En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Légionnelle, perturbateurs endocriniens, fluor… ces nouveaux paramètres que Bruxelles veut contrôler

Vingt ans après la première directive sur l'eau potable, la Commission propose un texte de révision. De nouveaux paramètres de suivi feraient leur entrée, dont les perturbateurs endocriniens. Et l'accès à l'eau serait amélioré dans l'espace public.

Eau  |    |  Albane Canto  |  Actu-Environnement.com
Nous avons détecté une activité anormale depuis votre adresse IP 34.204.187.106
L'accès aux articles a été verrouillé
Pour levez cette limitation, merci de nous contacter par email ou par téléphone :+ 33 (0)1 45 86 92 26.
Environnement & Technique N°378 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°378
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]
La Commission européenne a proposé, le 1er février 2018, sa version de la révision de la directive 98/83/CE sur l'eau potable. Cette révision poursuit trois principaux objectifs : améliorer la qualité de l'eau potable, son accès à tous les citoyens, et fournir des informations plus complètes aux consommateurs. Elle s'inscrit dans la transition vers une économie circulaire, en utilisant les ressources de manière efficace, en réduisant la consommation d'énergie et les pertes. Elle veut...

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

Abonnez-vous pour un accès illimité 12,50 € par mois

Déjà abonné ? Identifiez-vous pour consulter l'article

Mot de passe oublié ?

Partager