfets franciliens ont renoncé à interdire les feux de cheminée, à la demande de Ségolène Royal. En effet, à cette occ...

Réactions1 réaction à cet article

 

C'est donc la débandade en rase-campagne, et même pas à des fins électoralistes... au point même de lacher du lest à l'industrie, du jamais vu dans un autre PPA en France !!

Bon, après tout, la pollution de l'air ne fait "que" 1400 morts supplémentaires à Paris par an (soit, comme le dit le docte M. de Kervasdoué, "moins de 0,0007% de la population", totalement négligeable donc !)

Heureusement que Paris a adopté son propre plan anti-pollution volontariste par ailleurs (votre article du 10 février 2015). Mais ça ne compensera pas ces reculades inexplicables...

Philippe | 24 février 2015 à 10h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager